le petit monde de chevaljak Index du Forum le petit monde de chevaljak
La planète internautique et narcissique de Jacques Chevalier, citoyen du monde
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mes écrits sur Facebook
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le petit monde de chevaljak Index du Forum » le petit monde de chevaljak » Les écritures de Chevaljak
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:23 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Parfois salaces, parfois çà lasse - 17 juillet 2009 :

Déjà 42 chansons à mon actif sur ma page FB, comme les fromages belges il y a un peu de tout, çà prend du temps et comme me disent des amis... c'est du temps perdu que j'aurais pu occuper à autre chose de bien plus "important", "sérieux", "constructif", "intelligent", j'en passe. Il y a aussi ces connaissances qui m'évitent comme si par mes chansons j'étais devenu "infréquentable", il y a chaque jour des amis Facebook qui plient bagage de ma liste sans mot dire. N'est pas clown qui veut, ou qui peut, et si un jour je perds ma place on ne me mettra pas au gouvernement fédéral. Persiste et signe comme d'autres affirment "Ni Dieu, ni Maître !", c'est ce que je fais, mon spectacle continue malgré les vents contraires. Je maintiens que mes chansons, les chansons que nous interprétons, je pense aussi à Marie et à Françoise, c'est un moyen d'expression, une illustration de ce que nous sommes, pensons, vivons, espérons, ou simplement voyons de la société qui nous entoure et qui a modelé et façonné notre existence. C'est un peu pour cela aussi que le choix de mes titres peut paraître hétéroclite quand certains voudraient me voir limité à la "rive gauche" ou à la "belle chanson française" ah qu'elle est belle !
De temps à autres certaines personnes vont même à me demander ce que je cherche en me montrant sous un tel jour, ils (elles) s'inquiètent sur ma santé mentale, vont même croire que c'est pour moi comme un dernier baroud (ou bras) d'honneur avant une fin proche et programmée dont le provocateur que je suis serait le seul au courant. Que nenni mes bonnes gens je ne vais pas crever (comme disait VBD) pas trop vite, enfin j'espère. D'autant que j'aimerais vraiment chanter encore pour mes nombreux et futurs arrière-petits-enfants, c'est dire comme je vais en faire ch... certains pendant longtemps ! Demain et jusque mardi soir je serai chez mon amie Françoise à Marbais, possible que de son PC je vous adresse quelques mots et peut-être même l'une ou l'autre chanson, peut-être même avec elle, en duo, on verra bien, ce sera de toutes manières plus calme sur le net car là, effectivement, j'ai d'autres choses à faire de mon si précieux temps, ce qui ne manquera de rassurer certains à moins qu'ils (ou elles) voient en cela d'autres "inutilités". C'est vrai que j'aurais beaucoup moins de critiques et d'oreille gauche qui siffle si je me limitais "strictu sensu" aux applications FB ou que pour vivre heureux je vivrais caché. Voila je voulais vous dire cela, un peu de ce que je ressens de la vie le plus souvent dans la froideur du réel.

A propos de la Régularisation des Sans-Papiers - 21 juillet 2009 :

On parle de 25.000 personnes concernées par la "circulaire" de régularisation qui a été dévoilée ce WE, ce devrait selon moi concerner bien plus de monde dont tous ceux "recalés" lors de la campagne de régularisation de 2000. On peut se réjouir du contenu du texte qui est plus généreux, plus humaniste que tous les textes parus depuis toutes ces longues années plombées mais, bémol hélas, il faut bien regretter que cette régularisation est à nouveau du "one shot" et que tous ceux qui ne seront pas admis parfois pour un jour trop peu n'auront plus d'autre chance à attendre qu'une nouvelle régularisation dans X années puisque l'on a pas prévu des critères PERMANENTS de régularisation. Cette circulaire ne va pas faire que tout à coup on stoppe les expulsions et encore moins les enfermements dans les centres prévus à cet effet, pire, les budgets sont votés pour "ouvrir" deux nouveaux centres de rétention. Il faut aussi s'attendre d'ici au 15 septembre et durant la période dite de régularisation à de multiples arrestations accompagnées de déportations, y compris de personnes et ménages pouvant bénéficier des effets de la circulaire, appelons-là "Wathelet".
L'Office des Etrangers est une machine à expulser, un état dans l'Etat, si on n'est pas vigilant, durant les "vacances parlementaires" les fonctionnaires zélés de cet organisme risquent de se défouler. Nous resterons donc en éveil.

Jacques Chevalier
Militant du CRACPE - Liège

C'est trop tôt ! - 30 juillet 2009 :

Depuis une semaine, voire deux, les pubs qui envahissent nos boites aux lettres ne nous vantent que des articles scolaires. Bon d'accord il y a des gens prévoyants et c'est con de devoir faire la file le 1er septembre dans les magasins pour acheter les restes parsemés dans les articles pour la Saint-Nicolas et si vous vous y prenez quinze jours plus tard vous risquez de rouler sur les boules de Noël ou de vous piquer aux épines des sapins artificiels. Moi j'ai toujours trouvé que c'était un gâche-vacances ! Je me souviens d'une année où nous étions allé camper début août à la mer, plus moyen de trouver du charbon de bois pour le BBQ dans les rayons de l'hyper Carrefour de Koksijde, rien que des cahiers Atoma et autres bics fluos parmi des monceaux de cartables. Pourquoi toujours cet empressement ? D'autant que ce n'est qu'une fois rentrés à l'école que les gosses seront avertis de ce qu'il leur faut avoir pour l'année. Je me souviens dans ma jeunesse, ma mère m'avait acheté des cahiers d'une sous-marque ressemblant aux fameux et coûteux cahiers Atoma, de toutes les couleurs pour être sûrs... A la rentrée les profs nous faisaient écrire dans le journal de classe d'acheter des vrais Atoma, et de nous conseiller telle papeterie où il suffisait d'indiquer à la vendeuse pour quelle classe c'était pour avoir le matos. Ce qui faisait dire à ma mère que certains profs avaient une commission sur les ventes. Et pourtant nous n'étions ni à Charleroi ni à Chicago et ma mère exagérait-elle sans doute. A noter toutefois que je tiens de ma mère... Et ma mère, justement, de s'entêter à dire que c'était les mêmes cahiers et les profs à prétendre le contraire, question d'anneaux, et de commodité pour ramasser les devoirs... En général deux à trois "zéro sur 10" pour non conformité faisaient abdiquer ma mère.
Bon je m'égare, comme d'habitude me direz-vous !
Alors pour faire branché, dans la ligne, pragmatiquement et pour faire marcher mon textimat (version audimat pour l'écriture) je vous propose de m'indiquer ce que vous comptez faire aux prochains réveillons, oserez-vous acheter de la dinde surgelée à titre prévisionnel sachant qu'on vous dénichera une nouvelle grippe aviaire touchant les gallinacés élevés à la farine de poissons quand l'opinion publique sera rassasiée du virus machin HN etc de la grippe humaine qui n'est pas, statistiquement, dangereuse pour l'homme, ce qui n'empêcha pas une Anversoise d'en mourir hier. Notez bien que cela doit être difficile de bouffer de la dinde avec un masque sur la bouche.
Bonne nuit à celles et ceux qui vont dormir tôt pour être en forme pour le prochain Carême. Pensée émue pour mes nombreux voisins et amis à Cheratte au carême mobile mais de trente jours, duraille pour eux à partir je crois du 21 août. Et si on mangeait du mouton à Noël, pour changer ?
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:23 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:24 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Allez, ouste...circulez... Y a plus rien à voir ! - 31 juillet 2009 :

Bon ! Vous l'avez enfin votre régularisation les sans-papiers, dès le 15 septembre vous pourrez introduire vos dossiers et vous aurez même trois mois pour ce faire, pas un jour de plus ! D'ici là on ne veut plus entendre parlez de vous, videz les lieux que vous occupez illégalement même si vous n'existez pas encore. Et si vous ne déguerpissez pas assez vite on viendra vous chercher ssur les toits avec des hélicos. C'est à la mode les hélicos cet été, çà dépend pour quel usage certes, d'un côté il y a les hélicos officiels qui arrêtent les gens administrativement, de l'autre les hélicos privés qui libèrent des criminels dans les cours des prisons.
45 jours pour espérer un jour meilleur, 45 jours d'errance dans la peur d'être expulsé sans avoir pu même monter son dossier pour la régul', 45 jours dans les centres fermés à jouer à la chaise musicale éjectable.
C'est vrai quoi ! C'est l'été, il fait bon dans la rue pour dormir, sans-papiers, SDF : même combat, même dodo mais ne vous avisez pas de mendier pour bouffer et la soupe populaire... c'est pour l'hiver !

Analo(r)gie : CQFD sur fond de carré blanc : 1er août 2009 :

Un petit article vite fait sur le gaz même s'il traite d'électricité essentiellement, attention çà carbure ce matin, faites gaffe les pétroleuses, le court-circuit est au tournant et l'eau dans le gaz mène à l'orage ce qui rejoint les principes de Volta, hic diront certains écolos alcoolos.
Connaissez-vous la différence entre cinéma érotique et cinéma pornographique ? dans l'érotique on ne voit jamais les sexes en mouvement et à fortiori en fonctionnement, même si les mouvements de l'emballage externe qu'est (que sont) le (les) corps, se veut(veulent) suggestif(s). Le porno c'est tout ce que l'érotique cache plus la chantilly au bouquet final.
Pourquoi cette digression dans un article traitant de l'électricité ?
Les fiches mâles et les fiches femelles vous connaissez !
Prenez les séparément, regardez-les, touchez-les, attention qu'une de deux ne soient pas raccordée à l'autre bout dans une prise ad hoc. ===> vous faites dans la science !
Mettez-les l'une dans l'autre...===> vous faites dans le porno !
Meuh non allez-vous me dire, c'est suggestif sans plus, comme l'érotisme.
D'ailleurs le porno se pratique sur terrains humides, l'électricité se fait au sec, bien la preuve çà !
Donc, cqfd, quand le courant passe entre mâle et femelle c'est de l'érotisme à sec ou du porno humide, on comprend dès lors la nécessité de sortir couvert si on veut éviter le court-circuit, chose embêtante qui vous coupe tous vos effets, éteint votre feu tout en pouvant allumer un incendie, allez comprendre.
Heureusement il y a la terre !
Cette bonne vieille terre dans laquelle on enfonce des pieux métalliques comme si elle sortait le soir après minuit, slalomant entre gousses d'ail et crucifix, pour s'abreuver de vin de messe.
Et ces pieux sont raccordés à des fils de cuivre eux-mêmes raccordés à votre compteur électrique, et grâce à cet attirail vous êtes protégé(e) du coup de foudre... C'est pour cela que les fiches mâles et femelles disposent d'un système à emboîter lui aussi appelé prise de terre. Et qu'est-ce qui touche la terre, et nous relie à elle, c'est notre queue, sauf quand elle se dresse plus haut que celle du Siamois quand il s'échine à se faire peur en se voyant dans un miroir sans alouettes, celles-ci étant depuis bien longtemps digérées d'un repas pantagruélique par des gueux ou des rois... tsss tsss j'arrête là ma déconne, d'autres ont fini leur vie à l'asile ou au goulag pour avoir dérapé sur les évidences.
Passez un bon week-end, et même si c'est l'été, n'hésitez pas à planter vos (grosses) légumes, énergiquement !

Pas doué pour la technique - 7 août 2009 :

Surtout par une chaleur pareille ! Je viens de changer mon clavier et ma souris sur mon portable Suisse (le clavier Suisse n'est ni AZERTY ni QUERTY mais bien QWERTZU, de là la nécessité pour un belge lamda d'adapter ce qu'il connait à ce qu'il a. Bon, ceci pour dire que mon vieux clavier AZERTY avait fait son temps et surtout la prise du récepteur, le truc avec un port usb qu'on met directo au portable là sur le côté. En son temps j'avais acheté chez ceux qui ne sont pas fous un clavier + souris sans fil, je l'ai donc ressorti de mon désordre kafkaïen capharnaümesque, non sans suer quelques gouttes en enjambant de multiples caisses de papiers à jeter, voire à conserver, enfin...à classer quoi !
Quand on n'a pas de couteau sous la main, ni d'ongles non rongés on se retrouve devant des difficultés sudorigènes pour ouvrir cette P... de boite où ils ont mis du collant qu'il faudrait des lunettes de sept lieues (très forte dioptrie) pour repérer. Et en prime cette saloperie de mouche qui vient se poser chatouillante sur mes bras moîtes. Bon j'y arrive avec ce qu'il me reste de dents. M... le mode d'emploi est hyper bref en 24 langues et écrit tout petit, mais j'ai ma loupe, ouf !
Chouette, les piles sont fournies ! Sont certainement presque nazes mais on fait avec ce qu'on a et je me dis que les piles qu'on achète à côté autant les mettre directement au container ad hoc tant elles sont anciennes.
Je mets plus de 5 minutes à tenter d'ouvrir le boitier des piles de la souris, et 5 minutes c'est long quand il fait si chaud. Re-belotte avec le capot du clavier. Bon, j'ai mis le récepteur dans une prise USB du portable et une lumière verte sur cet appendice me dit que j'ai réussi la première étape. Mais c'est rien çà, le reste va me faire fondre de quelques litres. "pousser sur le bouton rouge du récepteur, attendre 10 secondes et pousser sur le bouton rouge sous la souris"... 10 secondes sans montre c'est approximatif, je m'y reprends donc 5 fois et puis çà marche. Je sue tellement que je risque l'électrocution ! Re-belote avec le clavier, mais... chance, çà marche au troisième essai. La preuve en est que je vous écris ce texte maintenant. Je commence à taper et il me fait des signes cabalistiques, j'ai oublié de rebrancher le clavier français (Belgique), je peste et cette foutue mouche qui s'accroche à mon bras humide. Ceci dit, je n'ai encore rien fait d'autre depuis mon retour vers 14 h et pas même enregistré une petite chanson pour ravir vos oreilles, je largue ce texte en vitesse histoire de vous bourrer un peu avant le repas chantant. Bon, je m'enfile un long coup de light citron (oui je sais c'est pas bon pour la santé mais c'est mieux que l'alcool) et je file dans les rayons sélectionner les disques à massacrer. A + comme on dit chez les jeunes !
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:25 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

La brocante du dimanche 13 septembre à Cheratte-bas - 8 août 2009 :

Imaginez une rue avec de chaque côté des stands de brocanteurs et qui s'étend sur plus de 300 mètres, des badauds en masse car la rue est piétonne ce jour-là, la procession le matin, les harmonies l'après-midi car c'est la fête au village. Cheratte-bas tout en couleurs. Il faut avoir vu çà au moins une fois dans sa vie !
Arrêtez-vous devant le n° 198 de la rue, vous y découvrirez un stand hors du commun avec tout le temps de l'animation, c'est qu'à ce stand la brocante est d'abord un prétexte, on y vend bien des vieilleries et autres fonds de greniers sortis de la torpeur et de la poussière mais on y trouve, et retrouve, des ami(e)s d'un peu partout. Comme le règlement de la brocante prévoit qu'on ne peut pas vendre à manger et à boire dans les stands et bien au stand, on offre et celles et ceux qui le veulent peuvent mettre ce qu'ils veulent dans une urne, le contenu de cette urne allant intégralement à l'association LîDjibouti dont le 198 de la rue de Visé à Cheratte est le siège social. Cette année les dons servent à acheter des médicaments neufs (en vente libre sans ordonnance) pour les envoyer dans les région du nord de Djibouti où notre association dispose de plusieurs bons contacts. Avec un peu de chance et une bonne météo on pourra y déguster des figues bleues fraiches du jardin et de la figuiôle de Cheratte, breuvage titrant dans les 35 ° made in Cheratte. L'an passé une amie avait offert des brownies au chocolat de sa composition de même que des chips mexicains avec de la sauce au guacamol, ce qui veut dire que le stand veut encore fonctionner comme une auberge espagnole et que nous invitons nos amis à apporter quelque chose à manger, à boire sur place, à partager d'abord en plus de leur bonne humeur.
La brocante commence à 8 h (mais on installe le stand dès 6 heures) et se termine vers 17 h, çà laisse une grande plage horaire pour recevoir plein d'ami(e)s au stand, des photos, un petit film d'ambiance, c'est ce qui restera en plus des dons pour l'association de cette fête dans la fête. J'invite donc tous mes amis Facebook à rejoindre notre stand de brocante le dimanche 13 septembre 2009 entre 8 h et 17 h devant chez moi au 198 de la rue de Visé à Cheratte-bas ! Et, bien sûr, je vous en reparlerai d'ici là !

