le petit monde de chevaljak Index du Forum le petit monde de chevaljak
La planète internautique et narcissique de Jacques Chevalier, citoyen du monde
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mes écrits sur Facebook
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le petit monde de chevaljak Index du Forum » le petit monde de chevaljak » Les écritures de Chevaljak
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:36 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Quand un nuage de cendres d'un volcan empêche les avions de voler... 18 mai 2010

Je me demande comment cela se passe là-haut où volent les avions à 10.000 mètres d'altitude où il fait très froid au point que si les avions n'étaient pas pressurisés tous les passagers deviendraient des surgelés en quelques secondes. Sans compter qu'avec l'appel d'air ils seraient aspirés vers l'extérieur pour tomber raides (car gelés) à terre ou dans l'eau ce qui est souvent le plus probable vu la superficie des mers par rapport aux terres. Bon on a bien compris qu'en haut il fait caillant, il gèle.
Bon ... et les nuages qui nous arrosent de flotte plus ou moins froide quand ce n'est pas de la neige, c'est qu'ils contiennent de l'eau, or quand il gèle cette eau se transforme en glace, c'est dur la glace, demandez-le aux descendants des survivants du Titanic, ils vous le diront. Bigre, quand le ciel est à la pluie ce sont autant d'icebergs qui volent au dessus de nos têtes. sortons couverts, avec un casque sous notre capuchon de ciré jaune, et une bouée de sauvetage en cas de dégel rapide.
Bon si c'est gelé, c'est duraille a voler dedans puisque c'est dur, et çà coupe même les grosses épaisseurs de métal (cf le même bon vieux Titanic). Et quand en Islande un volcan se met à cracher ses cendres, comme il est plus haut sur la carte du monde il en jette plus haut que le Vésuve qui s'écoula sans la moindre pression sur Pompéï. Et ces cendres projetées forment un nuage, et comme il fait fort froid les cendres ont le mérite de ne plus être chaudes mais elle se transforment avec l'eau des nuages classiques en une espèce de béton armé qui dit aux avions "tiens, à ce coup-ci vous ne passerez pas au travers moi, troulalalolère !" et çà fait que le secteur du tourisme demande tout de suite des compensations à l'Etat pour un fléchissement du trafic aérien de 10 % condamnant des milliers de travailleurs à un chômage technique endémique et à un sur-engorgement des routes par ces mêmes 10 % de non-avionnés qui prendront la route en produisant plein d'hydrocarbures et autres gaz à effets de serre, même si un seul vol de jet en produit plus que 100.000 vaches qui pèteraient en même temps trois secondes.
Comprenez que nuage ou pas, que ce soit en flotte ou en cendres, tout ce qui empêche de faire du fric pour ceux qui en ont beaucoup est directement mis en statut de polluant pour tous que ce soit via les avions ou via les autos quand ce ne sont pas les pets de vaches ou les lisiers de porcs (alors que les toilettes sèches pourraient pourtant servir aussi à nos animaux d'assiettes).
Bon... vous m'avez bien suivi, au départ je vous parlais de mon questionnement sur le nuage de cendres qui se promène au dessus de l'Europe du Nord au Sud et qu'il est prié de ne pas survoler la Belgique et la France le 1er juillet par exemple... Enfin, notons que des avions parviennent tout de même à franchir le dit nuage, normal, ils traversent bien les icebergs volant, ce qui les fait rester au sol c'est d'abord l'effet psychologique de leur arrivée possible dans l'espace aérien, ce qui me fait dire qu'il y a du fric à gagner dans la corporation des psys, déjà rien que moi je pourrai nourrir un quarteron de jeunes psychologues et psychiâtres, femmes de préférence. Bon ! Vous avez remarqué comme en Belgique on ponctue souvent nos débuts de phrases par ce mot "bon", ce qui prouve notre sens résolument positif, on pourrait dire "mauvais"... Bon, disais-je, il est temps bientôt d'aller dormir, demain est un autre jour et où donc sera notre nuage de cendres ?

Vingtième jour sans tabac - 20 mai 2010

Et je ne suis pas en manque. De temps à autres, mes collègues pourront vous le dire, je vais avec elles sur la terrasse où je fumais ma pipe et elles leurs clopes, je les accompagne donc pour humer un peu de leurs fumées comme il m'est arrivé hier de suivre à la trace de ses volutes un vieux monsieur avec une vieille pipe en terre. Non je ne serai pas du style de ces anciens fumeurs qui font chier les fumeurs. J'aime pas de cracher dans la soupe.
Comme me disait une collègue hier, parait que je change, que je suis comme métamorphosé et la cause en serait celle qui partage désormais ma vie, mon amie Françoise. Pourtant j'ai arrêté de boire (de l'alcool) deux ans avant de faire sa connaissance mais c'est vrai que je fais plus attention à ma santé, je mange moins, j'essaye du moins, je maigris, un peu, trop peu, une dizaine de kilos en moins par rapport au poids que j'avais lors de notre première rencontre en janvier... 2009. Fini aussi du tonic, du coca light citron et de tous ces liquides trop sucrés, je turbine aux tisanes, au jus de fruits bio et à l'eau du robinet, on essaye de ne pas manger trop gras, on diminue la proportion en viande, on mange bio et c'est bon et pas si cher qu'on le dit, enfin ça dépend beaucoup des boutiques.
Parait aussi que je suis plus cool, plus sympa (je devais être un monstrueux personnage quand j'y pense !), plus ouvert. Et à propos d'ouverture je le crois aussi et c'est la bonne influence de ma Françoise, alors que jusqu'il y a un an ou deux je rejetais en bloc tout ce qui était en rapport avec la spiritualité, la vie pas rien que notre passage ici-bas, les bienfaits de la méditation (je n'aime toujours pas ce mot soit dit en passant), de la réflexion sur qui nous sommes, à quoi nous servons, ce que nous pouvons apporter aux autres, présents et à venir, là je m'ouvre aux autres idées. Je mettais dans un même sac les idées écologistes, les écolos, les calotins, les bourges du Brabant Wallon et me voila virant au vert (avec toujours une once de rouge) et bientôt domicilié dans cette province que je ne savais pas sentir ! Peut-être étais-je trop "stalinien" dans mon analyse, trop simplificateur voire simpliste et surtout trop sourd à l'avis des autres y compris de mes proches. Je m'aperçois aujourd'hui qu'une nouvelle vie s'ouvre devant moi avec Françoise, ce n'est pas une utopie, c'est de l'amour partagé tout simplement, et c'est bien. Pour s'ouvrir pleinement, notre fleur a besoin d'espace et d'air sain, c'est pourquoi je désencombre chez moi, je liquide toutes ces quantités de paperasses qui ne servaient à rien et que je gardais pour je ne sais quelle obscure raison, même pas de valeurs d'archives, pas besoin d'une multiplication de brols pour bien vivre, encore moins de caves et de greniers remplis à ras bord de choses poussiéreuses. Qu'on se rassure, je ne jette pas mon identité, mon histoire, ma mémoire, disons que j'y retrouve mieux grâce à cela mes accès, mes portes, parfois mes portes blindées, auto-blindées, et il me faut le temps, et la volonté, de trouver les clefs dans mon énorme trousseau presque virtuel. Tout cela peu vous sembler un peu biscornu comme explication de ce que je vis et suis heureux de vivre grâce à Françoise, j'avais envie de le dire, de l'exprimer, sans rentrer dans les détails, le scabreux ou le saisissant. Je ne regarde plus, non plus, Plus Belle La Vie et cela ne m'intéresse plus même de savoir ce qu'il s'y passe mais j'aime de plus en plus mon feuilleton au vrai quotidien, et j'espère qu'il durera longtemps avec ses deux mêmes acteurs principaux, Françoise et moi... le titre ?
"+ belle Notre vie !" avec des épisodes de plus en plus rapprochés et de plus en plus longs.
Des fois je me dis que je casse les pieds de mes amis à tout le temps leur raconter ce que nous faisons Françoise et moi, enfin, je ne raconte pas tout quand même, vous vous en doutez bien. des fois Françoise n'est pas contente sur moi quand je mets sur Facebook trop de photos d'elle, ou que je parle trop d'elle, j'espère qu'elle ne va pas me vouer aux gémonies à la lecture de ce texte, je sais que non car c'est vraiment une fille bien.
Bon, et bien si j'ai pris congé cet après-midi c'est pour avancer dans mon désencombrement et préparer au mieux les divers portages de brols au parc à containers samedi dès potron-minet dans notre toute petite Kia et, objectivement, je n'ai guère avancé sur le sujet depuis mon retour à la maison vers 14 h. Portez-vous bien, profitez du soleil et que l'esprit descende sur vous, normal en temps de Pentecôte, vérifiez quand même les clauses de votre contrat d'assurance-incendie. un peu plus spiritualiste certes... mais toujours très matérialiste !