Chacun fait, fait, fait...c'qu'il lui plait, plait, plait ! - 10 août 2009 :

J'ai sur Facebook une amie qui vient de choper plein de virus sur sa machine, elle n'a plus accès à Messenger et c'est à peine si elle peut accéder à FB et à l'internet en général, elle est bien emmerdée car, vivant seule, le net lui permet de communiquer avec plein de gens, ses moyens ne lui permettent pas de racheter une nouvelle bécane, même d'occase, elle tremble à l'idée d'un de ces jours ne plus savoir même ouvrir son ordi.
Des personnes seules, isolées, il y en a beaucoup dans mes ami(e)s facebook, des personnes malades, handicapées, ne sachant plus ou pas bien se déplacer, le net est pour eux une fenêtre ouverte sur le monde, sur les autres, c'est leur bonheur. Et tout le monde n'est pas capable, ni disposé, à l'admettre, à le comprendre. on peut critiquer les "réseaux de socialisation", les tchats, forums et autres sites interactifs, on peut dire que c'est une drogue, un piège à cons, un bazar contrôlé par une grande puissance pour asservir les peuples et tout ce qu'on veut ou peut bien inventer dans le but de discréditer, pratique plus que courante à notre époque.
Je crois pouvoir dire, alors que je ne suis ni psy, ni sociologue, ni universitaire, encore moins personne de référence, que FB et d'autres sites qui permettent aux gens de s'exprimer, même via des applications que je considère souvent comme débiles, c'est bien mieux que d'ingurgiter des programmes TV, surtout à longueur de journée, même sur Arte. C'est aussi mieux que se morfondre chez soi en regardant ce qu'il se passe dans la rue, en épiant faits et gestes des voisins ou en buvant pour oublier qu'on existe.
Internet n'existait pas il y a vingt ans, du moins pour la grande masse des gens de par le monde, c'est encore un produit nouveau. Je me souviens des dissertations qu'on nous faisaient faire à l'école dans ma jeunesse à propos du rôle de la télévision qui était entrée dans l'immense majorité des foyers moins de dix ans auparavant. Il valait mieux à cette époque mettre dans sa dissert' un gros volet sur les dangers de l'utilisation de cette nouveauté, sur cet auto-contrôle de son attitude vis à vis de sa consommation, on recherchait et on trouvait plein de déviances au système, on qualifiait la télé de drogue, de moyen de réduire les gens au rang de moutons, on disait que la télé allait tuer le sport sain, la libre expression artistique, tout cela n'a pas empêché l'éclosion de centaines de chaînes, parfois thématiques, "spécialisant" leur audimat, les définissant en catégories de bon aloi. Cela faisait dire à certains "oui j'ai un poste de télé mais uniquement pour le JT et pour Arte". De toutes manières, comme aux élections dans l'isoloir, on choisit ce qu'on veut au programme chez soi et on n'a de comptes à rendre à personne.
Le net c'est un peu de çà aussi à part que l'on peut voir, si la personne se contacte par exemple sur FB en version on, qui est en ligne, qui donc "perd son temps" pendant ses heures de service ou quand il est malade chez lui, présumé couché sur son lit de souffrances à contempler les mouches au plafond en attend un éventuel contrôleur... On peut même licencier des gens pour cela, d'accord c'est chez Sarko mais le libéralisme se porte bien et pas rien que dans des costards bleus. Petit à petit les idées font leur chemin et si l'on supprime les douanes on crée à foison plein d'autres moyens de contrôler les (petites) gens et cela parait "normal". Sur le net les utilisateurs sont aussi invités à la délation, certes on cible surtout les appels à la violence, quelle qu'elle soit, mais on glisse lentement mais sûrement vers tout ce qui, à un quelconque moment, dévie d'une certaine ligne, un peu floue, mouvante même... le net permettant aux utilisateurs de s'exprimer, de dire leur avis sur tout et n'importe quoi, devient donc dérangeant pour certains, ce que la télévision est loin d'être même si on peut toujours essayer de téléphoner dans des débats ou choisir la personne à descendre dans un reality-show.
Loin de moi l'idée de dénigrer les gens qui n'aiment pas Internet, Facebook etc, c'est leur choix et je le respecte, d'accord aussi pour dire que mille amis ou cent mille ce n'est pas de vraies amitiés, pas d'accord cependant pour affirmer péremptoirement qu'on a des amis, qu'on se fait des amis, en dehors du net. D'abord on rejoint parfois de "vrais" amis sur le net, on en trouve aussi et pour ma part j'en ai trouvé et j'en trouve encore et selon moi il ne faut pas nécessairement "être dans la merde" pour reconnaître ses "vrais amis". Je trouve triste le discours de certaines personnes qui disent "les vrais amis on les compte sur les doigts d'une main" avec le sous-entendu que les "amis Facebook" c'est de la m...
Nous vivons dans des sociétés où on privilégie sans cesse le repli sur soi, on y met quelques opérations de solidarité dedans histoire de suppléer les Etats manquant à leurs devoirs pour l'aide aux handicapés, au Tiers-Monde etc, on agite ses petits drapeaux et calicots du Nord au Midi à Bruxelles, çà aide à regarder mieux certes mais guère à agir vraiment, çà permet de dire "j'y étais", de chercher après sa bouille hilare dans le reportage au JT. En attendant nous voguons des listes de naissance à celles de mariage pour terminer en "longue et pénible maladie..."
Notez que c'est bien vrai que la vie est une maladie mortelle dont on ne guérit pas.
Ce qui m'éloigne du sujet, quoique.

Le sport à la télé me gâche la vie - 19 août 2009 :

Ces championnats du monde d'athlétisme ont le don de me faire bisquer de rage, à cause d'eux, depuis trois jours je ne parviens pas à voir mon feuilleton préféré, est-il d'ailleurs toujours programmé ? Je n'en sais fichtre rien. Ces championnats çà commence à 17 h 50 et c'est parti dans la durée, on vous remontre les images du matin, je suppose que c'est pour les gens qui travaillent pour leur permettre de comprendre pourquoi il y a si peu de belges dans le programme du soir. Vous regardez un 110 mètres haies, çà fait 13 à 14 secondes de course et vous avec 15 minutes de présentation des concurrents et deux bonnes minutes de ralenti après, et ce n'est que pour une éliminatoire pour voir que le belge de service malgré ses origines se fait le 42ème temps sur 44 et, soit dit en passant, le plus mauvais sprint de sa carrière. c'est d'ailleurs marrant d'entendre les deux présentateurs parler en même temps pour dire que le mec est très bien pour l'un et très nul pour l'autre, toujours un qui aura raison au final... Là çà me fout les boules ! De mon temps il y avait Luc Varenne OU Arsène Vaillant OU Théo Mathy mais jamais un journaliste et un consultant, je crois que çà vient de France cette habitude du doublage, faut-il qu'ils soient si mauvais qu'on soit obligé d'en mettre deux pour commenter un peu plus de 10 secondes de mecs qui courent en essayant de ne pas trop mettre bas les barrières. Le Belge à lui tout seul en a planté 9 sur 10 et ceci explique cela, une seconde de plus au final dans une série déjà médiocre au niveau des temps. Cérémonies protocolaires : çà c'est ce qui m'insupporte le plus, c'est vraiment chiant et rétro-pompeux. Et çà prend du temps, et en plus c'est longtemps après le motif de celles-ci et on doit revoir images et ralentis pour bien s'ancrer dans la tête que c'est du sport. Pouah ! Je hais le sport à la télé, déjà que je ne suis guère sportif. Notez bien que, pour être empêché de voir mon feuilleton in fine je préfère l'athlétisme au tennis. Bon, comme c'est parti là je peux faire une croix sur Plus Belle la Vie toute cette semaine, çà me fait gerber, vivement qu'il fasse plus froid et vite noir. Soit dit en passant il fait trop chaud ces jours-ci, pas besoin de courir en sautant des haies même en faisant le plus mauvais temps, on sue déjà bien assez ainsi et je vous dis pas les odeurs dans le bus bondé du soir malgré les fenêtres ouvertes avec ou sans Rexona !
Voila c'était un texte écrit, pour changer des photos, je le dédicace à mon amie Christiane à qui j'ai oublié de souhaiter son anniversaire le 17 août et qui préfère mon écriture à mes chansons, à moins que je l'aie fait, je sais plus, le soleil et la chaleur induite çà tape sur mes neurones !
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:26 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Merci Rachel - 19 août 2009

Tu es toute nouvelle dans la longue liste de mes amis sur Facebook et j'ai trouvé sur ta page une citation qui me plait beaucoup "Le bonheur se multiplie quand il se divise" et c'est bien vrai. Même si on peut être heureux tout seul, dans son coin, comme les ermites. Je me sens bien, heureux, pas que nage dans un bonheur béat, absolument pas. Pour que mon bonheur soit vraiment total il faudrait quand même que plus des trois quarts de la population mondiale vive plus dignement, en paix, à forger un avenir sinon prospère au moins plaisant et force est de constater qu'on en est bien loin. Je n'aspire pas au bonheur via plein de moyens, de pognon, de richesses et tout le toutim mais mon bonheur serait plus navigable s'il ne prenait pas l'eau de toutes parts justement à cause des phynances (comme on dit chez Ubu) qui me manquent surtout dès le second tiers de chaque mois. Mais même avec peu on partage quand même, si ce n'est le pain c'est au moins les idées, les utopies diront certains pragmatiques. Dans nos pays où l'on multiplie les signes extérieurs de richesse, le plus souvent à crédit et en se serrant la ceinture discrètement on ne peut plus parler de famine ni de misère criante. Nous avons construit plein de parapets sociaux en tous genres pour aider, parfois n'importe comment (trop politiquement souvent) celles et ceux qui souffrent de quelque façon que ce soit, même si chaque hiver des gens dorment à la rue et y meurent parfois, on peut parler en ce cas d'épi-phénomènes. Nous avons toutes et tous, dans une immense majorité en tous cas, la possibilité de diviser notre part de bonheur et, effet boule de neige, la possibilité de multiplier celui-ci. Je crois que le bonheur est un état d'esprit avant tout. Cela me rappelle le feuilleton des "Bisounours" que ma fille aînée aimait beaucoup, leur objectif premier était de diffuser leur bonheur autour d'eux, à tout le monde, à n'importe qui, sans restriction, même aux "méchants" qui n'en n'ont rien à cirer du bonheur des autres, parfois pire qui en veulent à celles et à ceux qui en ont ne fut-ce qu'un peu et je ne parle pas de sous. Merci Rachel donc, j'espère que tu profiteras toi aussi de mon bonheur à partager même rien que sur Facebook, même sans ses multiples applications, peut-être via mes chansons et mes documentaires et pourquoi pas mes textes puisqu'il parait que je suis doué dans le genre, et pourquoi pas en plus en devenant mutuellement amis de nos amis.

A propos de la Marche Mondiale pour la Paix - 20 août 2009

En gros dans une quarantaine de jours la Marche Mondiale pour la Paix et la Non violence démarrera de Nouvelle Zélande. C'est une première au niveau du monde entier mais je suis de plus en plus septique quant à son impact auprès des habitants de la Terre et encore plus au niveau de notre pays. Tout le monde est pour la Paix mais militer activement pour y arriver c'est beaucoup plus rare et cela dépasse le mot en lui-même. Fort de ma petite expérience au niveau liégeois je crois pouvoir dire que la Marche Mondiale n'y intéresse pas grand monde. Cette marche est considérée comme un truc en plus du reste, comme un électron libre non raccordé au mouvement réel, une espèce de comète qui n'a vraiment de présence que sur Facebook, et encore, uniquement parmi les amis des amis qui militent pour la Marche. En fait sur le terrain du réel il n'y a pas grand monde et les personnes intéressées, motivées, abandonnent l'équipée en route parce que rien n'est défini clairement. On s'éparpille dans des actions microscopiques où l'on pré-suppose une adhésion de nombreux participants sur le postulat du seul réseau Facebook et de quelques toutes petites association sympathiques certes mais ne drainant pas les masses. Le 5 septembre doit avoir lieu une grande fête à Bruxelles, à l'heure qu'il est personne n'est capable de dire où cela va se passer, durant plusieurs mois on a cité l'Esplanade du Cinquantenaire, on imaginait un grand podium, des chapiteaux et des paquets d'artistes, nous somme à 16 jours de cet événement et nous n'avons rien comme info sinon des projets sur la comète. Je sais je suis amer. Je crois que se baser sur ce qui se fait (se ferait plutôt) dans d'autres pays lointains via des clips souriants sur You Tube c'est aussi grotesque que de croire que tel ou tel parti ultra confidentiel dans notre pays ou l'étant devenu de par la réalité géopolitique pourrait amener les "masses" comme ses équivalents encore puissants dans certains pays de la planète, et le plus triste est encore d'y croire, de persévérer à y croire. Bon, vous me direz que des dizaines de personnalités de par le monde soutiennent la Marche dont, par exemple le Dalaï Lama, en fait il a communiqué un texte de soutien mais pas un appel à toute sa communauté à s'inscrire à participer à la Marche. Des textes de soutien c'est facile à obtenir mais çà ne sert pas à grand chose, le verra-t-on dans la Marche le Dalaï Lama ou même sur le bord à la saluer quand elle passera non loin de chez lui ? On peut l'espérer mais je n'y crois guère. Certains militants de la Marche proposent que celle-ci existe aussi au niveau Belge avec comme point de convergence Kleinebrogel où sont entreposées des têtes de missilles nucléaires américains, c'est une bonne idée au moins pour le fait d'informer la population de notre pays de l'existence de ce danger chez nous, mais le démantèlement (peu probable) de ces ogives chez nous ne fera qu'exporter le matériel dans un autre pays plus accueillant (et encore il faudrait qu'on soit très nombreux dans la rue pour établir ce que l'on appelle - pragmatiquement - un rapport de forces suffisant et ce n'est pas, à mon avis, demain la veille. Je veux ici établir une comparaison, il y a quelques années l'Office des Etrangers a mis des falmilles avec des enfants au centre fermé de Vottem ce qui a donné du peps aux manifs du Collectif de Résistance Aux Centres Pour Etrangers (dont je suis un militant actif), il y a eu des réactions indignées de personnalités, de l'ensemble des forces politiques de gauche surtout, on a vu des Bourgmestres manifester à Vottem. L'Office a alors mis les familles avec enfants dans d'autres centres fermés en Flandre et le grand mouvement s'est aussitôt racrapotté, comme si le problème était résolu, pas pour les gosses bien sûr... Et bien cela c'est un peu du même tonneau. Les gens ne réagissent qu'à ce qu'ils ont sous le nez en mal comme en bien, éloignez le problème et il n'y aura plus de problème !
Pour ce qui est de la Marche Mondiale pour la Paix la seule chose dont on est sûrs c'est qu'elle passera par Bruxelles le 5 novembre, pour moi c'est à ce moment-là qu'il faut concentrer toutes les forces militantes et arrêter de s'illusionner sur un mouvement "tache d'huile". Je crois qu'en fait la multiplication de réunions confidentielles et d'actions pauvres en public font du tort au mouvement même si celui-ci est très estimable en lui-même. La Marche est un prétexte pour parler de la Paix, de la nécessité d'une conscience universelle aux idées de Paix et de Non-Violence, cette prise de conscience si elle existe déjà bien dans notre pays ne se traduira vraiment que dans un mouvement rassemblant des gens dans le réel et pas seulement dans le virtuel de plus limité à Facebook. La Paix ce n'est pas qu'un problème au niveau planétaire passant par un désarmement généralisé et partout en même temps, c'est aussi et surtout en nous-mêmes en cherchant auprès des gens que nous cotoyons chaque jour y compris dans nos familles des convergences, des moyens d'éviter des conflits, même à première vue infimes en regard des problématiques mondiales et d'établir encore une comparaison à propos des mutilations génitales féminines où de plus en plus de gens s'activent pour tenter d'éradiquer ces pratiques barbares vieilles depuis quatre millénaires, où tous les Etats concernés les interdisent tout en les tolérant, la non plus ce n'est pas demain la veille qu'on excisera plus des centaines de milliers de petites filles chaque année de par le monde, c'est triste à dire mais c'est ainsi. Pour moi le 5 novembre, à notre niveau belge c'est la date la plus importante pour nous les militants de la Marche Mondiale c'est pour cette date que nous devons mobiliser avec un programme clair et précis sur cette journée, avec une organisation solide et déterminée, en visant bien plus largement que sur FB et quelques communiqués de soutien.

Ma recette des aubergines aux noix - 26 août 2009

En réponse à Angela qui en a déjà goûté mais qui voulait la recette.
Recette inspirée d'un de mes temps passés. Pour quatre personnes prévoir 4 belles aubergines que vous couperez sur leur longueur en quatre tranches de plus ou moins égale épaisseur et que vous laisserez dégorger dans une base de gros sel marin une bonne demi-heure.
Pendant ce temps préparez la sauce en écrasant des cerneaux de noix (1/4 de kg) au pilon, des grains de coriandre (une cuiller à soupe) de la même manière, de la coriandre fraiche hachée finement peut être ajoutée, deux éclats d'ail et quatre échalotes pour obtenir une espèce de pâte que vous diluerez avec du vinaigre de vin blanc (éventuellement à l'estragon) et un peu d'eau bouillie pour ne pas que ce soit trop vinaigré, poivre noir, persil haché, sel, on peut aussi ajouter un peu de pilipili en poudre..
Rincez vos tranches d'aubergines à l'eau claire puis séchez-les sur du papier absorbant, puis faites les revenir à la poèle (feu pas trop vif) dans de l'huile de tournesol pour la cuisson, attention en les retournant, c'est très fragile. Quand elles sont bien dorées, sortez les tranches et laissez-les refroidir sur du papier absorbant avant de les plonger et les laisser mariner dix minutes dans la sauce. Vous les extrayez une à une et les pliez en trois avant de les disposer couche sur couche dans une casserole émaillée ou dans un plat en porcelaine avec couvercle, ajoutez le reste de la sauce par dessus, couvrez et mettez au frigo au moins une heure. Disposez les tranches sur un plat de service chaque morceau sur un bout de pain grillé chaud ou des rondelles de pain français gris et servez, c'est bon à l'apéro, à boire avec de l'eau froide (avec une branche d'estragon marinée dedans 24 h) ou avec de la vodka blanche à 40°.
Voila une recette basses calories qui devrait plaire à tous ms amis, il y en aura en dégustation (au profit de LîDjibouti) le 13 septembre à notre stand de brocante à Cheratte-bas de 8 h à 17 h, mais il faudra venir tôt pour être sûr(e) de pouvoir en déguster !
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:27 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Vuelta...mi amor ! - 1 septembre 2009

Pouah ! Ne me parlez plus jamais du Tour d'Espagne surtout quand celui-ci fait étape à Liège ! Et un jour de rentrée des classes en plus !
Déjà tôt matin j'ai pesté quand le chauffeur du bus nous a débarqué 300 mètres plus loin que l'arrêt des Terrasses parce qu'il y avait des panneaux d'interdiction de stationner partout. Je suis donc sorti du bus avec la rage au ventre. Je suis passé par les préparatifs de l'arrivée de l'étape et vous le constaterez sur le reportage vidéo que j'ai enregistré sur place, j'ai été dégouté de voir le luxe de moyens techniques pour suivre cette course cycliste de pros. Des camions partout avec de longues remorque rouges, des dizaines, et toute la circulation bloquée sur une des entrées les plus chargées de Liège, un jour de rentrée ds classes en plus, je me répète, je sais.
Le gros bordel. Typiquement liégeois, et rien sur le site internet du TEC, pas moyen de savoir là si je pouvais avoir un bus pour revenir du bureau, donc vers 11 h j'ai sonné aux TEC où, après une longue attente, un brave Monsieur m'a assuré que le 140 roulerait bien et passerait normalement au boulevard Piercot. Rassuré, je continuais mon boulot et vers midi trente une de mes collègue arriva avec sa gamine. L'école n'ayant rien trouvé de mieux de prévenir les parents de reprendre leurs gosses à midi pour éviter les problèmes le soir avec les embouteillages dus à la Vuelta ! N'importe quoi !
A 16 h 50 j'étais donc à mon arrêt de bus devant le conservatoire espérant prendre le 16 h 55. Je l'ai pris mais à 18 h 25 ! J'avais sonné, vers 17 h 30) de mon gsm au TEC pour m'entendre dire que tous les bus en provenance des Guillemins y étaient bloqués, ce qui ne m'empêcha pas de voir passer devant moi 4 bus n° 3, trois 17 et deux 38 b. à 18 h 14 un 140 s'arrêta et le chauffeur nous indiqua (nous étions une douzaine de personnes à poireauter) qu'il ne chargeait que les gens allant à Visé-même, pas les arrêts avant, il allait filer par l'autoroute pour rattraper son retard, une dame seulement put en profiter. Pour nous rassurer il nous dit qu'un autre 140 le suivait directement, effectivement 11 minutes plus tard !
Bon c'est vrai que le sport c'est bon pour la santé, la santé de qui je n'en sais rien puisque la plupart des sportifs de cette discipline bouffent aux "vitamines". C'est vrai que je suis un sale râleur. Je devrais me féliciter de cette belle attente qui m'a permis de rencontrer une amie que je n'avais plus vue depuis de trop longues semaines, d'apprendre qu'une autre s'était suicidée 8 jours auparavant, d'échanger quelques mots avec mes compagnons d'infortune, socialement, même si c'est triste en partie, cette attente fut utile.
Et puis comme çà cela donne un peu de lecture différente de mon "roman" pour les fanas de l'écriture chevaljakienne !

Ma boîte à paroles - 3 septembre 2009

Voici déjà plus de cent chansons enregistrées sur You Tube par Chevaljak et ses amies, et il y en aura d'autres. Ce soir j'ai décidé de vous guider dans les coulisses pour voir comment çà se fait de l'intérieur.
Oh ce n'est pas compliqué, sur le net j'ai trouvé un lien formidable que je vous recommande, un site où je puise gaiement les textes des chansons que nous interprétons, c'est classé par noms d'artistes par ordre alphabétique puis par ses chansons aussi par ordre alphabétique, le lien vers ce site c'est : http://fr.lyrics-copy.com/ certes vous n'y trouverez pas toutes mes chansons, ainsi les paroles de la chanson d'Ottawan "qui va garder mon crocodile cet été ?" ne s'y trouvent pas, là je les ai trouvées en fouinant via Google par exemple.
C'est un site essentiellement français ou on ne trouve pas tous les chanteurs belges sauf les tous grands comme Brel et souvent il manque des titres. Et c'est valable aussi pour certains artistes français de renom, ainsi on n'y trouve pas la chanson "Le Bilan" de Jean Ferrat. On note aussi des différences parfois avec les paroles des chansons des artistes que l'on peut entendre sur You Tube également et parfois des couplets manquants ou tronqués.
Vous l'aurez remarqué je chante sans accompagnement musical, c'est donc moins "beau" que les originaux, même si parfois je "bruite" un peu mes morceaux.
Faut rappeler que je ne chante pas pour de la tune, cela ne me rapporte rien sinon une perte de temps, il parait que çà vaut de l'argent. Chanter comme çà un peu n'importe quoi mais toujours des choses que j'aime ou dont j'aime un peu me moquer, d'abord pour mon plaisir, pour mon égo démesuré et puis, j'espère, pour votre plaisir aussi.
Quand je chante sur un fond uni, c'est dans ma cuisine avec le texte tenu par une pince à linge dans le goulot d'une bouteille et la caméra juste à côté sur son trépied pour avoir l'air d'être de face sans copion. A noter que mon amie Françoise chante peu mais sans copion ! Quand je suis sur fond de tentures et d'affiche de la marche mondiale pour la Paix, c'est à mon bureau et dans ce cas mon copion est l'écran de mon portable.
Après les enregistrements, je visionne celui qui me semble le mieux, il m'arrive de faire plein d'essais. Souvent je déraille en fin de chanson, c'est râlant, faut recommencer car je ne suis pas un spécialiste du montage, à part mettre les génériques via ArcetSoft je ne sais pas couper et rafistoler des bouts de chansons. Des fois c'est franchement mauvais, vous avez de la chance, je ne vous les mets pas, j'en ai déjà plus d'une trentaine de ces ratés, et vous ne les verrez jamais, j'élimine au fur et à mesure de mon disque dur, une chanson de 2 minutes trente çà vous bouffe rapidos 120 à 130 Mb, alors je remplis et vide ma poubelle souvent.
Quand c'est bon je monte via ArcetSoft, çà va vite puis j'installe sur You Tube, une chanson de deux minutes çà peut faire, tout compris jusqu'à 1/4 d'heure d'enregistrement (quand çà ne saute pas) et puis j'installe le lien sur mon site perso puis sur facebook et vous êtes servi(e)s.
Voila vous en savez un peu plus, cela ne vous sers à rien, je le reconnais bien volontiers mais pour moi c'est bien plus gai que toutes les application neu-neux de FB. Et même si c'est de la création au ras des pâquerettes, çà me plait bien, pourquoi donc toujours se faire ch... à être "sérieux" dans la vie. On n'a que le bien qu'on se donne !

Débarcadère pas évident - 14 septembre 2009

Pas évident de descendre du bus 35 à l'arrêt du crématorium de Robermont, à quelques mètres du dépot et de la direction régionale des TEC de Liège. Bon c'est vrai qu'à cet arrêt on ne fait que descendre, celui d'en face où on attend (pas longtemps car la fréquence est bonne) est quant à lui assez confortable. C'est vrai qu'en ce lieu les visiteurs du funérarium-crématoire ne viennent pas avec leurs appareils photos et les journalistes y viennent en voiture, qui donc dénoncerait l'inconfort de cet arrêt de bus sinon Chevaljak qui a toujours au moins son appareil-photo accroché à la ceinture ? Un peu d'anti-herbes sélectif et un coup de tondeuse quelques fois l'an, est-ce trop demander ? Bon d'accord, j'écris des articles sur des sujets qui n'intéressent guère l'opinion publique sauf quand elle a le nez dessus, ou dans ce cas les pieds dans les ronces, mais c'est plus gentil que de les publier dans un journal en déchainant les conflits de compétences et autres parties de ping-pong entre pouvoirs locaux et privés sur qui prendra en charge l'énaurme dépense...Et puis c'est plus gai de s'adresser à une amie en particulier dont je (re)connais l'efficacité.

Voyez mes autres forums :
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:28 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

GARE A CALATRAVA ! - 18 septembre 2009

J'essaye, en vain, de placer cet article dans le courrier en ligne des lecteurs du Soir donc je vous le livre ici pour qu'il soit tout de même lu.

Ce soir on inaugure à Liège la gare des Guillemins new look dessinée par Santiago Calatrava. Avis personnel : j'aime bien mais je la trouve bien trop imposante pour une ville comme Liège. Imposante aussi de par son coût trois fois supérieur au budget initial et qui va encore couter les yeux de la tête rien que pour entretenir ses nombreux vitrages très aériens. Je regrette que la SNCB n'ait pas visé plus petit et moins cher pour avoir encore des sous à mettre dans l'ouverture de gares de délestage dans la périphérie de Liège, je pense, entre autres, à mon projet sur Cheratte.
Pour installer ce mastodonte on a détruit tout un quartier et ce n'est pas fini et là mes craintes vont beaucoup plus loin que la simple esplanade reliant la gare à la Meuse, en effet, ayant vu les autres réalisations de cet architecte un peu partout dans le monde j'ai constaté une constante, ses "oeuvres" occupent de grandes zones vides, cela les met en valeur. Or dans le cas de Liège, à part cette esplanade large d'une centaine de mètres qui ne permettra que de voir la partie centrale de la gare quand on sera en bord de Meuse, le reste est caché par plein de pâtés de maisons dont celles toutes proches de la rue Paradis et de la Place des Guillemins. Cela me fait craindre pour des quartiers entiers en vue d'un élargissement de l'angle de visibilité du chef d'oeuvre destiné à traverser les siècles.
Un peu mégalo le mec, il est capable d'imposer aux autres mégalos de Liège, tous partis confondus, justement cet élargissement de l'angle aboutissant à ce qu'il ne reste plus que le côté ville de la rue des Guillemins et le côté Meuse de l'Avenue Blonden, et de l'autre côté un grand coup de pelleteuse pour voir le pont de Fragnée, joyau de l'expo universelle de Liège en 1905.
Bon c'est fumeux ce que j'avance mais que les liégeois y regardent bien et fassent gaffe dans les prochaines décennies, dans les quartiers que je cite l'habitat et les constructions sont anciens et hétéroclites, de plus la population "bourgeoise" a depuis longtemps déserté ces quartiers à l'exception (qui confirme la règle) du Quai de Rome.
Voila c'est un avis, j'ouvre le débat en dirigeant cet article vers quelques-un(e)s de mes amis FB susceptibles un jour d'avoir à décider, ou au moins d'en parler, sur ce dossier. Réagissez !