Rendez-Vous.... - 29 mai 2010.


Je n'aime pas de faire de la pub pour "un gros machin" et "Rendez-vous.be" est un gros machin, une grosse machinerie qui fonctionne selon les critères de rentabilité de n'importe quelle entreprise privée. et pourtant je tiens ici, publiquement, à remercier ce site de rencontres pour m'avoir procuré l'occasion de rencontrer Françoise le 2 janvier 2009 au hasard d'une séance de surf...
Quand on a 55 ans on ne se fait plus guère d'illusions, si on est à cet âge-là sur un tel site c'est qu'on est tout seul, que la vie n'a pas fait de cadeau ou que l'on l'a ratée comme on rate le bon train. Je dois dire que, avant Françoise, ce site m'avait donné l'occasion de rencontrer quelques femmes dont la plupart sont encore des amies au sens propre du terme, présentes sur ma liste d'ami(e)s Facebook d'ailleurs mais je ne citerai pas leurs noms, elle se reconnaitront.
C'est le pur fruit du hasard que notre rencontre, j'avais limité mes critères de recherche à la région liégeoise et Françoise cherchait aussi plus dans son coin, il est vrai que sans voiture les distances compliquent bien les relations, et, de fait ni elle, ni moi, n'avions d'autre véhicule que les transports en commun. J'avais mis sur ma page un questionnaire intitulé "mon test & moi" et cela faisait longtemps que plus personne n'était venu y répondre et puis vlan, une réponse, et pas un bon score pour les réponses à mes questions, 13 sur 20 si je me rappelle bien, bah un p'tit contact, petit mail via le site puis conversation en mails, et puis... et puis...la rencontre dans un bistrot de Bruxelles puis une autre rencontre plus longue à l'occasion d'une soirée organisée par une amie à Bruxelles puis des WE partagés entre Marbais et Cheratte avec de longs voyage en bus, en train et à pied, puis les doutes, les incertitudes, remises en cause, rupture et re-belotte parce qu'on sent, ensemble "qu'il y a quelque chose" de plus fort. Plus belle la vie en quelque sorte... Depuis nous avons acheté ensemble notre petite Kia, ce qui facilite grandement nos relations
Il y a ces choses qu'on dit et d'autres qu'on ne dit pas, n'attendez pas de ma part des détails sur nos premières rencontres ou même sur notre vie qui est devenue commune depuis quelques jours, vous qui suivez ma page Facebook, depuis plus d'un an, êtes bien au courant de notre relation. Sachez seulement qu'un samedi du mois d'août avec nos familles et amis nous célébrerons ce que nous appelons "nos épousailles", à la bonne franquette, sans maïeur, échevin ni curé, que si nos ami(e)s veulent nous offrir quelque chose ou des fleurs on leur suggérera le n° de compte de l'opération Haïti dont Françoise est une des responsables au sein de la communauté de son école à Court-Saint-Etienne.
Voila, je voulais vous écrire cela sur mon ordi à mon petit bureau dans le living de la maison de Françoise avec qui je suis domicilié depuis hier soir. Saluer encore Rendez-Vous et Internet en général qui nous permet d'accéder au bonheur tout en étant en contact avec plein de gens, de retrouver nombre d'ami(e)s via Facebook, des ami(e)s du réel qu'on n'aurait eu aucune chance de retrouver, c'est un peu comme notre histoire d'amour à Françoise et moi, comment donc aurions-nous pu nous rencontrer ? Les détracteurs des réseaux sociaux ne savent pas ce qu'ils perdent et les amitiés qu'on se fait sur le net sont tout aussi valables que les amitiés du réel qui, selon eux, se comptent sur les doigts d'une main.
Bon faudrait tout de même que je m'active un peu, y a du soleil et j'ai plein d'herbes à couper, et une vaisselle à faire quand j'y pense. qui aurait pu me dire il y a presque un an et demi que je serais là dans un bled du Brabant Wallon à travailler au jardin, moi qui n'ai jamais aimé cela, pendant que ma compagne participerait à une formation en yoga derviche ?
Allez bonne journée à tout le monde !
Et si vous êtes seul(e) et cherchez l'âme soeur ou simplement une grande amitié, y a pas de honte à tenter la démarche, allez-y donc sur Rendez-Vous.be, c'est pas trop cher : un peu plus pour les hommes que pour les femmes et c'est bien.
Françoise et moi en sommes les preuves vivantes.
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:36 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:37 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