Environ 150 chansons enregistrées... - 20 septembre 2009

dont 136 à moi tout seul et les autres par Marie, Françoise, Annick et Pati, c'est déjà un fameux paquet, il y aurait de quoi meubler toute une soirée vidéo pour les plus courageux patients d'un hôpital psychiatrique !
Là je commence tout doucement à me lasser du genre - ouf se diront certains de mes amis - et c'est vrai que chanter des textes plus ou moins comme le font les créateurs et vrais interprètes ça commence à me pomper l'air, j'ai envie d'innover un peu. écrire mes propres textes et trouver des airs pour les accommoder, c'est à cela que je pense depuis quelques jours. Me lancer aussi des défis comme ce soir cette chanson des Beatles en Anglais ou, hier soir, ce fredonnement de l'Ouverture de Tanhauser de Wagner. Envie aussi de plus de visibilité, de décorum, d'accessoires sans pour autant tomber dans le débilisme. Evidemment c'est vrai que ce serait mieux avec de la musique et je pense d'ailleurs surmonter la chose techniquement puisque j'ai mon PC et mon portable sur mon bureau et seulement cette petite caméra achetée chez Aldi qui est bien plus qu'un jouet ou un gadget. Je ne prends plus le temps d'imprimer les textes des chansons, je les lis directo sur mon écran, çà se voit d'ailleurs, c'est un prompteur mal mis mais ma caméra et l'agencement de mon studio-bureau-capharnaüm ne permettent pas grand chose de mieux. Enregistrer via la Webcam de mon portable est possible mais le rendu du son de mon portable est trop faible sauf si je beugle à trente centimètres. Donc pour le moment je suis en phase de recherche, alors ne vous étonnez pas de ce que je vous sers chaque soir ou que je ne vous serve rien d'ailleurs, je ne vis pas pieds et poings liés à ma bécane, heureusement d'ailleurs. Et quand je ne vous rassasie pas de mes nouveautés vous avez toujours la possibilité d'aller vous servir dans mon site à la page au lien ci-dessous, tout y est :
http://chevaljak.be/DISCOGRAPHIECHEVALJAKIENNE.html

Je ne serai jamais fan d'une station TOTAL ! - 24 septembre 2009

J'ai plusieurs de mes amis qui sont membres d'un groupe FB de fans de la station TOTAL de Loncin, c'est certainement un endroit très convivial géré par des gens sympathiques et c'est bien d'honorer ainsi des gens qui font bien leur boulot et rendent heureux leurs clients. Cependant je ne me joindrai pas à ces amis dans ce groupe pour deux raisons toutes simples, la première parce que je n'ai pas de voiture et ne passe quasi jamais par Loncin, la seconde parce que la société TOTAL collabore avec le régime militaire Birman qui refuse le pouvoir à Aung San Suu Kyi, élue démocratiquement par la population dans les années 90, qui a mis cette femme - Prix Nobel de la Paix - en résidence surveillée puis en détention faisant fi de millions de signatures de pétition pour sa libération venant du monde entier, et qui maintient ce pays, rebaptisé le Myanmar, sous une chape de béton où toute opposition est systématiquement tuée ou enfermée et torturée. Je suis un de ceux qui dans le monde entier préconisent le boycott des produits TOTAL à commencer par le carburant. Voila vous en faites ce que vous voulez, ce n'est que mon avis et il peut ne pas vous importer, c'est votre droit et je le respecte.

Des jours blancs... - 30 septembre 2009

... De ces jours où on n'a pas envie de se torturer l'esprit ni de se taire dans son cocon, des jours où on ne revendique pas, où on ne critique pas, où on se laisse aller au fil du temps. Il fait moins froid ce soir chez moi et pourtant je n'ai pas rallumé le chauffage, sans doute le corps qui lentement s'habitue à prendre ses quartiers d'hiver. Pourtant la journée ne fut pas de tout repos pourtant les heures du matin ont passé vite même dans une réunion professionnelle au sujet ardu et peu réjouissant. Le soir une envie de se la faire cool, une envie aussi de chanter, mais pas des trucs trop compliqués, des mélodies qui coulent au même courant calme. Je n'irai pas me coucher trop tard ce soir, je n'attendrai pas minuit comme chaque soir, et puis demain c'est encore une longue journée de boulot, vendredi ce sera déjà plus court et le week-end je le passerai avec ma Françoise au doux pays des éoliennes, sans internet depuis que son ordi a grillé et que de toutes façons le passage d'Euphony à Belgacom fait que son modem est en grève jusqu'au moins mardi, ce qui ne fait pas l'affaire de son fiston... On travaillera d'autant mieux au jardin, même s'il fait mauvais. Toujours positiver, encore plus le négatif. Saisir ce qu'il y a de bien et en profiter pleinement. Voilà c'est pas un grand texte pour les anthologies mais j'avais envie de vous le faire partager.

Jour gris - 1 octobre 2009

Debout aux aurores, frais et dispos pour aller au boulot coeur vaillant et, au moment de donner la bouftance aux chats, me rndre compte qu'encore un peu j'allais faire une nouvelle fois abstraction de sortie de mon container-poubelle plein à craquer de détritus. Rapidos car le bus à prendre roule inexorablement vers mon arrêt, je sors le container du jardin pour lui faire traverser le corridor et le faire descendre sur le trottoir.
Foutues marches d'escalier, voici le container qui s'incline dangereusement et d'un geste aérien je le rattrape, je sens dans mon dos comme les cordes d''une guitare qui se tendent et claquent, chaud derrière. Just in time, le mec de la voirie saisit le container et le met sur la machinerie qui me coute un euro d'accès plus le poids de son contenu que je connaîtrai en janvier 2010 sur ma facture. Je reste là sur le seuil et le brave gars me demande si çà va, je lui répond que je me suis fait mal au dos et, très gentiment il me remonte le container vide dans mon corridor puis me tape sur l'épaule presque amicalement. Machinalement je reconduis ma benne à ordures au jardin mais je crève de mal, je reviens dans mon salon et m'affale sur le divan. Dehors mon bus passe. Les minutes s'égrènent et, peu à peu, la douleur a l'air de s'estomper. Bah, j'arriverai un peu plus tard.
Couché sur le divan je remarque une araignée au plafond, je pense à Noé, le fils de Françoise, qui serait terrorisé à ce spectacle. Je me relève mais çà cale dans mon dos et quand, au prix d'une savante gymnastique je finis par me remettre debout je m'aperçois que si la douleur est supportable je suis tout courbé tel Agecanonix dans les histoires d'Astérix le Gaulois, et je n'ai pas de canne.
Waaah, je sais bien que quand c'est comme çà j'en ai pour des heures à pouvoir me mouvoir à petit pas (de bigottes). Je saisis mon gsm et phone à mon chef pour lui dire que je suis démob et je me recouche sur mon divan salvateur. Et le temps passe. Vers midi je parviens à me redresser et j'allume la TV, ça me permet de voir trois fois de suite (en boucle) le journal de RTC avec l'inauguration de l'Antenne Jeunes du CPAS, c'était hier et on ne m'y avait pas invité. Peu à peu je me remets à circuler un peu mieux chez moi, je parviens même à remonter et à m'installer à l'ordinateur. Là je vois que mon ami Joël m'a mis une vidéo de lui me parlant dans un français québecquois me demandant une petite chanson dans le style qu'il aime. Il la verra bientôt, pas sûr qu'il restera dans la liste de mes amis après. Pipi, et dire que j'avais redescendu le seau de nuit tôt matin, devoir redescendre aussi alors... Duraille... encore mes escaliers, mais ça fait du bien par où çà passe !
Faim, frigo, gâteau chocolaté, oh je sais c'est pas bon pour ma ligne, un petit coup de téloche encore, un beau feuilleton sur TV5, quand je me redresse, il y a un peu plus d'une heure mon mal de dos est parti aux poubelles de l'histoire, juste retour des choses. Gai donc et paf je heurte le coin de la table du salon (c'est du marbre vert) et je peste pis que pendre. Retour au studio d'enregistrement pour vous mitonner de quoi remplir votre soirée sur ma page FB, de quoi satisfaire mon ami Joël, ce doit être bon maintenant, je vais tenter de le mettre ! Journée grise donc !
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:29 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Mégagigantesque émission de variétés - 8 octobre 2009

C'est ce que je vous propose sur mon site perso dans la rubrique : http://chevaljak.be/DISCOGRAPHIECHEVALJAKIENNE.html ! 174 chansons enregistrées, environ 420 minutes de chansons en tous genres et de toutes époques, de 92 auteurs (au moins) différents, même si 160 sont interprétées par votre serviteur, nous nous y sommes mis à 5 pour produire tout ce spectacle digne d'un music hall. Et j'espère bien que mes comparses vont s'y remettre à la faveur de l'hiver, histoire de chauffer la salle ! J'attends toujours le premier enregistrement de mon ami et collègue Olivier, lui qui connait tout Véronique Sanson mieux encore que moi l'Inter ! Et Marie ? Elle qui pourtant nous prouva qu'elle s'en sortait merveilleusement avec des textes très compliqué, et Françoise ? Et Pati et Annick qui nous chanterait bien une petite chanson sur la Paix ? Et vous aussi, là de l'autre côtés de vos écrans, servez-vous de vos webcams, enregistrez-vous sur You Tube, c'est très facile même si çà prend trois fois la durée de la chanson pour la mettre on line. Toutes nos chansons sont sur You Tube, donc vous pouvez les sélectionner et les mettre sur votre page FB. Envoyez-moi vos chansons a capella, je les mettrai sur la page dont référence plus haut aux côtés des nôtres, c'est sur mon site perso qui n'a rien de privé, tout le monde peut y accéder, j'héberge vos chansons gratos !
Tiens, il me vient une idée, je me dis qu'un jour il faudra bien que je meure à mon tour, et d'imaginer la cérémonie avec un grand écran et un choix de mes chansons pour les personnes présentes, et quand je cramerai encore deux heures de chansons, çà changerait des musiques de circonstance ! Bon c'est pas tout çà, faut que je me remette à l'ouvrage, au fait, vous pourriez me suggérer des titres... à défaut de les interpréter vous-même.

Réflexions du dimanche matin - 11 octobre 2009

Et même s'il est déjà passé midi car l'expression écrite est le résultat des pensées développées auparavant. Je me demandais en intervenant sur la page d'une nouvelle amie combien pourrait valoir la dédicace d'Obama sur le supplément d'hier du Soir avec les 4 discours qui - semble-t-il - ont fait quelque chose pour que le mec décroche son Prix Nobel de la Paix. Je me disais aussi qu'une toute petite tâche d'une des humeurs d'un ancien Président sur une petite robe bleue d'une obscure stagiaire à la Maison Blanche avait rapporté à beaucoup de monde plein d'argent. Alors je crois que les mouchoirs en papier utilisés par Obama doivent receler une valeur marchande importante et j'imagine déjà le personnel d'entretien de la Présidence collectionnant ces bouts de toile de cellulose usagés en vue d'un négoce interplanétaire avec ventes aux enchères nombreuses durant les siècles et les siècles chez Sotheby's. Attention aux faux bien sûr, testing ADN et carbone 14 à l'appui pour ces reliques ! La chute du mur de Berlin a fait vendre plus de morceaux de béton que tout le béton qui constituait le Mur. La poussière de Lune ramenée par Amstrong et ses copains en 69 et revendue au gramme par la suite aurait de quoi mobiliser des millions de torchons sweefer...
En fait nous devrions toutes et tous conserver nos déjections et les mettre dans des coffres-fort pour le cas où un jour nous deviendrions célèbres, c'est un investissement qui peut être rentable sinon pour nous pour nos héritiers ou nos "ayant-droits" comme on dit dans les familles Hergé et Simenon. D'ici une vingtaine d'années le cantonnier qui aura ramassé et conservé un vomi de Boris Eltsine pourra nourrir toute sa famille durant au moins un siècle grâce à sa prévoyance ! Allons les amis (surtout celles et ceux qui ont déjà une once de célébrité) il est temps de passer au tri sélectif de vos poubelles et de repenser le traitement de vos déchets, et même si vous en avez de trop partout chez vous au point que vous en arriviez à marcher dedans dites-vous bien que cela porte bonheur et que ceux qui ont envisagé ce proverbe étaient sans doute des visionnaires. Et quelle économie d'eau en plus ! Fini de galvauder l'or bleu de la planète en chasses iconoclastes. Plus besoin que des millionnaires s'envoient en l'air pour 35 millions d'Euros pour faire passer un message aqua-salvateur. Mon message à moi coûte infiniment moins cher !