La solidarité bien dirigée - 9 juin 2010

Dans notre vaste monde les plus grandes catastrophes se succèdent et on les oublie vite même quand elles ont suscité un formidable soutien populaire au niveau de la planète vers les victimes. Ce fut le cas pour le tremblement de terre en Haïti, c'était en janvier de cette année et on n'en parle plus dans les médias. Tout comme on ne parle plus des sommes qui ont été récoltées via divers comptes bancaires d'institutions tout à fait sérieuses et crédibles (et d'autres moins) et dont le résultat sur place tarde à venir. En Haïti même si le pays revit, ou tente de revivre, c'est toujours la grande disette et tous les avatars dus à une situation très grave sans réponse forte bien dirigée. Il semble que des sommes ait servi à certains dignitaires d'un régime par ailleurs héritier d'un sinistre "papa", comme quoi "papa" n'a pas toujours raison...
Je suis pas à écrire ici pour faire une tribune politique mais pour saluer le dynamisme de ma compagne et de ses amis du groupe de soutien à la famille de Gérald,frère du mari de Myriam vivant à l'Île à Vache en Haïti, frère de Yay, ce dernier mari de Carole, vivant tous deux en Belgique. Un groupe de soutien qui s'active aussi pour trouver des parrains et des marraines pour des enfants d'un orphelinat de Port au Prince et enfin pour l'école de Torbeck elle aussi en Haïti dont Myriam est la responsable.
Depuis le début de l'opération de collecte de fonds (je remercie mes amis Facebook) pour leurs dons) le groupe a récolté 3914,91 € une belle somme qui a été versée en grande partie directement à Myriam pour une aide directe aux gens, aux élèves de la petite école car c'est vraiment une question de famine, donc d'urgence.
Le repas haïtien de ce samedi est la première manifestation de type "grand public" organisé par le petit groupe essentiellement féminin, à l'heure où j'écris ces lignes il y a déjà 70 réservations et on espère bien en compter au moins 80 et plus ! Pour 10 € (adultes) ou 5 € pour les - de 14 ans le groupe propose aux participant une assiette chaude de riz créole avec boeuf haïtien accompagnés de salades diverses et autres légumes froids, citons les bananes plantain ou encore la recette que je préparerai ce samedi matin à Marbais, mes "patates douces avec oignons, fin,es herbes (et parmesan pour une moitié du plat).
L'apéro éventuel, les boissons, le dessert ne sont pas compris dans le prix, c'est qu'il faut que "ça" rapporte ! Plus il y aura de gens et plus le groupe augmentera ses moyens d'aider directement des gens qui en ont besoin en Haïti. Cet élan de solidarité de ces personnes proches de l'école Steine de Court-Saint-Etienne suscite d'autres organisations avec le même objectif, les mêmes bénéficiaires, c'est ainsi qu'un parent d'élève organise en juillet et en France un stage de yoga dont le bénéfice sera lui aussi versé au compte de l'opération., . A signaler aussi ce que nous réaliserons, Françoise et moi le 21 août dans un lieu encore à confirmer, nos "épousailles" pour lesquelles nous demanderons à nos nombreux invités de ne pas nous offrir de fleurs ni de cadeaux mais bien de verser ce qu'il comptaient mettre pour nous au compte de l'opération au profit de la petite école de Torbeck. Et nous remettrons le couvert le second dimanche de septembre en tenant un stand de brocante devant chez moi à Cheratte-bas lors de la fête du quartier, comme j'ai plein de brols à désencombrer c'est peut-être l'occasion de "faire" un bon chiffre d'affaire qui sera lui aussi versé intégralement à l'opération au profit de l'école de Torbeck.
Je crois que l'aide que nous pouvons apporter maintenant sera plus durable que l'aide de première urgence, en effet pour ce qui concerne l'ami Gérald c'est pour lui permettre, lui et sa famille, une re conversion professionnelle dans l'agriculture, un sérieux pari pour l'avenir ! Et pour l'école c'est lui donner les moyens techniques de fonctionner à nouveau et même mieux. Je suis vraiment très heureux d'apporter ma modeste contribution à ce bel élan de solidarité et je suis très admiratif devant ma femme et ses amies pour le boulot qu'elles font toutes, cela fait du bien à voir et vivre avec.

J'étais "globalement satisfait" jusqu'à ce jour - 21 juin 2010

Depuis un mois je prends le train presque chaque jour pour aller au boulot et ce soir en me dirigeant vers la gare des Guillemins je pensais écrire sur Facebook ma satisfaction pour les services de la SNCB, en effet, sur une quarantaine de voyages effectués je n'avais enregistré qu'une ou deux fois un retard de 5 minutes maximum et puis paf il y a ce lundi noir. Mon train de 17 h 01 vers Bruxelles en passant par Namur, Gembloux et Ottignies... retard annoncé : 13 minutes, puis 19 minutes, puis 21 puis 23 et le train qui arrive et démarre de Liège avec 27 minutes de retard qui en deviennent trente à l'arrivée à Ottignies. Dommage, j'aurais préféré écrire ma joie et ma satisfaction. Faut dire que j'avais de la chance, quand on attend le train à la gare Calatrava et qu'on parvient à entendre ce qui sort comme voix des hauts-parleurs c'est édifiant le nombre de trains en retard, tout comme ceux qui sont supprimés pour problèmes de matériel. C'est vrai aussi que la vue du matériel roulant est aussi édifiante dans le "cracra" que le luxe futuriste et froid de l'ibère architecte à la mode. Enfin, suite demain matin et soir et les autres jours... je vous en reparlerai. En attendant... dormez bien mes ami(e)s !

Des vacances originales au soleil - 23 juin 2010

Quinze jours de dépaysement total au pied des Pyrénées Françaises, ce sont nos premières vacances ensemble Françoise et moi, nos premières vacances depuis fort longtemps à vrai dire, elle je ne sais pas mais c'est plus de dix ans et moi je pense que c'était l'été 1999 une semaine de camping à la mer avec les enfants. C'est vrai qu'à propos de la mer, j'oublie qu'on y est partis trois jours ensemble aux vacances de Carnaval Françoise et moi mais c'était tellement court... Et voila que j'oublie même mes 5 jours en Suisse à Noël 2007 chez mes amis Marie-Claire et Jacques...
Bon - ici nous avons choisi des vacances "studieuses" mais pas trop quand même, à Jurançon, près de Pau, trois modules de formation anthroposophique, mot compliqué à première vue mais pour faire plus simple ce qui a rapport avec la méthode d'enseignement, la philosophie de Rudolf Steiner. Françoise est instit' dans la seule école Steiner de Belgique francophone, cette formation elle en rêvait depuis des années et c'est vraiment un beau cadeau qu'elle m'a fait de me proposer de l'y accompagner, et tant qu'à faire on s'est décidé pour donner un prolongement à ce séminaire en faisant les 4 derniers jours un périple en moyenne montagne en direction d'amis de Françoise à Panoram'ânes, pour ce faire nous avons loué une voiture pour ces jours-là, nous prendrons notre tente et notre matelas gonflable 2 personnes + sac de couchage et je pense que nous dormirons au moins une nuit chez ses amis dans un véritable tipi indien. Au programme, outre de bonnes heures de repos nous marcherons sur les chemins (nous sommes équipés !) et puis surtout on va mitrailler tous les deux en photos et films, Françoise plus pour les beaux paysages, les couleurs de l'aube et du crépuscule et moi le tout venant, de nous et de ce qui nous entourera, cela promet à tous nos amis à partir du 16 juillet plein d'images pour des jours et des jours.
Vacances originales de plus car à ce séminaire nous mangerons végétarien durant les 9 jours, cela nous fera du bien je crois, nous serons hébergés dans une auberge de jeunesse, pas le grand confort mais largement suffisant pour nous. Ah oui, aussi vous dire qu'on part en avion de Charleroi à Pau et qu'on revient de Carcassonne à Charleroi via une compagnie Irlandaise dont je tairai le nom. Voila vous savez à peu près tout ce que nous savons, plus que quelques nuits à dormir, plus que 5 jours de boulot... Mais d'ici là, surtout pour Françoise, justement du fait de son boulot, c'est une période "duraille" tant pour le physique que le mental. Un peu comme s'il fallait les "mériter" ses vacances...
Bon, je vous laisse, je vais me détendre et m'étendre quelques minutes près de Françoise pour lui dire tout bas à l'oreille que son heure de sieste est terminée depuis dix minutes et qu'il lui faut se lever pour "rattaquer" ses bulletins.... La vie est belle !
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:38 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Une nouvelle vie - 2 août 2010