Réflexions d'un jeudi soir - 15 octobre 2009

Ainsi donc Christine a été "débarquée" pas ses co-équipiers sénateurs parce que cela faisait longtemps qu'elle ne les réunissait plus en pow-pow et qu'ils avaient envers elle des tonnes de griefs. Il aura fallu avant que Christine déballe son linge sale dans la presse et énerve Didier pour que les autres sénateurs MR jettent leur capitaine par-dessus bord. Bon, cela me fait plus rire qu'autre chose et quand ça se passe au MR c'est encore plus rigolo car ces gens ont, parait-il, l'habitude de mettre directement cartes sur table. Les 10 autres sénateurs du MR ont, quant à eux, attendu le signal du "chef" et aucun, à première vue, n'avait "mouillé sa chemise" auparavant et si la belle liégeoise n'avait pas craché dans la soupe, ces courageuses personnes, végéteraient encore dans l'expectative.
J'aimais bien la photo d'il y a quelques élections où Christine montrait ses jambes dessous la table, il y a parfois des dessous tables qui n'ont rien à cacher. Christine et Didier ont ceci de commun qu'il ne sont pas mes amis sur Facebook où j'ai cependant quelques amis MR et même deux ou trois vrais amis qui se reconnaitront. Je pensent que ceux-là ne sont pas du genre à la fermer, aboyer quand le chef siffle, garder le doigt sur la couture du pantalon bleu.
Autre chose, j'ai entendu au JT que le mec, un français je crois, qui commande Electrabel, disait qu'il ne paierait pas les 500 millions d'euros que Didier et ses amis du Gouvernement voulaient lui faire payer en 2009 en échange du maintien jusqu'en 2025 de trois réacteurs nucléaires. Mestralet, c'est son nom, il dit çà et directo le journaliste déclare qu'il faudra trouver les 500 millions ailleurs. Ainsi quand un richard ne veut pas payer et le dit on décrète, trop facilement à mon sens, que c'est chose dite et qu'il ne paiera pas, tant pis, on pourrait au moins lui retirer ses joujoux ! Meuh non ! Il ne paiera pas, on trouvera donc d'autres cochons pour payer la somme, et il y a des chances que ce soit dans nos poches qu'on vienne puiser.
Postulat : Cette année je décide que je ne paierai pas mes contributions. Na ! Croyez-vous qu'on me dira que j'ai raison ? Qu'on effacera ma quote-part du tableau des rentrées. Queue non ! Je serai poursuivi et on viendra me saisir s'il le faut.
Bon, vous allez me dire que je dois me sentir mieux après mon petit caca nerveux... Et bien non je ne me sens pas mieux. J'espère quand même que Mestralet songera à renouveler les pastilles d'iode périmées dont sont dotés les riverains de Tihange, si c'est pas trop lui demander.
Bon je vais dormir en pensant aux jolies gambettes qu'avait Christine sur ses affiches de 20 m² !
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:29 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Mardi après-midi de congé - 20 octobre 2009

En "récup" d'heures votre serviteur en profite pour remettre un peu d'ordre dans ss divers sites et forums, c'est ainsi qu'il se remet à l'écriture parce que ses romans ont suspendu leur vol et se chargent de toiles d'araignées. Retour aussi sur son forum, le pendant de son site perso, un forum où il y a onze membres dont la qualité première est le silence radio, de là l'idée de ré-insuffler un peu d'énergie à ce moyen d'échange d'écritures avec ses amis cliquez donc sur http://chevaljak.aceboard.fr et, si ce n'est déjà fait, adhérez à mon forum et, surtout, participez, écrivez, mettez-y un peu de vous-même en partage. Il y a plein de choses à y lire, de quoi meubler vos moments de lassitude, de quoi vous faire rire aussi avec une très vaste rubrique d'humour. Voila ! Vous faites comme vous le sentez, si çà vous dit de venir un peu plus avant dans mon antre, rassurez-vous je ne mords pas. Il y a de la place pour chacun, pour chacune et là on peut dialoguer à plus que deux, si on veut, même si ce n'est pas un tchat. Au plaisir de vous y recevoir.
Ceci dit je n'ai pas vraiment le moral pour chanter cet après-midi, une grande lassitude aussi, et puis cette réunion le soir qui va me faire rater, une fois de plus mon feuilleton, puis rentrer tard en bus et aller dormir car demain c'est re-belote au bureau. Ma fille Floriane révise ses maths au rez-de-chaussée avec sa copine Elé, très sérieuses les filles, j'ai peur de les déranger avec mes chansonnettes. C'est vrai que c'est important pour ma Flo, demain c'est son exam au Jury Central, en plus elle a chopé la crève samedi au Patro mais cela n'a pas l'air d'être H1N1, d'ailleurs elle tousse moins qu'hier.
Bon je vais retourner à mes basses besognes, pffft je prends déjà le bus pour Liège dans 4 heures !
Allez bon aprèm' à toutes et à tous !

Je me tâte de plus en plus pour savoir où je serai le 5 novembre - 24 octobre 2009

Plusieurs choix s'offrent à moi, le premier (prévu depuis longtemps) est d'être à Bruxelles pour accompagner les Marcheurs de la Paix, le second est d'être à mon bureau syndical avec mes camarades pour discuter de la stratégie à adopter pour résister aux attaques dont sont victimes les travailleurs, le troisième est tout simplement d'être au boulot, le quatrième est d'être en maladie parce que j'en aurai forcément plein le cul, le cinquième étant d'être au pays des éoliennes avec mon instit' préférée à faire la grasse matinée puisque celle-ci sera en vacances.
Je pense d'ailleurs que cette dernière solution emporte chez moi plus de suffrages que toutes les autres réunies.
Ne pas être avec mes petits camas du Mouvement Humaniste à Bruxelles à accompagner une quinzaine de personnes portant quelques banderoles avec autant de personnes qui les filment pour en faire des vidéos qui passent sur You Tube où elles sont re-regardées par 500 à 600 personnes dans le monde, à se dire qu'on n'est plus gros que des paquets de boeufs alors qu'on est tout juste une poignée de grenouilles perdues, sans même le bénitier qui va avec pour celles et ceux qui croient encore au paradis sur terre.
Je sais, je suis dur, je crache dans la soupe et ça ne me remonte pas le moral et çà risque de me faire perdre quelques amitiés.
Je pense que la Marche Mondiale pour la Paix est une belle initiative, qui, il y a vingt à trente ans, eut été porteuse, du temps où il n'y avait pas le virtuel qui fait rêver. Je suis convaincu que dans certains pays l'idéal de cette marche fait courir les foules, mais que l'on ne vienne pas me citer l'exemple des 16.000 jeunes réalisant un sigle de la paix dans un stade aux tribunes désertes aux Phillipines pour prouver l'engouement pour la marche. De plus il y a un décalage entre ce qu'il se passe sur la pelouse et les marcheurs et accompagnateurs sur la tribune, ce n'est même pas bien monté, à croire que l'on a superposé des films tournés des jours différents avec des acteurs différents !
Si je ne me trompe pas il n'y a pas un seul liégeois ou assimilé comme tel à encore être actif pour la Marche Mondiale au niveau de son organisation, moi j'ai décroché depuis quelques semaines, je ne suis pas Vichnou et je n'ai pas des paquets de bras pour porter à moi seul tout ce qui bouge ou qu'on voudrait que çà bouge, de plus je ne ressens absolument aucun engouement autour de moi pour cette initiative en laquelle pourtant j'ai cru.
Et ceci n'a rien à voir avec les suspicions à l'encontre de prétendues dérives sectaires du Mouvement Humaniste, les militants Humanistes sont des personnes admirables éperdues d'un idéalisme sincère mais ils "marchent" à côté du troupeau et quand ils essayent de s'y intégrer c'est sur des aspects saisissants, certes, mais limités tant dans le temps que de la vraie audience qu'ils croient être un mouvement populaire comme la résistance au vaccin contre le H1N1.
Vous lisez bien donc, je suis déçu, je reçois chaque jour des mails du monde entier me montrant une poignée d'hommes et de femmes en T-shirt de la Marche avec des petites banderoles qui défilent dans des lieux aussi symboliques que vides, où qu'ils soient leur Marche n'est pas plus nombreuse, encore moins populaire.
"Imagine"... Belle chanson mise à toutes les sauces sur des vidéos trop longues qui font croire au succès de la marche qu'on voudrait qu'elle soit une traînée de poudre s'enflammant de plus belle d'un gigantesque feu d'artifice de joie durable pour l'Humanité entière quand elle n'est, en fait, qu'une succession de pétards mouillés, et cela me la fout mal de dire çà, donnant raison à ceux qui n'en n'ont rien à cirer des idées de Paix, d'Egalité, de Fraternité... de Liberté.
Quand je vois mon copain Gilles qui se met à organiser une marche-relais entre la base de Kleinebrogel (où végètent des missiles nucléaires de l'OTAN dont tout le monde s'en fout à l'exception d'une centaine d'activistes une fois par an) et Bruxelles, qu'à la date d'avant hier il comptait trois inscrits dont lui-même (c'est dans une grosse semaine !) on peut se dire déjà que la Marche Mondiale du 5 novembre à Bruxelles se fera sur les trottoirs de la rue de la Loi qui sont assez larges pour y faire passer trois rangées de manifestants avec plein de banderoles pour de belles vidéos prises en plan horizontal de bas en haut (surtout pas l'inverse) et qui sera - assurément - plus "longue" dans une des petites rues encombrées d'étals de boutiques et restos en arrivant sur la Grand Place.
Hé Chevaljak, tu étales cela publiquement sur Facebook, tu laves ton linge sale en public, pas bien çà ! Tu serais pas du MR des fois ? C'est à la mode chez eux !
Hé oui je le fais là où c'est inondé de messages glorifiant ce qu'il faut bien, hélas, appeler un "non-événement". Pourquoi se cacher quand on diverge. Déjà que l'ensemble est très confidentiel quand on y réfléchit bien. Et je trouve cela très dommage, il m'aurait plu que la mayonnaise prenne et que de partout viennent des marches pour rejoindre l'équipe de base dont on nous annonçait une composition de 50 personnes et qui sont quinze à vingt selon l'endroit où ils sont. Et je ne suis pas convaincu, mais alors là pas du tout, de l'engouement des gens pour même participer aux activités annexes à la Marche quand elles ne sont pas annulées au dernier moment sur base de données techniques ou d'un sursaut de réflexion pragmatique et/ou économique.
Je vais décrocher ma banderole de la Marche qui fait décor sur mes vidéos de chansons, voila c'est fait, c'est du direct, réapparaissent mes vieilles affiches "Chili, Nicaragua et Parti Communiste (d'il y a plus de 20 ans) et les chiffres que je joue au Lotto chaque semaine depuis deux ans sans rien gagner ainsi qu'une carte-vue de Trazegnies où je suis allé à un barbecue avec des amis qui, comme moi, avaient choisi de ne plus consommer d'alcool et dont j'espère que nombreux sont toujours abstinents comme je le suis resté, ce combat-là au moins ne cesse pas de me motiver.
Voila, une longue lettre, tout ce que je peux dire à ce jour est que le 5 novembre 2009 je prendrai un jour de congé et pour le reste... on verra.

Jacques Chevalier, alias Chevaljak.

Les pilchards des fins de mois difficiles - 26 octobre 2009

Argl ! Pléonasme ! Toutes les fins de mois sont difficiles ! Mais cette fin octobre, à deux jours de mes 56 balais, c'est particulièrement d'actualité. L'ours prévoyant que je suis met de côté ses précieuses réserves de guerre, ses boites de sardines de chez Intermarché (les moins chères sur le marché, même encore moins coûteuses que chez Aldi et Lidl !) et s'est fait un stock de boites de pilchards, les grandes ovales, quand celles-ci étaient en promo one shot chez Aldi ! Et c'est foutrement bon que diable !
Je songe d'ailleurs à augmenter mes stocks chaque début de mois, logique, les fins de mois commencent chaque mois de plus en plus tôt. Vous aussi mangez des pilchards, faites comme moi, ouvrez la boite et ne perdez pas votre temps, votre énergie à les faire glisser sur une assiette, c'est bien meilleur dans la boite directo. Ayez toujours un vieux tube d'harissa à votre portée car la sauce tomate est généralement fadasse.
C'est très écologique, une fourchette suffit comme vaisselle (les doigts aussi c'est pas mal non plus), pas d'eau ni produit pour la vaisselle et la boite dans le sac bleu, et même bien nettoyée dans les recoins par votre chat pour ne pas saloper ce qui sera (peut-être, c'est pas sûr) trié chez Intradel avant d'être transformé en tondeuse à gazon virtuelle. Un jour, ayant vu la pub pour le recyclage, j'ai posté un mail à Intradel pour leur demander où je pouvais acheter une tondeuse comme sur leur pub, ils m'ont répondu que c'était un exemple de ce qu'on POURRAIT faire mais que çà n'existait pas. Moche çà ! Et qu'en font-ils alors de nos conserves vides de pilchards de nos fins de mois ? Question pour ms amis écologistes dont certains sont connus comme étant des fouille-merde (surtout quand ils sont dans l'opposition, faut bien le dire). Bon, je me sens mieux, j'ai fait mon petit caca nerveux, çà soulage !
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:30 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Un autre anniversaire - 28 octobre 2009

Ce jeudi 29 octobre je fêterai mes 56 ans, on boira un verre au bureau, comme çà se fait entre collègues, j'ai prévu du vin et des jus de fruits en plus de diverses petites crasses à bouftailler, je compte bien me limiter à du jus d'orange sachant bien qu'un seul verre de vin serait pour moi une véritable cata m'entrainant automatiquement sur la piste, que je connais trop bien, de la déchéance alcoolique. Je tiens bien à fêter mon troisième anniversaire d'abstinence le 5 février 2010, ce sera d'ailleurs le jour de la conférence sur l'excision que j'organise avec mes ami(e)s du collectif liégeois contre les Mutilations Génitales Féminines.
On ne guérit pas de l'alcoolisme, même si tous ceux qui boivent de l'alcool ne sont pas forcément des alcooliques. C'est un peu comme si un jour (et de nombreux autres jours aussi) on avait atteint un "point de non-retour", comme si on avait contracté une maladie incurable. Le seul médicament pour vivre avec cette maladie est de stopper définitivement la consommation d'alcool. On peut tenir longtemps et parfois cela fait encore souffrir, parfois on a des envies folles de boire, parfois la nuit on rêve qu'on boit et au réveil on a la gueule de bois. Le "cuite sèche" comme on dit chez les AA. C'est dire comme cette maladie est profondément ancrée en nous.
Certains pensent qu'une cure dans un hôpital peut les aider à sortir de l'alcoolisme, le plus souvent ils espèrent surtout pouvoir re-boire un jour, modérément... Vaste fumisterie, je suis de ceux qui disent "pour moi, consommer de l'alcool, c'est fini !". Mais je suis un homme, pas un superman, je sais que les aléas de la vie peuvent toujours me tomber dessus en rafales. Je sais bien aussi les envies qu'on ressent en ces moments-là, je vis donc mon abstinence au jour le jour et si je formule le voeu d'être encore abstinent le 5 février 2010 c'est peut-être du domaine empirique. Le combat que je mène dans ce domaine c'est avant tout le mien, celui de ma survie, celui qui m'ouvre à nouveau les portes que j'ai refermées trop d'années sur moi. Voila, c'était de cet autre anniversaire dont je voulais vous entretenir ce soir, un anniversaire qui - pour moi - est bien plus important que celui de ce jeudi 29 octobre.

Qui peut me renseigner sur la pratique de la SOUNNA ? - 11 nov 2009

Depuis deux ans je suis le coordinateur de Collectif liégeois contre les Mutilations Génitales Féminines (CMGF) avec nombre d'ami(e)s et associations je mets sur pied plein d'activités pour informer nos populations sur l'existence de ces actes barbares qui ne sont pas le produit d'une quelconque religion, même si pratiquement elles existent essentiellement dans des pays dits "islamiques". Quand on consulte la documentation médicale on constate qu'en plus de l'abblation totale du clitoris (excision) et de l'infibulation (idem + couture de l'orifice vaginal) existe ce que l'on appelle la "suna", ou "sunna", ou encore "souna" ou "sounna" et que cette pratique consiste à blesser légèrement le clitoris et lui tranchant l'extrémité ou en y faisant une entaille. Certains affirment, mais je n'en n'ai pas trouvé trace via Google, que cette "petite" intervention est admise par l'Islam et généralement pratiquée dans les pays islamiques.
Je considère que, si cette pratique existe telle qu'elle est décrite, c'est un problème aussi grave que l'excision dans le sens où cette blessure est une entrave au plaisir sexuel clitoridien de la femme, au plaisir tout court d'ailleurs. En effet le clitoris au moment de l'excitation se gonfle de sang et grossit (comme la verge et le gland chez l'homme), s'il y a un cicatrice celle-ci peut "lâcher" ou faire mal et donc amoindrir sinon annihiler le plaisir de la femme lors de ses rapports sexuels. Pour mes amis hommes je leur demande leur avis aussi, si on vous coupait le bout de votre gland ou si on vous y faisait une entaille, même toute petite, st-ce que vous n'auriez pas peur (au moins) durant vos rapports ?
Je crois que si la "souna" (peu importe l'orthographe) existe il faut la dénoncer et la combattre avec autant de force que l'excision et l'infibulation. Ce problème ne concerne pas seulement les femmes, les hommes sont concernés tout autant, d'autant plus s'ils justifient une blessure au nom de la lutte contre une autre, eux garderont leur droit au plaisir tout en soumettant les femmes à ne pas en avoir t être seulement des défouloirs et des mères pour leurs enfants ! J'attends vos avis sur la question. Merci.