N'étant pas croyant je ne remercierai donc ni Dieu ni un quelconque "Maître" ou encore "puissance" quelconque "supérieure", ange gardien ou autre divinité exotique. Et pourtant j'ai envie de dire Merci, merci pour ce qui m'arrive depuis un an et demi d'avoir cette chance de partager notre bonheur Françoise et moi.
Oh ! Faut pas croire que nous vivons une lune de miel permanente, idyllique, comme sur un beau petit nuage où tout est toujours beau, tendre et amoureux. Il nous arrive parfois des nuages plus gris, des petites tempêtes, des orages même, mais le beau temps revient toujours très vite. Je ne vous écrirai pas ici ce que pense ou penserait Françoise, je ne suis pas elle, je ne vous dirai que mon avis, ma pensée, sans entrer dans les détails que peut-être certain(e)s seraient friand(e)s d'entendre. Il y a des journaux pour çà même si, heureusement, Françoise et moi ne sommes point dans les collimateurs des paparrazzis.
De temps à autres on se dit qu'on est un peu "fous", déjà notre initiative de marquer notre amour publiquement par nos "épousailles" le 21 août 2010 c'est un énorme challenge, même si ce ne sera pas un mariage dans les formes classiques, nous aimerions que la fête soit un temps de réjouissance pour tous nos invités en les espérant nombreux même si nous sommes conscients de l'étroitesse du cadre ou tout ce monde va déambuler, manger, boire, papoter, danser, même si un nombre important d'ami(e)s, de membres de nos familles, nous ont confirmé leur participation, on s'attend à plus de 100 personnes. Et l'organisation c'est aussi tout faire pour que notre maison et son jardin soient fonctionnels ce jour-là, çà veut dire la veille quasi tout mettre en place au niveau des structures d'aménagements : monter les tonnelles, mettre des tables, des bancs, installer la sono extérieure, l'intérieure, décorer, placer des panneaux indicateurs, ne pas oublier le panneau expliquant le pourquoi de notre souhait de ne recevoir ni fleurs, ni cadeaux et d'appeler nos amis à verser plutôt ce qu'ils comptaient nous offrir sur le compte de l'opération de Solidarité avec l'école de Torbeck en Haïti.
Cela n'a l'air de rien mais rien que ce soutien pratique aux amis haïtiens, tout comme nos actions au sein de l'association que je dirige pour Djibouti cela fait que Françoise et moi nous nous unissons d'autant plus même si nous ne partageons pas à 100 % les mêmes convictions. Personnellement c'est un grand bonheur pour moi de m'intégrer à ce qui fait la vie de ma compagne, en plus de sa famille, j'apprécie de plus en plus l'école Steiner et tout ce qui tourne autour, la vie de tous les jours avec elle, le partage de ce que nous avons sur le coeur, son soutien efficace dans ma maladie incurable (l'alcoolisme), sa présence, son écoute, cette envie que j'ai de la rendre la plus heureuse possible. C'est grâce à elle que j'ai su arrêter de fumer depuis le 1er mai. Notre choix de vivre ensemble, mon job à mi-temps depuis ce lundi, gagnant moins mais pour être plus présent avec ou sans elle qu'importe. Aujourd'hui elle anime son stage à son école avec une dizaine de gosses, elle est partie à 8 h comme si elle partait enseigner, de mon côté je vais avancer dans diverses choses à la maison, la vaisselle d'hier, c'était fête pour ses 56 balais, une grosse avec plein de trucs qui collent... Je m'occuperai (encore) de la toilette sèche, mais aussi du potager, de nouveau compartiment à compost... en fin... faire des choses pour nous, pour nous permettre de mieux vivre, de pouvoir nous accorder plus de moment vrais à deux tout en restant en contact avec nos proches, avec nos ami(e)s respectif(ve)s, c'est aussi des valeurs importantes pour nous.
Voila, je voulais écrire un peu sur base de ma nouvelle vie qui n'arrête pas de s'améliorer, à tous les points de vue, avec ma Françoise. Et de me dire que je pensais il y a deux ans que je ne connaitrais plus jamais le "grand amour", "durable", "sincère et désintéressé", je m'attendais à des relations courtes, one shot, à la limite "histoires de Q" ou même à me retrouver tout seul condamné à la Veuve Poignet et à ressasser mes souvenirs plus ou moins romancés et voila que via un site de rencontres sur le net je me retrouve dans ce que certains nomme le "Nirvanah", appelons cela le bonheur et je sais qu'il sera durable, en tous cas, à mon niveau, je ferai tout pour. J'aime Françoise et elle m'aime (zut j'avais écrit plus haut que je n'écrirais pas "son avis").

Objectif : 100 !  - 12 août 2010

Ce matin je pesais 111,500 kgs tout nu. Il y a un an j'en pesais encore environ 118 à 120, je devrais donc être content et pourtant je ne le suis pas, c'est qu'au retour des Pyrénées le matin je pesais 110 kgs et voila qu'en moins d'un mois j'ai repris un kilo et demi !

Bon, c'est vrai que là on avait mangé végétarien et bio durant dix jours et la suite bio et pas trop gras, en plus nous avions fait des randonnées pédestres assez longues et surtout assez pentues et que, depuis, à part mon sprint long le soir pour rejoindre la gare des Guillemins à pieds ou encore la cavalcade dans les escaliers et couloirs de mon administration, c'est pas vraiment une vie sportive, surtout accompagnée d'un grand sandwiche tartare et d'une(voire deux) gauffres aux fruits le temps de midi ! Heureusement depuuis le 1er août j'ai moins jours avec temps de midi à aller bosser (deux au lieu de cinq). N'empêche, chez nous, on mange bien et toujours un peu trop, Françoise comme moi cuisine très bien et a tendance, vraiment comme moi, à en faire "en suffisance", ce qui signifie souvent une seconde assiette... et même si c'est bon, c'est trop. Heureusement que nous ne buvons pas une goutte d'alcool et que nous ne fumons pas, elle deuis l'âge de 30 ans et moi depuis le 1er mai 2010. Bon, ce soir, une amie de Françoise lui a expliqué comment elle a maigri sans se priver en modifiant ses habitudes alimentaires, sans pour autant s'astreindre à des nourritures macro ou micro -, j'en sais rien, - biotiques. Ne plus manger de pain ou de pâtes avec gluten, mieux et plus manger à midi, léger le soir. Et c'est ce que nous allons essayer de faire tous les deux, au moins les jours où nous sommes ensemble à midi. Cela ne peut que nous faire le plus grand bien. Privilégier les salades, c'est déjà une saine habitude que nous avons prises lors de nos vacances en France. Bon, arriver à 100 kgs pour le 1er janvier 2011, voila, c'est mon objectif mais je n'en ferai pas une obsession.

Préparatifs de nos épousailles - 15 août 2010

Depuis ce week-end c'est l'effervescence à Marbais, dans moins d'une semaine on y célébrera les épousailles de Françoise et de Jacques, un mariage sans les formalités qui vont avec, une mise en ménage si même elle a déja eu lieu depuis deux mois, c'est un événement ilmportant pour les deux protagonistes d'autant plus en présence de plus de cent témoins, familles, ami(e)s.

En fait le nombre d'invités (qui nous ont confirmé leur participation) était ce matin de 127, un désistement depuis mais quelqu'un en plus d'un autre côté, sans compter celles et ceux qui se tâtent encore, sûr que cette fête sera une réussite en termes de participation.

Nos invité(e)s arriveront à partir de 14 h, ils rentreront par le petit chemin qui se situe à 20 mètres à droite de la maison (quand on regarde celle-ci de face), pour plus de facilité nous construirons une espèce de portique qui sera décoré avec des fleurs et des épis de diverses céréales de la région. Dans notre jardin nous aurons monté quelques tonnelles pour le cas où il pleuvrait (ou ferait trop chaud, on annonce dans le Soir en ligne 15° minimum et 24° maximum, les plus hautes températures de la semaine !).