Je partage intégralement l'avis exprimé par le Parti Communiste - 11 nov 2009 :

A l'occasion du 20ème anniversaire de la chute du Mur de Berlin la Fédération de Liège du Parti Communiste a sorti un communiqué de presse que les médias ne reproduiront certainement pas, alors je vous en propose la lecture sur ma page et vous invite à partager ce texte avec vos amis.


Il y a 20 ans, un mur tombait. La preuve était faite que l’enfermement d’une population est toujours un signe d’échec pour un système politique.

Il y a 20 ans, un mur tombait et le camp « socialiste » explosait, miné par un long travail de sape des puissance occidentales, mais également miné de l’intérieur, victime de l’autoritarisme, des excès bureaucratiques et de son incapacité à répondre aux ravages d’une crise multiforme et aux besoins d’émancipation des peuples. C’était l’échec d’une expérience d’alternative au capitalisme, qui a tourné le dos à l’espoir soulevé au début du XXe siècle.

Mais 20 ans après, où en est-on ? Selon une étude récente de l’institut Forsa, alors qu’en 1989, 71% des Allemands de l’Est estimaient que leur vie allait s’améliorer suite à la chute du mur, ils ne sont plus que 39 % à juger leur situation meilleure aujourd’hui.

La « chute du communisme » devait donner la paix et à la prospérité au monde. Or, on ne voit que conflits et inégalités croissantes. Partout, les droits sociaux reculent et la démocratie se mue de plus en plus en une bulle creuse. L’effondrement du « bloc de l’Est » a fait sauter un verrou à l’expansion planétaire de l’ultralibéralisme, aux appétits des oligarchies prédatrices et à la marchandisation sans freins.

Dans nombre de pays de l’Est européen, c’est aujourd’hui le règne du capitalisme sauvage, de la criminalité florissante, des mafias, de la corruption. Les inégalités explosent, le droit des femmes recule, l’espérance de vie baisse, des mouvements néofascistes redressent la tête.

Alors que le Pacte de Varsovie n’existe plus, l’OTAN a progressé de 800 kilomètres en direction de l’Est. Dans ce monde dit globalisé, des guerres terrifiantes sont menées au nom de la lutte contre le terrorisme, au mépris des aspirations à un ordre économique mondial juste qui permettrait le développement de l’Afrique, de l’Asie et de l‘Amérique latine.

Triste bilan. Il y a 20 ans, un mur tombait et nous ne le regrettons pas. Mais d’autres restent à abattre : en Palestine, à Chypre, à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis.

Nous n’affichons aucune complaisance pour ce qui fut fait au nom du communisme. Mais au moment où d’aucuns travaillent à tracer un signe d’égalité entre le communisme et le nazisme, nous refusons les caricatures. Sans dogmatisme et avec un attachement aigu à la démocratie et aux libertés chèrement conquises par les luttes populaires, les communistes belges continuent de lutter pour sortir du capitalisme. Plus que jamais.

Le capitalisme triomphant n’accepte pas que des forces politiques s’opposent à sa main mise sur les populations du monde et à ses mortelles logiques. Ses servants les plus zélés n’hésitent pas à falsifier l'Histoire en occultant sa propre responsabilité dans l'arrivée au pouvoir de partis fascistes tant en Europe qu'ailleurs. Ils veulent ne reconnaître qu'une part des victimes de la seconde guerre mondiale, et nier le rôle central de l’URSS et du peuple soviétique dans la lutte contre le régime nazi. Ils occultent volontiers le fait qu’au Chili, dans un continent latino-américain qui a payé un lourd tribut aux sordides manœuvres des Etats-Unis, les dirigeants de Washington ont aidé à anéantir par le sang une expérience sociale et politique et placé au pouvoir le dictateur Pinochet. Aujourd’hui, ils caricaturent celles et ceux qui, à Cuba, au Venezuela, en Equateur ou en Bolivie, tentent de construire un modèle de développement alternatif à celui des multinationales et du FMI.

Le monde entier a tourné une page. Les partisans du capitalisme proclament volontiers la fin de l’histoire. Or, le bilan de leur hégémonie sur le monde est sans équivoque : le système est entré dans une crise globale et planétaire. Tout ce que nous dénonçons a eu lieu pendant ces 20 années. Les communistes poursuivront leur combat pour un avenir de liberté et d’égalité. Non, l’histoire n’est pas finie.
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:31 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

SNCB : ZERO pointé sur toute la ligne ! - 15 nov 2009 :

Ce dimanche je reviens de chez ma compagne, le train part pile à l'heure de Gembloux vers Namur, celui de Namur à Liège de 16 h 24 aussi même s'il est plein (encore 3 voitures seulement sur le "Lille-Flandres"), entre Huy et Flémalle le train heurte quelque chose, arrêt de 5 minutes et redémarre, arrive à Liège avec 7 minutes de retard, résultat le 140a démarre pile à son heure, à 17 h 20, idem pour le 38 b, au grand désespoir de nombre de passagers du Lille-Flandes sortant en courant de chez Calatrava. Une heure à attendre, c'est con. Comment est-ce possible alors que le GSM est si répandu qu'on ne communique pas aux chauffeurs de bus quand les trains de correspondances accusent un léger retard. Bon c'est vrai que le 140 a et le 38 b sont des bus de "sociétés fermières" travaillant pour le TEC, c'est tout et n'importe quoi et ils ne sont pas reliés au système radio des TEC ordinaires, leur confort y est aussi aléatoire. Bon je notais çà pour qu'il reste une trace, un témoignage, peut-être quelqu'un d'important assez pour lire mon texte pour tenter d'arranger le schmilblik. Ah oui, à 18 h 20 les deux bus sont aussi partis pile à leur heure alors qu'au loin courraient inutilement des gens, l'arrêt de ces bus est le plus éloigné de la sortie de Calatrava. Et je suppose que ceux qui auront couru pour des prunes à 20 h 20 doivent pester à l'heure qu'il est quand j'écris ces lignes surtout s'ils habitent sur la ligne de Visé : il n'y a pas de 140a à 21 h 20 (les samedi et dimanche), le suivant (et dernier) c'est 22 h 30 !

Parier sur l'Afrique - 18 nov 2009 :

Les peuples d'Afrique sont tous différents et pourtant ils partagent quasi tous le même sentiment d'infériorité par rapport aux pays que l'on dit civilisés parce qu'ils sont riches et riches le plus souvent suite à tout ce qu'ils ont volé à ce continent.
Je ne suis jamais allé en Afrique mais j'ai beaucoup d'amis Africains : Marocains, Tunisiens, Algériens, Sénégalais, Maliens, Ivoiriens, Congolais, Rwandais, Djiboutiens, Somaliens et sans doute d'autres que j'oublie toutes et tous vivent ou vivotent dans notre pays, terre d'accueil surréaliste où on en met une partie en prison parce qu'ils n'ont pas les bons papiers. Toutes et tous ont aussi en commun la bonne dose de chaleur humaine dont nous manquons trop souvent en Europe. C'est, notamment, certaines Africaines de certains pays de ce continent aux côtés de qui j'aime me retrouver pour lutter avec elles contre les mutilations génitales féminines, certaines dis-je car les mutilations ne se pratiquent pas partout en Afrique, certaines dis-je encore car elles sont plus nombreuses que certains qui considèrent que les MGF sont des affaires de femmes d'abord.
Grâce à Facebook de nombreuses initiatives sont prises par des gens d'ici pour aider pratiquement des gens de là-bas, pas pour des opérations "bonne conscience" ou paternalistes, la plupart des groupes Facebook venant en aide aux divers peuples du Continent Africain sont composés de "gens de chez nous" et de "gens de là-bas" et ils ne prétendent pas soulager toute la misère du monde. Bien souvent çà et là on récolte des médicaments de première nécessité, des manuels scolaires, du matériel didactique, d'autres pensent au reboisement, à des projets écologiques. Le plus souvent les groupes s'attachent à un pays bien particulier, à un village même, et chacun s'y met pour que l'aide arrive vraiment à bon port. C'est que la plupart des gens se méfient des grandes ONG et du saupoudrage des sommes récoltées entre divers intermédiaires, loin de moi l'idée de dénoncer ces ONG comme malhonnêtes.
Nous n'avons pas de leçons de démocratie à donner aux peuples d'Afrique mais nous pouvons les aider à sortir de l'ignorance dans laquelle certains de nos concitoyens nantis les ont maintenus pour asseoir leurs profits. Nous croisons chaque jour des Africains dans nos rues, et si nous parlions avec eux d'égal à égal, si nous nous informions sur leurs pays d'origine, pas pour préparer nos vacances soit dit. Et si nous consentions à, ne fut-ce même, penser comment les aider plutôt qu'à les "intégrer" coûte que coûte ? Est-ce que ce ne serait pas tout profit pour l'un comme pour l'autre. C'est avec ces idées-là que nous avançons, notamment, au sein de l'association que nous avons fondée, un ami Djiboutien et moi il y a un peu plus de deux ans. Travailler ensemble ici et là-bas, sur des micro-projets sans vouloir faire plus que ce que nous pouvons. Je pense à une amie et son projet d'orphelinat à Bamako, à un ami et au dispensaire médical dans son village en Côte d'Ivoire, à une amie belge qui a un projet vers le Burundi, et combien d'autres, tant que c'est formidable. Certains me diront : "pourquoi seulement l'Afrique et pas le reste du monde ?". Pourquoi pas en effet ! Et çà existe j'en connais au Chili par exemple où les résultats depuis plus de dix ans sont excellents. D'habitude je mets dans la colonne de droite de mes articles une série de profils de mes amis, je ne le fais pas aujourd'hui par respect pour celles et ceux à qui je n'ai pas demandé si je pouvais parler d'eux mais elles et ils se reconnaitront.

TROP PLEIN ! - 18 nov 2009 :

Ce matin mon 140a passant à Cheratte à 7 h 41 était vraiment bien rempli, pour preuve j'étais debout dans le début de l'allée centrale où s'agglutinaient des gens et ce fut encore pire à chaque arrêt de Wandre notamment au point qu'à hauteur de l'église de Souverain-Wandre le bus ne s'est pas même arrêté laissant en plan une quinzaine d'usagés qui agitaient les bras mais par pour crier "bravo". C'est vrai qu'à cet arrêt il n'y a aucune autre solution que d'attendre le suivant, une demi-heure plus tard ! Renseignements pris il y avait un problème au niveau des trains au départ de Visé, un problème non évoqué à la RTBF qui se contentait d'informer les usagers du Thalys au départ de Calatrava de retards possibles de 15 minutes, je doute fort que les usagers du Thalys écoutent Vivacité ! Ceci expliquant cela, cela fait que personne ne protesta, et ne protestera pas puisque, même dans de très mauvaises conditions, les usagers sont arrivés à bon port avec, il convient de le dire, un léger retard seulement plus dû à la circulation automobile de l'heure de pointe. C'est sans compte sur le vigile de service, le râleur automatique qui se nomme Chevaljak sur le net ! Entre 7 h et 8 h et même un peu plus loin on compte au départ de Cheratte un bus 6 environ toutes les 6 minutes, ce bus passe par Herstal et va Place St-Lambert, le 140 par contre c'est 6 h 59, 7 h 11, 7h 41 et 8 h 11 et celui-ci passe par Wandre, Jupille, Bressoux, Outremeuse puis file chez Calatrava en évitant le centre-ville. Or donc on s'aperçoit que depuis l'ouverture de la nouvelle gare le 140 est chaque jour très à trop rempli (en période scolaire je précise) à partir de Cheratte, il me semble qu'une cadence de 4 bus à l'heure devrait faire plaisir à tout le monde, soit un bus de plus vers 7 h 25 et un autre vers 7 h 55 (au passage à Cheratte) et un bus 240 de plus dans la tranche horaire correspondante allant vers Liège directement pour les usagers de Cheratte-Hauteurs pour leur éviter de devoir descendre à pied à Cheratte-bas. Idem bien sûr le soir entre 16 h 20 et 17 h 20 au départ de Calatrava ! Mais 140 et 240 dépendent d'un sous-traitant des TEC, une boite privée qui n'a pas un grand charroi et dont nombre de bus ont l'air tout droit sortis de l'ex République Démocratique Allemande, de plus ces bus "dorment" dans le froid et en hiver ce sont, quand ils roulent, de formidables frigidaires sur roues. A préciser aussi que la plupart des bus de cette société ne sont pas adaptés aux handicapés et aux landaux pour bébés et que la majorité des arrêts desservis sont à tous vents. J'adresse ce petit texte à quelques personnes pour avis. Pour faire avancer le schmilblik comme il est d'usage de dire.
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:32 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

SNCB : ZERO sur tout la ligne (2) - 18 nov 2009 :

Là je râle dur ! A cette heure-ci j'aurais dû arriver à Court Saint-Etienne à la fête de l'école de ma compagne.
17 h 01, gare Calatrava : le Liège-Namur-Bruxelles est annoncé avec un retard de 15 minutes, sur le quai les gens râlent modérément, d'autant qu'on vient d'entendre que le train pour Cologne est annoncé avec un retard (SIC !) de 90 à 95 minutes, on respire, on est mieux lotis.
17 h 20 le train arrive voie 6, on embarque et on attend, dix minutes plus tard le haut parleur du train nous avertit que suite à un problème technique le train ne partira pas, supprimé. Les gens qui doivent aller à Huy ont toujours la possibilité de sauter dans un hypothétique omnibus sur un autre quai. Les GSM fonctionnent à plein régime.
Tant pis pour la correspondance pour Court-Saint-Etienne, je descendrai à Ottignies via le Namur-Bruxelles de 18 h 01. Attente, sur la voie 6 le train en panne se fait toujours réparer on voit un cheminot en jaune en dessous. Un contrôleur dit au public de ne pas s'inquiéter, qu'il y aura peut-être cinq minutes de retard, pas plus. Comme un troupeau nous dodelinons tous de la tête, doit savoir ce qu'il dit l'homme. Et puis l haut parleur de la gare annonce que le train de 18 h 01 va entrer en gare voie 6, où il y a toujours son précédent à l'arrêt. Regard vers le contrôleur qui rassure "ils vont certainement annoncer un changement de voie". Rien ne se passe puis la voix de la gare annonce que le Namur-Bruxelles arrivera avec in retard "indéterminé". Le troupeau bêle, moi aussi forcément. Puis arrive un mec avec un walkie-talkie qui annonce à tout le monde qu'il y a un train bloqué en panne dans la gare de Jonfosse et que le nôtre est calé derrière. Le troupeau beugle et moi aussi. La voix de la gare confirme le retard indéterminé et sur le panneau dans la galerie marchande (et pas sur le quai) on peut lire que ce train arrivera avec un retard de 29 minutes, çà c'est précis !