Dans les mariages classiques on trouve souvent un buffet préparé par un traiteur, dans notre cas - même si nous présenterons quelques plats et boissons made in chez nous, ce seront les invités qui participeront, comme ils le désirent, à l'auberge espagnole. quelques personnes nouis ont déjà révélé ce qu'elles prépareraient et/ou amèneraient, on ne vous dit rien sauf que ce sera délicieusement varié.

Pour animer l'après-midi et la soirée, outre quelques vieux 33 tours de notre jeunesse, chansons à textes et bien d'autres révolutionnaires ou poétiques ou les deux, nous compterons sur quelques ami(e)s qui viendront avec leurs instruments de musique, pas de programme pré-établi, on verra sur place avec celles et ceux qui seront là.

Nous pensons aussi, avec le concours de certain(e)s, à des animations artistiques style peinture sociale. Le point fort de cette fête sera, sans conteste, la "cérémonie d'épousailles", nous y travaillons depuis quelques jours et les idées se précisent mais on ne vous en fera part que sur place, le samedi 21 à 16 h 30...En attendant Françoise vient de revenir avec la tente du SEL, une grande de 3 m sur 6, l'équivalent de deux tonnelles classiques, nous avons aussi là nôtre de 3 m sur 3, mon amie Corinne nous prête la sienne que nous iront chercher à Chaumont Gistoux, elle ferait 4 mètres sur 4, on devrait aussi avoir via d'autres amis une tonnelles octogonale d'un diamètre de 4 mètres et peut-être encore d'autres ! Des tréteaux, des plaques de contre-plaqué, des tables diverses, des bancs, cela va ressembler à un petit village. Probable que nous déborderons sur le champ à côté, son propriétaire est d'accord de nous y réserver un espace, pourvu qu'il ne pleuve pas trop avant sinon ce serait la gadoue !

Juste après notre cérémonie on ouvrira la baraque à croustillons comme sur les fêtes foraines, on pourra aussi y déguster là les samboussas (sortes de beignets triangulaires frits fourrés à la viande avec sauce qui pique juste assez mais pas trop) de notre amie Jeanne.

J'espère que des ami(e)s prendront plein de photos et de films (je passerai d'ailleurs mes caméras et appareils à nos proches) pour garder des traces de cette journée événementielle que - pour une fois - je ne filmerai pas occupé que je serai, que nous serons Françoise et moi,i à nous entretenir avec chacun(e) et participer pleinement à tout ce qui se passera ce beau jour-là...

Demain une grand amie de Françoise vient karchériser la façade de notre maison et avant cela, cet apm d'ailleurs nous allons, au marteau piqueur casser le béton qui bouche le second soupirail de la cave, à propos de cave faudra monter demain, Noé et moi, Françoise a le dos trop fragile, le frigo et le surgélateur qu'on mettra dans le garage dehors. Faut encore continuer le désherbage du chemin pavé près de la maison (là où se trouveront les choses à manger et à boire de notre "auberge espagnole".

Penser et réaliser le panneau explicatif sur l'aide que via nos épousailles nous voulons apporter grâce à la générosité de nos nombreux amis à la petite école de Torbeck en Haïti, réaliser aussi divers panneaux directionnels, notamment pour expliquer où se trouveront les trois toilettes (une classique bien belge avec chasse d'eau et deux toilettes sèches, avec des copeaux de bois). Encore quelques achats, mais plus trop car c'est un mois difficile que celui-ci, pour la déco, pour les choses que nous mettrons à manger et à boire...

Et continuer d'inviter des ami(e)s, surveiller les réponses tant par mail que par téléphone, multiplier les contacts pour que l'organisation tourne au poil samedi durant quasi une demi journée complète (12 h). Et samedi le grand plaisir de faire découvrir à tous nos amis le cadre où nous vivons et nous nous aimons, la vue sur les onze éoliennes de Marbais à 150 mètres de chez nous, ce pays magnifique qui fleure encore bon la campagne.

Bon il n'est plus temps d'écrire mais bien de se retrousser les manches...
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:39 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Je peste...  - 1 octobre 2010

...contre cette idée qui est véhiculée pour le moment tendant à affirmer qu'en Belgique nous ne connaissons pas (encore) l'austérité comme nos voisins de France, d'Espagne, d'Allemagne ou encore de Grèce. Vivrions-nous dans un nouvel éden de justice sociale où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.



Certes les ouvriers du temps de Zola ou encore la "classe ouvrière" chère à Marx et Engels a changé de look, elle a accompli elle aussi un bond qualitatif dans sa vie au quotidien, mais ce ne fut pas un "don du ciel", tous des "avantages" acquis, conquis même, de dure lutte.

"On n'vî nin ko si mô po dè ptis zovrîs !"



Est-ce une raison pour rester chez soi quand d'autres travailleurs d'Europe viennent manifester chez nous contre ce qui nous pend au nez incessamment et qu'ils ramassent en pleine tronche ?

A-t-on oublié la notion même de solidarité ?

Quand on sait que l'Europe patronale est disposée à mettre tous les états dans le même "état" que la Grèce, en liquidant les droits sociaux des travailleurs, en faisant payer "tout le monde" leur crise.

Quand on s'aperçoit que Sarko et Daerden partagent le même avis sur les retraites, d'autant plus étrange que le premier ne se cache pas pour affirmer qu'il est de droite, le second on ne sait plus trop s'il est de gauche, le sait-il encore lui-même ?

Nous qui sommes si fiers de l'indexation des salaires et avons laissé faire les gouvernement successifs quand ils ont "sorti" plein de biens de consommation du panier servant à calculer l'index. Quand on sait que depuis le passage à l'euro tout est beaucoup plus cher et que l'on a de moins en moins de sauts d'index.... A noter que, comme par hasard il en vient un début octobre, alors qu'il y a peu on se demandait si on allait pas "sauter" mais dans l'autre sens.



Est-ce que les tenants du pouvoir en Belgique ne sont pas en train de faire croire à tout le monde que nous sommes un pays de cocagne, bien protégé des affres de la crise où le mot "grève" est définitivement oublié chez les travailleurs, "panem et circenses" devenant le grand slogan des réjouissances populaires en rouge, vert et bleu ?



La grève (la vraie, pas celle de quelques délégués pour la forme) est toujours l'arme la plus forte à la disposition du monde du travail, voyons, par exemple, la grève des contrôleurs aériens de Zaventem juste avant la journée du 29 avec la manif' européenne, cette grève-là, toute corporatiste qu'elle était, a bien fait ch... les compagnies aériennes et les gens qui ont du pognon. Même si, j'en suis sûr sans avoir vu les JT (de RTL surtout), on a montré de pauvres vacanciers piégés par cette "prise en ôtages"...



Moi j'ai pas envie d'attendre que nos copains Grecs, Espagnols, Allemands, Français et autres soient complètement laminés pour me battre, je sais bien que je ne suis pas seul dans le cas, ça me soulage un peu, mais j'avais envie de le dire, pas question pour moi d'avancer dans troupeau béni-oui-oui du bonheur factice (et à crédit), c'est maintenant qu'il faut nous battre, c'est peut-être déjà trop tard...

Attention aux escrocs - 4 octobre 2010

Ce matin j'ai reçu un mail m'envoyé à 1 h 07 par Françoise, ma femme, dont vous trouverez le contenu ci-dessous à titre d'information, sachez qu'à cette heure-là Françoise dormait paisiblement à mes côtés dans notre lit à Marbais en Belgique, sommeil réparateur avant d'aller bosser à son école ce matin.



Voici le mail en question :



Bonsoir,          

Desolee de  t'importuner par ce message, je voudrais par ce courriel t'expliquer brièvement une mésaventure  survenue lors de mon voyage actuel en cote d'ivoire. En effet je viens d’être agressee ce jour au voisinage de mon hôtel alors que je préparais mon retour. Mon passeport, mon argent et tous les autres documents ont été emportés. A l’heure où je t'ecris je dois 950€ des frais d’hôtel et je dois refaire certains documents administratifs afin de pouvoir sortir du territoire,les frais sont autour de 450 Euros. Je viens de recevoir une menace à payer avant mon départ ce qui me met dans une frustration absolue, raison pour laquelle je sollicite ton aide pour pouvoir payer ces factures et refaire un certain nombre de documents qui me permettront de rentrer,j'aimerai que tu me fasses un transfert via la compagnie de transfert d'argent express western union en te rendant a un bureau de poste,tu fais le transfert a mon nom,l'adresse est la suivante 05 BP 1256 Abidjan 05 Bietry, c'est le moyen le plus rapide pour recevoir de la liquidite ici d'apres les informations  receuillies,je te prie de m'aider et dès mon retour je te rembourserai. Je t'envoie ce mail depuis mon hôtel. Et je dispose seulement d’un temps réduit pour libérer ma chambre. Cela me stresse énormément.                                        

Merci de vouloir m'aider, je  te  serai reconnaissante,je te prie de m'envoyer le scanne du bordereau de transfert western union par mail.Cordialement

Françoise Portugaels


Quelques fautes grossières et un style qui n'est pas celui de Françoise mais rien à voir avec tout ce que je reçois (vous aussi sans doute) de veuves ou filles de présidents ou ministres africains plein aux as décédés cherchant à blanchir du pognon ou encore d'autres propositions échangistes à arnaques de cul. Ici cela est presque crédible. Ce qui l'est d'autant plus est qu'une collègue de Françoise lui a répondu demandant plus d'explications sur son mail et que "Françoise" lui a répondu ! Et en fin de compte quand la vraie Françoise, retour de son école début PM a voulu ouvrir son mail celui-ci refusait son mot de passe.

Donc Françoise, ma femme, s'est faite voler sa boite mail avec tout ce qu'elle contient, toutes ses adresses et elle ne sait plus rien faire, elle a rempli le formulaire ad hoc de plainte via Hotmail, on lui répondra dans les 24 h, elle ira porter plainte aussi mercredi PM à la police de Marbais.


Comment s'est-elle fait voler son adresse Hotmail ? Je pense, d'après ce qu'elle m'a dit, que le ou les escroc(s) utilisent un système de mails en cascade, la semaine passée Françoise reçoit un mais d'une collègue lui proposant un lien vers un suite proposant la téléphonie gratuite, suffit de s"'y inscrire de donner son adresse mail et un mot de passe (à confirmer), Françoise pense que c'est fiable et met son mot de passe habituel. Simple comme chou, les escrocs visitent son mail, changent le mot de passe et envoient le texte ci-dessus....

Bon, vous me direz que cet incident est banal et que cela ne vaut pas le coup d'en causer tellement c'est fréquent, je crois que c'est tout de même utile de prévenir nos amis car on ne sait pas ce que les escrocs vont encore faire avec. Dernier détail, Facebook vient de signaler à Françoise des mouvements étranges sur son compte FB en provenance du Danemark (un peu loin d'Abidjan...) mais tout est possible via Internet. Enfin sachez que Françoise peste, avec raison, contre ce ou ces escroc(s) qui vont lui faire perdre beaucoup de temps pour remettre sa nouvelle boite en ordre de marche, elle c'est presque à 100 % pour son boulot, ce sont des paquets de messages et documents désormais inaccessibles. Sachez enfin que si vous recevez un message de Françoise venant de la boite fportu@live.be c'est un FAUX, elle a changé de boite depuis mais je ne communiquerai pas ici les données de cette boite.


Faites gaffe, y compris dans les messages de pseudo-amis sur FB, je reçois depuis quelques jours des propositions pour récupérer des sommes astronomiques pour dons de solidarité de la part de personnes seules au monde et mourantes, encore une belle arnaque.

Faudrait quand même pas que tous ces bandits arrivent à leurs fins, je suis sûr que des gens "marchent", j'espère que personnes du fichier d'adresse de Françoise n'aura envoyé de sous à Western Union  pour "elle" dans un hôtel d'Abidjan !

Des mots différents pour des convergences contre-nature - 15 octobre 2010

En France on appelle cela les "retraites" et chez nous en Belgique ce sont les "pensions". Dans la France de Sarkozy on allonge la carrière professionnelle de deux années, que ce soit l'âge de la préretraite (quand celle-ci était fixée à 60 ans) ou encore l'âge maxima de la retraite à 67 ans au lieu de 65. Dans la Belgique où le ministre sortant des pensions est socialiste il n'est pas question d'aller au-delà des 65 ans pour l'âge maximal de la pension PAR CONTRE et c'est toujours bien dans les intentions de Bob l'Eponge, il faut compter non pas sur 2 ans mais bien TROIS de plus pour l'âge des prépensions et c'est valable pour celles fixées à 58 ans aussi bien que celles à 60 ans.

En France malgré un mouvement de grève très bien suivi, malgré 3,500.000 manifestants dans les rues de 60 villes malgré un long débat parlementaire la droite libérale et catholique de Sarkozy a fait passer la première partie de son projet, c'est à dire : les deux années de plus pour les pré-retraites, on est en pleine discussion maintenant pour la prolongation de l'âge maximal de la retraite. En Belgique rien n'est encore décidé et le gouvernement où siège encore le ministre Daerden expédie les affaires courantes.

Lors de la manif européenne du 29 septembre on a pu lire un peu partout dans nos médias et aussi sur certain,es pages d'amis Facebook que les travailleurs belges n'étaient pas concernés par cette journée d'action, qu'au fonds notre pays se dégageait du lot et ne connaissait pas l'austérité ni les problèmes de ses voisins français.

Faut-il avoir le nez dessus pour qu'on réagisse ? Faut-il que le souffle du boulet de canon nous décoiffe pour nous apercevoir qu'on nous fait la guerre ? Les retraites des Français ce sont les pensions de chez nous et la manière de les considérer que chaque côté de Quiévrain est la même, la droite pure et dure en France, un "socialo" en Belgique (quand j'écris "un" je devrais dire beaucoup plus vu le succès électoral qu'à ce personnage). Et les jeunes dans tout çà ? La relève, ceux qui sont déjà frappés par le chômage et les sous-statut merdiques pour ceux qui ont la "chance" de décrocher un poste de travail...Qu'est-ce qu'on leur propose ? Un nouveau service militaire à la sauce Decrem ? Devenir flics pour taper sur les autres jeunes et les travailleurs qui manifestent ? Dans un des pays les plus riches du monde avec des spéculateurs et autres administrateurs qui vivent de revenus scandaleusement indécents, avec des SDF qui crèveront encore de froid cet hiver malgré le réchauffement climatique, avec des gens qu'on met à la porte pour délit de solidarité pour avoir récupéré une boite de saucisses dans une poubelle de Colruyt pour nourrie un chat ou encore menacer de saisie des vielles personnes pour une taxe TV impayée quand celle-ci n'existe même plus en Flandre qui est quoique l'on dise toujours en Belgique. L'avenir des jeunes est-ce pour eux pouvoir ouvrir un compte à BNP-Paribas ou bien jouer copains-copains avec ING, on se tutoie c'est plus sympa...Le "merchandising" va bon train et concerne de plus en plus de jeunes, voire très jeunes, tous les coups (bas) sont permis et tant pis si ça casse. Ras le bol de tout cela.