SNCB : Malgré la neige, mes trains partent et arrivent à l'heure - 20 déc 2009

C'est trop rare quand cela arrive et quand çà se passe dans des conditions climatiques pas bonnes du tout, il convient de le signaler.
Ottignies 17 45 : le train vers Namur-Dinant entre en gare, il est pile à l'heure (par contre le précédent du 17 h 15 est toujours annoncé avec 39 minutes de retard) Plein de monde dans six voitures, je voyage debout d'Ottignies à Gembloux et pose mon cul en 1ère entre Gembloux et Namur.
Namur, juste le temps d'arriver sur le quai 4 et d'embarquer dans une des 3 voitures vers Liège, pour une fois c'est bien rempli mais personne ne reste debout. Mieux, le train gagne deux minutes sur son horaire et j'ai 12 minutes pour prendre mon bus 140 qui m'attend à l'arrêt où plein de gens pestent de ne pas voir arriver le 38b. Rentré à Cheratte, pour une fois sans râler avec une pensée tout de même pour les nombreux usagers qui habitent les hauteurs de Liège et qui n'auront eu d'autre choix que la débrouille ou le taxi. remarqué aussi le nombre important de gens prenant le train entre Calatrava et Palais, à croire que les bus 1 et 4 avaient aussi quelques problèmes.
Bon la suite c'est pour demain matin, je vous dirai demain soir...
Heureusement les gens qui vont jusque Huy on encore un omnibus ailleurs dans la gare. Sur la voie 6 on dépanne toujours le 17 h 01, on suppose des cheminots affairés sous l'autre train dans la gare Jonfosse, Proximus, Mobistar et Base se font des c... en or.
Dans ce qu'il convient d'appeler la salle des pas perdus des paquets de petits troupeaux bêlent plaintivement. Purée ! En plus c'est le palais des courants d'air ! Calatrava n'est pas construit pour fonctionner en hiver, je me dirige vers la salle des guichets voir pour mon ticket de train, je l'ai rempli pour aujourd'hui et si je ne le prends pas ce soir je perds mon voyage, 7,30 € c'est pas le Pérou mais faut pas nous prendre pour des cons. Je dois pas être le seul dans le cas, c'est plein de gens dans cette espèce de ruche. Las, tant pis, j'ai un bus pour Cheratte dans 5 minutes, je suis frigorifié, énervé, itou, itou, faut encore espérer que le bus n'aura pas de problème. Et il n'en n'a pas eu, pour une fois le TEC est à la hauteur. C'est fou ce qu'une minuscule couche de neige peut entraîner de complications mais comme le disait un contrôleur dans la gare, on a tout mis pour Calatrava et rien pour le matériel roulant et le personnel. La poudre aux yeux, c'est çà le prix !
Comme me le disait Françoise au GSM alors que je me réchauffais dans le bus, il faudrait quand même que les gens se mobilisent pour faire entendre raison à la SNCB. Personnellement je suis pessimiste, le troupeau reste un troupeau qui bêle plus ou moins fort mais qui ne fait que bêler et quand un train providentiel arrive, le troupeau applaudit et pense à autre chose. Moi j'ai quitté le troupeau et je me demande combien de temps mes compagnons d'infortune auront encore attendu là. Qui sait, demain pour mon Lille-Flandres de 9 h 50 je vais peut-être voir quelques moutons congelés sur le quai 6 ?

Du danger d'être auteur(s) - 21 déc 2009 :

Lu dans Le Soir en ligne (de ce soir) :

Fléron : tirs sur un combi de police

"lundi 21.12.2009, 22:04
Des auteurs en fuite ont tiré sur un combi de police à Fléron sans faire aucun blessé, d’après la police. Lundi, aux environs de 19h, pour une raison inconnue, des auteurs qui s’enfuyaient en voiture ont tiré sur un combi de police alors qu’ils se trouvaient à Fléron. Une course poursuite entre le véhicule à bord duquel circulaient des auteurs présumés et un combi de police a débuté à Herve pour se poursuivre vers Fléron. À un moment donné, les occupants du véhicule en fuite ont tiré sur le combi de police qui les poursuivait. Ces tirs n’ont blessé personne. On ignore, pour l’instant, les raisons qui ont poussé les policiers à prendre en chasse ces personnes et si les autorités ont réussi à interpeller les auteurs présumés."

Des auteurs de romans policiers ? Dangereux d'écrire à Fléron on risque de se faire tirer dessus quand on va chercher des frites en voiture. Attention un combi de police circule et ils n'aiment pas les auteurs !
En tous cas ceux-ci ont tiré sur le combi alors qu'ils fuyaient mais on ne sait pas ce qu'ils fuyaient et relisez bien l'article, cela en vaut la peine, on y dit 5 (cinq) fois la même chose ! Je parie que c'étaient les auteurs de l'article du Soir, à mon tour de présumer !
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:33 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Débattre au chaud et le ventre plein sur la misère et ls gens qui dorment dans leurs cartons nos froids hivers - 7 janvier 2010.

Chaque année dès les premiers frimas de novembre la question des SDF refait surface comme le monstre du Loch Ness et on constate que, bien souvent, rien n'a vraiment été préparé pour permettre aux SDF et autres victimes directes ou colatérales de la misère de passer l'hiver au chaud, nuits comprises et plus qu'un nombre X de nuitées permises. Chaque année dès les premières gelées on assiste à des distributions de soupe populaire au coin des rues des grandes villes, on pense surtout à la pauvreté pour Noël, pour les fêtes où partout c'est bombance et marchés de Noël avec patinoires et relents de tartiflettes bien grasses. Les politiques de tous bords enfilent leurs plus beaux sourires pour dire que cette année ils ont prévu des dispositifs et qu'on ne mourra plus dans nos villes ni de froid ni de faim, on se met même à encenser les associations bénévoles et à saluer leur dévouement, on "projette" à subsides, on crée de l'emploi temporaire et on pousse même la grande muette à s'exprimer. A noter que c'est moins cher et moins polluant de donner quelques couvertures et surplus que d'envoyer un C130 parachuter des vivres au dessus des déserts.
Chaque année, et de plus en plus, même s'il y a réchauffement climatique, les hivers belges sont de plus en plus rudes, non par la quantité de neige mais par le froid, et cette année depuis Noël on est servis ! Je ne pense pas qu'on ait découvert le premier mort de froid, ou alors c'est bien caché, et puis même il est toujours plus simple de mettre çà sur le compte d'une overdose si c'est nécessaire. C'est un peu comme les statistiques du chômage, on les traficote comme on veut.
Bref le problème reste entier et récurrent et dès le mois de mars il est remis au placard et les sociétés qui fournissent le gaz de chauffage peuvent recommencer à couper celui-ci aux ménages en défaut de paiement. Gilles à Binche et autres carnavals enterrent le bonhomme hiver. Circulez y a plus rien à voir !
Et si nous débattions à notre tour, nous qui ne sommes que de simples usagers de la vie et de l'hiver, nous à qui çà fait mal de voir chaque hiver des gens dormir sur des cartons dans les recoins de nos buildings des villes, à deux pas d'institutions actionnant la solidarité. Nous qui assistons aux disputes relayées par une certaine presse entre ceux qui, au nom de leur nationalité, revendiquent à tort ou à raison plus d'aide que celle accordée du bout des doigts aux "étrangers". Batailles de chiffonniers à la cour des Miracles ! Nous qui sommes bien souvent, malgré l'illusion du confort au bord du gouffre et qui pourrions nous retrouver avec eux les SDF. Nous qui jugeons sur des choses et des états que nous ne connaissons que par des émissions à la TV ou la lecture d'articles de journaux et autres revues, nous qui sommes parfois plus intoxiqués que les tox eux-mêmes mais nous que c'est médical quand eux c'est illégal. Nous qui n'avons pas fui notre pays et ne fuyons que notre ennui. Nous, enfin, qui n'en n'ont rien à cirer de notre "prochain" sauf quand on devient vieux, qu'on se rapproche de l'au-delà tel qu'on nous l'a suggéré, inventé, imposé, nous qui avons tant de fautes à nous faire pardonner pour obtenir le blanc-seing du Paradis, nous qui nous berçons d'ignorance et de pragmatisme en nous jouant à l'équilibre du fléau de nos balances. A vous la parole mes bien chers amis et tout le monde aussi, enfin tout qui souhaite y aller de sa verve littéraire ou de son petit caca nerveux, j'ouvre toutes grandes les portes du débat !
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:33 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Le Mariage ne donne pas droit au séjour - 23 janvier 2010

Je viens de recevoir un appel sur mon gsm, dans le brouillard de mes oreilles, j'ai entendu que c'était une femme très inquiète qui me sonnait pour savoir comment faire, un samedi à 20 h 45 dans la région de Jumet parce que que son copain Marocain, en Belgique depuis 8 mois sans titre de séjour venait de se faire contrôler et arrêter quatre heures auparavant pour défaut de papiers.
Au commissariat de police elle n'a pas pu le voir, isolement administratif, on lui a pris son gsm, elle ne se pas le contacter, on lui a dit qu'on attendait une réponse de l'office des étrangers. On a dit à cette femme de retourner chez elle et qu'on la préviendrait pour la suite.
Des appels comme çà j'en ramasse régulièrement sur mon GSM qui est aussi celui qui réceptionne une grande part des appels pour tenter d'empêcher des expulsions imminentes. C'est d'autant plus difficile pour moi ces jours-ci parce que j'ai du mal à savoir si j'ai une communication entrante (sauf via mon vibreur à condition d'avoir le G sur moi) et en plus pour comprendre ce que les gens me disent, heureusement cette femme parlait assez fort.
Bon, elle me demande si son gars sort et qu'elle fait le formalités du mariage s'ils peuvent encore l'expulser, je lui réponds OUI et je précise même que l'Office ds Etrangers peut encore expulser APRES la cérémonie de mariage, s'il y a eu une décision d'ordre de quitter le territoire prise avant le mariage, et dans son cas il est plus que clair que ce sera le cas avec la différence selon moi que le copain marocain va se retrouver dans un centre fermé presque à coup sûr.
Et puis alors elle me demande que faire et je lui suggère d'aller se marier au Maroc MAIS il faudra que ce mariage soit validé par la Belgique si les époux veulent revenir en Belgique et là c'est une toute autre histoire qui peut couter beaucoup d'argent et si le bakchich fonctionne au Maroc, il a du mal à si bien passer en Belgique.
Voila je voulais dire çà ce soir car je sais que nombre de gens qui connaissent d'autres gens lisent mes écrits, la Belgique, comme l'Europe d'ailleurs, sont devenues des forteresses dont l'ennemi est le pauvre, celui qui fuit la misère, l'exploitation, la violence et croit trouver le bonheur chez nous. Nos pays sont devenus tellement fliqués qu'il ne sera bientôt plus possible d'y faire un pet en rue sans autorisation. Donc y circuler deviendra même un droit, à acquérir et chèrement pour celles et ceux qui ne sont pas du "sol".
Arrêtons de laisser croire que se marier régularise automatiquement la situation des étrangers, c'est un leurre. Je la comprends bien la bonne dame de ce soir et je lui ai dit qu'elle pouvait me re-sonner quand elle veut pour qu'on voit ce qu'on peut faire, pour la suite si le copain se retrouve dans un centre fermé, c'est un peu à çà aussi qu je me suis engagé voici 25 ans en me lançant dans cette cause et voici 9 ans avec mon gsm 24 h/24 pour contrer les expulsions. ET même si je suis pas bien dans ma peau pour le moment avec cette maladie et ma surdité je me dis qu'il ne faut pas baisser les bras, ils auraient trop bon les tous ceux-là qui ont un bloc de glace à l'endroit du coeur !

La catastrophe qu'on ne voit pas - 31 janvier 2010

Le séisme qu'à connu Haïti provoque de par le monde un immense élan de générosité, dans notre pays on a décidé de concentrer les efforts sur le compte 12-12 et on aurait déjà récolté 16 millions d'euros, ce qui dépasse de loin les résultats des opérations comme 11.11.11 ou cap48, voire Télévie, et pourtant Haïti c'est loin. Très loin même. Tant mieux si toute cette aide arrive à bon port. Port au Prince plus précisément. Mais là permettez-moi un soupçon de scepticisme. On sait bien que plus grande est l'opération et plus il y a d'intermédiaires, on sait aussi que l'aide qui arrive à bon port n'est pas toujours reçue par des gens qui la distribue comme il faudrait. Me basant sur l'exemple de Djibouti et de la Corne de l'Afrique frappés depuis de nombreux mois par la famine (dont personne ne parle), les sacs de farine fournis par l'aide américaine sont revendus au marché noir, et tout l'aide se concentre dans les villes au détriment des zones peu peuplées.
A Haïti tourte l'aide internationale se concentre sur Port au Prince dont une grande part des habitants ont fui vers les campagnes moins sinistrées et c'est là que se déroule une catastrophe moins spectaculaire mais tout aussi grave. Les populations déplacées et affamées fondent sur les maigres réserves alimentaires des villages des campagnes au point que ceux-ci deviennent des zones inhabitables, et personne n'en parle. Des collègues de ma femme comme elle-même à leur école à Court-Saint-Etienne, se mobilisent pour justement venir en aide à des amis haïtiens confrontés à ce problème, ils n'ont aucun autre soutien. Oh cela n'a rien de spectaculaire et les caméras des médias internationaux (dont la plupart ont déjà plié bagage) ne viendront pas filmer cette misère-là. C'est pourtant dans les campagnes haïtiennes qu'on risque d'assister au plus gros de la catastrophe. Et si vous avez regardé le JT ce soir vous avez vu que l'Etat de Floride et d'autres états américains refusent d'accueillir de nouveaux blessés graves haïtiens parce qu'ils n'ont pas de garanties financières, on dirait vraiment le signe d'un reflux de la solidarité, que va-t-on nous inventer de plus médiatique pour qu'on oublie vite Haïti ?
Pour l'aide que l'école de ma compagne compte récolter et envoyer à des contacts fiables je préfère laisser la parole à Françoise en réponse à cet article, j'espère que cela intéressera nombre de mes amis.