En fait pour faire court, ce que je voulais faire comprendre via ce texte est que si les mots sont différents le résultat est le même, que l'on soit dans un régime ultra libéral-catho ou dans un gouvernement dit de centre-gauche, et qu'on ne vienne pas me sortir que Daerden élucubre tout seul, aucun de ses petits collègues du gouvernement en affaires courantes n'a rien dit sur son livre vert des pensions, même s'il est toujours à l'état de bouquin.
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:40 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Le Roi serait-il sexiste ? - 22 octobre 2010

On en vient à se le dire. En tous cas il n'a pas l'air d'être au courant de la parité hommes/femmes sur les listes électorales et donc de la présence de femmes à tous les niveaux du pouvoir, ou du moins de la démonstration apparente du pouvoir. Il n'a donc pas encore pensé à nommer une femme comme formatrice d'un futur hypothétique gouvernement, pourtant c'est pas les femmes qui manquent dans les divers partis à la table des négociations et juste en dessous dans ceux qui voudraient figurer sur le tableau de la dernière cène... et qui en sont encore plus bleus de rage. Peut-être y aurait-il un déséquilibre au niveau communautaire, en effet il semble qu'il y ai plus de femmes dans les partis francophones que néerlandophones ou encore germanophones (même si eux ne comptent pas sur l'échiquier politique sauf durant quelques secondes le jour de l'an ou à la fête nationale dans le discours royal) : Isabelle, Joëlle, Laurette... ne manque que Christine (ou Antoinette si elle vit encore) pour le rami entre les rencontres de présidents de partis... Et.... au fait.... n'est pas tout seul notre Albert... l'a une femme, et qui a de la poigne (demandez à Adamo), Paola pourrait utilement voler à la rescousse de la nation, elle pourrait au moins s'entendre avec Elio.

Ainsi donc Madame Sakineh sera lapidée à mort demain matin à Téhéran - 2 novembre 2010

'est du moins ce que l'on apprend sur un site d'opposition au régime en place en Iran. Il semble que l'information soit confirmée par d'autres sources. Ainsi les millions de signatures contre l'exécution de cette dame ont été mises aux poubelles de l'histoire par ce qu'il est convenu d'appeler un régime fanatique.

Je pense que ce régime n'a rie à faire de l'avis de l'opinion mondiale, d'autant que l'immense majorité des signataires de la pétition ne se revendiquent pas de l'Islam, certains en étant même diamétralement opposés. N'ayant pas lu le Coran (ni la Bible d'ailleurs) je ne peux pas me prononcer sur le "comment faire selon ses croyances" des gens qui majoritairement  vivent ensemble dans un même lieu, une même région, un même pays, je puis tout au plus m'étonner de pratiques barbares à mon sens, comme le sont dans un autre domaine les mutilations génitales féminines, cela me choque, cela me donne la nausée, cela ne me donne pas l'envie de visiter les pays où cela se pratique que ce soit d'imposition religieuse ou seulement traditionnelle, ou les deux confondus. Pourquoi est-ce que c'est automatiquement la femme qui est adultère dans ces pays ? Pourquoi pas l'homme, certes il faut bien justifier sa polygamie. Et l'amour dans tout cela ? Nada ! Mariages forcés, conclus en termes financiers comme au plus beau temps du catholicisme puissant en Europe. Pouah... que les religions peuvent être infectes quand elles s'ingèrent dans le domaine de l'amour et de la sexualité.

Demain matin une femme sera mise à mort par de vieux birbes qui feront durer leur plaisir, ils filmeront sans doute le meurtre érigé en terme de leçon. Sakineh va mourir à petit feu devant tout le monde via les écrans, sera-ce là la démonstration du pouvoir "spirituel" ? Comment allez-vous réagir mes amis de confession Islamique ? En fermant les yeux comme tant d'hommes à propos des mutilations génitales féminines parce que ce n'est "qu'une histoire de femmes" ?

Il y a cinquante ans personne n'aurait imaginé que des femmes directement concernées prendraient la tête d'un mouvement large contre les mutilations génitales féminines qu'elles soient ou non en rapport, ne fut-ce même que confus, avec la religion. Le monde entier ignorait ce que subissaient chaque année depuis plus de 3000 ans des milliers de petites filles... Le monde évolue et s'il y a évolution sur les MGF, même si la bataille est loin d'être acquise, il doit aussi se produire une révolution, un tournant, au niveau des conceptions les plus violentes de l'Islam à l'égard des femmes et de la condition féminine en général. Dans leurs pays ou en exil des femmes courageuses osent parler, écrire au risque de leur vie. Trop peu d'hommes, de leurs hommes, des hommes de chez elles prennent ce risque. c'est pourtant à ce niveau, je crois que le combat pour la Vie (et la Liberté) d'abord se mènera dans les pays dits islamiques et dans la conception partagée de cette religion dont on arrête pas de me dire qu'elle est tolérante. Force m'est quand même d'avoir des doutes.

Demain matin, 3 novembre dans une obscure prison Iranienne, une femme va mourir, pensons-y, nous ne pouvons, hélas, que çà.

La grande boucherie a fermé ses portes il y a 92 ans ! - 10 novembre 2010

Du moins dans nos pays dits civilisés, ce qui ne les a pas pourtant empêché d'en rouvrir une autre 22 ans plus tard encore plus mondiale que la première. Depuis il n'y a plus eu de guerre dans le périmètre européen d'avant élargissement à 25, on s'est contenté de fabriquer et de vendre des armes aux bons ou aux méchants, ou les deux à la fois pour être sûrs d'épuiser les stocks plus vite, de renouveler le matos, d'en améliorer la capacité destructrice et criminogène.

Et ce 11 novembre 2010 on fête l'armistice de 1918, la fin de la "grande guerre", de la Boucherie où l'on soignait les blessés en les amputant et les déserteurs en les fusillant, où on s'envoyait du gaz moutarde de part et d'autres au lieu de frites. Une guerre dont il ne reste plus un seul ancien combattant, ou alors très vieux et oublié. Une fin de guerre qui nous donne un jour de congé quand il fait froid et qu'on n'a pas le coeur à mettre le nez dehors, alors que, curieusement, on a mis de 8 mai au placard tant et si bien qu'on en viendrait même à ignorer la seconde guerre mondiale, à l'oublier au plus vite au nom de certaines conceptions de "l'Europe", que même on finirait par devenir négationnistes à la longue. Et le 8 mai pourtant il fait bien meilleur pour sortir les enfants devant un monument aux morts ou dans des grands parcs, ou dans la nature pour parler plus de la Paix que de la guerre... Attention c'est subversif la Paix, cela va à l'encontre du Marché, de l'industrie de l'armement qui, au fait, fait avancer la technologie et - à fortiori - l'économie, le profit... C'est tellement plus facile de haïr le voisin, lointain de préférence, de le monter contre ses voisins à lui qu'on n'aime pas non plus et que tout ce monde s'étripe au profit de nos gras spéculateurs et autres magnats de la "phynance" dignes de figurer au panthéon du royaume Ubuesque. Donc demain ce seront des "Te Deum", des "Relais Sacrés", des litanies de noms lus sur les diverses stèles au soldat inconnu, des Brabançonnes et çà et là quelques vins d'honneur sur fonds de vieux drapeaux à franches dorées. çà ne va pas pour autant "jerker" dans les ossuaires et autres charniers partout dans la terre de notre planète, connus ou encore ignorés, et il n'y aura pas de feux d'artifice pour célébrer, et c'est dommage quand on y pense, ce qui fut un jour de Paix après 4 ans de guerre.
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:41 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