Relogement à court terme des sinistrés de la rue Léopold - 31 janvier 2010

Ce vendredi j'ai reçu dans ma boite mail une belle lettre m'adressée par Madame Katty Firquet, que je ne connais pas, qui est la nouvelle députée permanente de la Province de Liège chargée des affaires sociales.
Comme tout le monde en région liégeoise comme plus largement, cette dame s'émeut du dénuement des nombreuses victimes co-latérales de l'explosion qui a détruit un grand immeuble de la rue Léopolds à Liège la semaine passée. En clair elle me dit qu'une cellule de crise émanant de la Province de Liège allait se pencher sur toutes les suggestions pour reloger à cout terme dans des habitations ou partie d'habitations ces personnes qui ne peuvent retourner chez elles. Elle fait donc un appel aux gens et aux associations pour aider au travail de cette cellule provinciale. C'est bien. De suite je lui ai répondu ce que je dis et répète comme si je parlmais à des sourds ou dans le désert : il y a un grand bâtiment de quatre étage, vide et chauffé depuis plus de 15 ans, rue de Visé à Wandre en face du n° 648, à 30 mètres de l'ancien Intermarché. Ce bâtiment devait abriter les services de l'Institut d'Epidémiologie et celui-ci jamais voulu l'occuper (on ne sait pourquoi), c'est un véritable paquebot, propriété de l'Etat, où il y a même un concierge !
J'ai déjà suggéré ce bâtiment pour loger des SDF et autres victimes des grands froids mais Wandre c'est pour certains le bout du monde (et pourtant il y a un arrêt du bus 140 juste devant). a croire que personne ne veut voir ce N-ième exemple des grands travaux inutiles dont notre pays a coutume. Dans un précédent article sur ma page j'en parlais déjà et avais mis en personnes citées plusieurs de mes amis journalistes espérant un retentissement, aujourd'hui je n'indique plus de noms de lecteurs potentiels abritant mon article, que celles et ceux qui veulent le partagent librement, je ne veux pas imposer mes idées à tout prix.
Je verrai bien demain si cette dame Firquet va me répondre, je vous tiendrai au courant.
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:34 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Cauchemar - 3 février 2010

Je suis un petit garçon de cinq ans quelque part en Afrique. Avec mes amis je joue aux billes sur l'étendue de terre battue devant ce qui nous sert de maison. Maman est à la rivière et lave le linge en compagnie de mes grandes soeurs. Papa est revenu de la ville et il me regarde d'un air soucieux puis il me dit :
"Prépares-toi, le grand jour est arrivé, nous partons..."
Ce grand jour il m'en a parlé souvent et grand-père m'a dit que c'était pour moi le jour de mon entrée dans ma vie d'homme pur.
Nous cheminons par des sentiers que je ne connais pas et - à la fin du jour - nous arrivons devant une grande bâtisse qui ressemble un peu aux églises de la ville mais en beaucoup moins fastueuse. Devant ce bâtiment il y a une trentaine d'autres garçons comme moi, ils sont nus. Mon père me déshabille et m'invite à les rejoindre.
Là nous attendons, nous parlons peu, nous devons tous avoir entre 4 et 6 ans, nul ne sait pourquoi il est ici, tous savent que c'est pour le grand jour, celui du "passage".
Soudain une nuée d'hommes très vieux surgit et ils s'emparent de dix d'entre nous, dont moi, ils se mettent à quatre pour nous porter dans l'édifice où dans une petite pièce ils nous jettent un par un. Bientôt on entend des cris de douleur, des hurlements atroces. J'ai peur, c'est mon tour.
Devant moi un très vieil homme tient dans sa main un petit couteau à la lame brillante. Sur sa main il y a du sang qui coule.
Un homme extrait de mon prépuce mon gland et, d'un coup sec le vieux le tranche.
Dans un hurlement je me réveille.
C'était un cauchemar.

Peu à peu je me rassure.

Ces choses là n'arrivent qu'aux filles !

Non au livre "vert" de l'éponge de service - 11 février 2010


Hier matin en ouvrant ma gazette j'ai eu un haut-le-coeur, rien qu'à y lire le programme du Ministre des Pensions, Bob l'Eponge. Celui-ci, en clair va m'obliger moi à travailler trois ans de plus que ce que j'avais prévu. En effet je voulais partir à la retraite à 60 berges, avec une carrière incomplète et donc une pension toute aussi incomplète. Grâce au Miniss' je devrai donc partir trois ans plus tard et je toucherai plus de pension mais j'en profiterai moins, c'est sur ce postulat que cet obscur connard compte pour faire des économies. Donc pas question de monter l'age légal limite de la pension à 68 ans, il se trouverait toujours des masochistes pour approuver cela (surtout au niveau des gros salaires). Et ces trois ans de plus cela fait autant d'années de chômage en plus pour nos jeunes qui aspirent à un boulot. Il s'en fout bien des jeunes, tout juste bons à gueuler dans les tribunes du Standard et rire des frasques de "papa".
Pouah ! Quand je pense que ce mec est socialiste. Qu'est-ce qu'ils attendent les autres au PS, l'effet clown a assez duré. Bon je vais perdre des amis FB, je le sens ! Et ce soir, en mangeant mon cabillaud à la bordelaise de chez Aldi de le voir parader à la chambre où pour une fois il parlait, criait même, sans son style bourré habituel pour vanter son livre "vert". J'ai failli gerber sur ma téloche ! Allonger les carrières de ceux qui veulent partir et traquer les chômeurs... est-ce ainsi que les hommes doivent vivre selon les gens dits de gauche ? Non ! Tout le monde n'aime pas papa, et je ne le veux pas dans mes amis FB.

Courage les gars.... sortez de l'anonymat ! 1er mars 2010

Notez toutefois qu'il est plus facile dorénavant d'être publié dans LE SOIR en ne signant pas vos articles, surtout si cela attaque quelqu'un qui, manifestement, dérange. Notez aussi qu'un article sous le sceau de l'anonymat fait moins mal physiquement qu'une balle dans la tête au petit matin.
La politique sous forme de règlements de comptes à la sauce maffieuse c'est devenu une pratique courante dans notre beau pays. Demain paraitra dans LE SOIR un texte anonyme accusant Daerden père et fils d'actions illicites qui devraient être traitées au pénal. Je n'aime pas ces deux personnages, je l'ai déjà dit pour papa, cependant je trouve cela dégueulasse qu'un journal auquel je suis abonné publie un texte outrageux non signé. C'est lamentable, digne d'un tabloïd londonien, d'une feuille de chou ayant macéré dans une poubelle d'extrême droite.
Ce courageux anonyme, dans sa manière de procéder, n'est certainement pas un quelconque illuminé, si ce qu'il dit, et dont nous prendrons connaissance demain, intéresse un magistrat de haut vol c'est que cette histoire n'est pas un conte de fées. Si cet anonyme est certain de ce qu'il avance il doit se montrer au grand jour, quitte à ce qu'on lui mette une protection policière. Et pas un pseudo SVP !
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:35 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

a discussion du Week-End - Le Partage - 20 mars 2010

Ce samedi j'entame avec tous mes ami(e)s Facebook et toutes les personnes qui rendent visite à ma page puisque celle-ci est publique une série de discussions à thèmes où j'en appelle à la réflexion sans pour autant que ce soit une discussion psy ou intello réservée à une élite de gens "autorisés", spécialistes ou pros des domaines concernés, pourtant la porte leur est ouverte quand même.

La première idée à débattre est :

LE PARTAGE

Partager c'est toujours plus facile de le dire que de le faire qu'on se trouve du côté de celui qui a de quoi partager ou du côté de celui qui n'a rien et qui voudrait bénéficier de ce que l'on partagerait avec lui.
Bill Gates partage sa fortune, j'ai vu ça dans un article, avec qui ? Et quelle partie de cette fortune ? Là ce n'est pas écrit. L'essentiel est de savoir que même les plus riches partagent. Les banquiers partagent aussi leurs bénéfices, d'abord vers leurs actionnaires et puis vers leurs clients, c'est du moins ce que certaines banques affirment dans leurs pubs.
Sur Facebook on partage un peu n'importe quoi, des cadeaux virtuels, des intentions virtuelles, des textes, des vidéos, des chansons, dans ce cas-ci précis le partage n'est pas effectué par le donateur mais par celui qui reçoit, il prend sur sa page une part égale du gâteau sans l'autorisation de l'autre. Sur le net ce partage est encore plus répandu parfois bloqué par un copyright ou un message déontologique.
Le partage des sentiments est aussi un domaines qui s'exerce sur de multiples facettes, y compris via le net et pas rien que via les sites de rencontres ou de cul. L'amitié, l'amour.... dans notre belle langue française un seul verbe généraliste : aimer. Partager c'est en amour se partager soi-même d'abord, c'est donner à l'autre une partie de soi tout en espérant en recevoir autant de l'être aimé, je dirais dans ce cas que ce serait un partage fusionnel. Mais en amitié c'est aussi possible, sans toutefois les attributs classiques de la réalité du partage amoureux.
Il y a aussi le partage des peines, ces partages qui soulagent ou le prétendent du moins, plus ou moins visibles selon les pays et les coutumes.
Il convient aussi de voir ce que l'on peut et surtout ce que l'on veut partager et qui soit partageable, il y la notion de partage "équitable" qui vient se greffer dessus depuis quelques dizaines d'années, terminologie à la mode s'il en est.
Il y a le partage de ce texte qui, volontairement, n'est pas exhaustif. Ce texte devant selon moi servir de base à la discussion plus qu'à la critique point par point (mais pourquoi pas aussi). Vous qui avez pris la peine (ou la joie) et le temps de lire jusqu'à ce point je pense que vous avez encore du jus assez pour partager votre avis sur la question et mettre votre pierre à l'édifice de cette rubrique. A vous la parole donc en réponse à ce texte, nous verrons ce dimanche soir si ce genre d'animation vous plait.

Un 1er mai électoral  - 29 avril 2010

Bein oui, élections le 13 juin obligent les harangues du 1er mai vont certainement mettre au placard les revendications des travailleurs avec ou sans emplois, les ténors vont une fois de plus pianoter sur la corde communautaire, on cassera du Flamand au sud et du Wallon au nord. On va stigmatiser l'extrême droite et lui donner plus d'importance qu'elle n'en a. on va réveiller les vieux démons et, pendant ce temps-là les entreprises, surtout les grandes surfaces commerciales, mettront une fois de plus un jour férié à la poubelle, dites donc le premier mai tombe un samedi !
Je constate, avec un peu d'inquiétude, une tendance générale tant sur FB qu'ailleurs qu'ont nombre de mes amis de ne pas vouloir aller voter le 13 juin (ou une autre date proche), c'est dangereux de boycotter un droit aussi important qui a été obtenu de dure lutte et que les femmes, par exemple, n'ont acquis qu'un milieu du siècle passé. Un droit qui n'existe pas dans de nombreux pays, qui est bafoué dans d'autres où l'on truque tout. C'est une liberté même si on peut avoir l'impression de n'être qu'une goutte d'eau dans l'océan.
Attention re-dis-je, si l'extrême-droite fait un score minable et si en même temps l'abstention augmente, ce qui est minable deviendra plus consistant car les abstentions n'élisent personne, c'est du perdu, rien que matière à constat pour des éditorialistes en mal de sujets.
Moi çà m'emmerde de voter le 13 juin, je préférerai rester à Marbais chez mon amie et travailler dans le jardin, pourtant si on vote ce jour-là, elle le fera dans son village et me conduira à Cheratte pour y aller voter et même si on râlera pour la perte de temps, d'énergie on sera content quand même d'avoir pu, à notre petit niveau, exercer notre droit, même si, le soir, on soupirera comme d'habitude sur les choix de milliers de gens pour un obscur ivrogne ou encore quelques divas de complaisance.
Enfin, ces élections anticipées cela permettra aux gros partis de canaliser les voix des petits partis qui n'auront pas eu le temps matériel pour récolter les signatures pour se présenter, on y verra plus clair le soir même si on constatera que nombre de gens auront voté par dépit plus qu'avec conviction, du moins ceux qui voteront.
Votez pour qui vous voulez aux élections qui arrivent dans une quarantaine de jour, mais votez, exercez votre droit, c'est la démocratie même si vous n'y croyez plus, votez à gauche (de préférence) au centre ou à droite mais pas pour des fachots, il y en a déjà assez en Flandre, c'est inquiétant d'ailleurs ! Enfin ils connaissent bien mieux les paroles du Vlaamse Leeuw que chez nous on connait celles du Tchant dè Wallons, ceci dit pour l'anecdote (révélatrice). Bon, ceci dit j'espère bien que ce premier mai à Liège et ailleurs on ne vociférera pas contre "l'autre belge" qui ne parle pas la même langue et que quelques part on se rappellera de Marx et Engels : "Travailleurs de tous pays, unissez-vous !". C'est peut-être une vieille citation poussiéreuse mais je la préfère aux stratégies "pragmatiques" de la haine.

HAITI : la catastrophe oubliée - 4 mai 2010


C'est loin, c'est ancien. Tous les médias étrangers ont quitté le pays, c'est plus pratique pour le dictateur en place pour se servir directement dans les aides fournies internationalement, lui, il saura les investir et les faire fructifier à son profit et à celui de ses bons amis. Pourquoi distribuer au bas peuple ? Celui-ci a toujours vécu dans la misère, vivre avec encore un peu moins c'est pas trop difficile et puis de toutes manières, le "Monde" s'en fout. C'est souvent le lot des endroits où se sont déroulées des grandes catastrophes, l'onde de choc reste présente pour ceux qui y sont et est nulle ailleurs. Les pays "riches" ont payé leur écot, les gens de ces mêmes pays ont versé sur des comptes uniques, la générosité a fonctionné, arrêtez les frais et parlons d'autre chose...
Et bien non je ne vous parlerai pas d'autre chose, je vous parlerai d'une opération de solidarité que mène ma compagne Françoise avec des collègues de son école pour venir en aide à la petite communauté vivant dans et autour de la petite école de Torbeck en Haïti. Une petite école qui, avec des moyens dérisoires fait ce que l'état haïtien ne fait pas, même pas un peu, à Torbeck les gosses ont à manger, une fois par jour, c'est déjà ça. Là - grâce au dévouement des instit's acquis à la pédagogie Steiner (comme ma Françoise à Court-Saint-Etienne) une école se remet à fonctionner, se reconstruit petit à petit avec notre aide mais aussi d'autres aides d'associations françaises notamment. il y a plein de choses à faire et Myriam, qui dirige l'école de Torbeck, nous dit plein de choses dans ses correspondances que Françoise copie/colle intégralement sur le skynetblog du projet : http://sh.skynetblogs.be/ et là on se rend compte de l'immensité de la tâche mais aussi du formidable espoir pour cette région du monde que nous ignorions avant, avant le tremblement de terre. A quelque chose malheur est bon. Le 12 juin à l'école Steiner de Court-Saint-Etienne, chez nous en Belgique, en Brabant Wallon, devrait avoir lieu une marche parrainée pour les gosses de l'école et leurs parents avec le soir un grand repas de solidarité, je dis "devrait" car ce n'est pas encore sûr à 100 %, je vous tiendrai au courant avec tous les détails et itinéraire pour y arriver. Ce qui est certain par contre, et bloquez déjà la date dans votre agenda, c'est celle du deuxième dimanche du mois de septembre 2010 à Cheratte, devant chez moi où le produit de la vente de mon stand de brocante sera versé pour la reconstruction et les aménagements de l'école de Torbeck. En attendant visitez régulièrement le blog mis en ligne par Françoise, n'hésitez pas à y déposer vos commentaires, verser ce que vous voulez aux comptes de l'opération (voir la colonne de gauche de ma page FB et les colonnes du blog de mon amie), comme chez nous, en Haïti les petits ruisseaux font les grandes rivières. Merci pour nos amis de la région des Cayes et de l'île à vaches.
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:34 (2017)    Sujet du message: Mes écrits sur Facebook

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le petit monde de chevaljak Index du Forum » le petit monde de chevaljak » Les écritures de Chevaljak Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com