A propos du merchandising de la Solidarité - 11 novembre 2010

C'est comme dans tout, pour faire du fric faut que ça se vende, faut innover, faut faire + beau, + mieux, plus, plus, plus... sinon ça stagne, on régresse et on se plante car, comme dans tout c'est d'abord une histoire de fric. Un peu moche pour la notion même de "solidarité". Mais faut pas confondre idéalisme et pragmatisme, les doux rêves et la froide réalité du terrain, les bons sentiments des uns et les intérêts des autres.

De mes 12 à 15 ans je me souviens bien de mes 11 novembre, de ce temps là l'opération 11.11.11 ne vendait pas des livres de cuisine et tout un attirail de choses style écolo, on vendait de bêtes bouts de papier cartonné pour 20 balles, on se les gelait aux carrefours, au sortir des églises à Te Deum de circonstance, au porte à porte, mon record fut 72 cartes, loin derrière d'autres de mon âge et nous étions nombreux, et il n'y avait pas que des scouts et autres associations de jeunesse, c'était un formidable élan de solidarité pour le tiers-monde, pour les affamés du monde entier, pour les victimes des guerres (toujours) imbéciles. De ce temps-là on ne sélectionnait pas les endroits "porteurs" en termes de vente, on ne se concentrait pas sur les cinémas branchés, sur les réunions "progressistes", sur les activités de gôche etc, on allait partout, sans distinction et quelques fois - c'est vrai - on se faisait rabrouer par des gens qui nous hurlaient qu'on avait tort de demander des sous pour des étrangers avec tous nos compatriotes belges dans la misère. A noter pour l'anecdote que, au moment de 48.81.00 nous allions collecter chez ces mêmes gens on nous refermait la porte au nez tout autant alors que le public bénéficiaire était bien belge... et handicapé.

Je me souviens à l'époque quand on atteignait sur un WE une somme totale de cartes vendues (de "j'adhère", de stickers, de vignettes, de porte-clefs etc, des brols inutiles et moches) des sommes entre 80 et 100 millions de francs belges c'était super. Aujourd'hui, avec du matos de haute qualité, coûteux à l'achat, avec un matraquage médiatique sans pareil, avec des vedettes, des trains spéciaux, des clips audio et vidéo, on arrive au même résultat, à peine un peu plus, et encore c'est souvent en "promesses" de dons. En fait on voit et entend beaucoup de choses avant et pendant les opérations et beaucoup moins dans la période qui précède la campagne de collecte de l'année suivante. Hola, Jacques, voudrais-tu dire que toutes les sommes récoltées ne vont pas là où elles sont annoncées aller ? Mettrais-tu en doute l'honnêteté des organisateurs de ces opérations, irais-tu jusqu'à dire qu'il y a des intermédiaires à tous les niveaux qui récupèrent plus que leur investissement ? Des milliers de livres de recettes en couleurs et brochés çà coute cher à faire quand même... Tout ce merchandising, tous ces gadgets, ça ne pousse pas aux arbres, c'est une industrie, quand on voit déjà le coût des bics et autres "cacailles" dont nombre d'associations font l'achat espérant en vendre assez pour, après en avoir vendu beaucoup, faire un ptit bénef pour les aider à survivre et qu'en plus dans le cas de 11.11.11, Cap 48 ou Télévie on multiplie ce matos à des millions d'exemplaires.

Tiens... j'y pense : est-ce que les organisateurs de collectes avec ventes d'objets quels qu'ils soient etc pourraient indiquer sur leur information générale le prix total de leur campagne, du matériel, des défraiements et les sommes réellement dépensées sur le terrain pour les bénéficiaires, déjà rien qu'en pourcentage pour le grand public mais avec une possibilité de contrôle au "cent" près par les personnes en exprimant le désir.

Bon, ceci dit, cette année je n'ai pas encore acheté mon beau calendrier 11.11.11 pour l'an prochain mais ce soir il ne sera pas trop tard car, maintenant, les opérations ça dure plusieurs semaines, normal, avec beaucoup moins de vendeurs... Allons... ne sois pas si défaitiste mon Jako !

Pour ou contre la toilette sèche ? - 19 novembre 2010

Le saviez-vous... ? Ce vendredi sera la journée mondiale des toilettes, de toutes les toilettes de par le monde, de tout ce qui sert à aider l'homme à évacuer ses déchets organiques (fécaux essentiellement) vers quelque chose ou quelque lieu, propre ou non, polluant ou non, hygiénique ou pas.

Dans nos pays européens dits civilisés cela fait tout de même quelques décennies que l'on fait ses besoins via des lieux de plus en plus hygiéniques, voire ultra-clean, mais souvent au détriment de mère-nature et de manière fort peu responsable de ce que l'on appelle maintenant "l'or bleu", c'est à dire l'eau, potable de surcroit !

Selon les modèles, une chasse de cabinet tirée c'est de 9 à 20 litres d'eau potable jetée à l'égout avec peut-être un micro-pipi ou une crotte minuscule, du papier pas toujours bien recyclable et souvent des produits parfumés rendant vos cuvettes souriantes, des produits anti-tartre pour vos tuyauteries (en fait des acides à + ou - forte concentration). Vous vous imaginez bien que tout ça part à l'égout, en plus des crasses en tous genres qu'on élimine via les jokes et tout se retrouver dans nos fleuves et puis dans la mer après qu'une infime quantité d'eau ait été "filtrée" dans diverses centrales d'épuration le long de nos cours d'eau, des centrales dont le coût est supporté par la collectivité, et ce n'est pas rien. Enfin, cela rapporte à qui les construit et les gère...

Bon tout ceci pour en venir à la question du jour : Pour ou contre la toilette sèche ?

Comme c'est moi qui signe cet article autant dire d'emblée que je suis devenu un partisan de la toilette sèche il y a peu de temps, un an environ, quand j'ai pris conscience tardivement, grâce à ma compagne Françoise, de l'utilité de l'eau, de son importance au niveau de la planète, de sa qualité aussi et non simplement de sa quantité par rapport à des besoins X ou Y selon où on se trouve ou ce qu'on fait. Pris conscience aussi que des gestes simples au niveau d'une petite structure familiale peuvent faire beaucoup pour l'écologie, pour la conservation plus longue de ce qui nous est utile à vivre, pour régénérer ce qui peut l'être et donner encore des perspectives de vie pour les générations à venir malgré toutes les pollutions et autres mauvaises gestions des ressources naturelles au profit du profit, des conceptions de pouvoir quel qu'il soit, basées sur l'égoïsme et le chacun pour soi, fuite en avant, après moi les mouches !

Depuis un mois nous sommes passés à la toilette sèche chez nous à Marbais. Celles et ceux qui ont participé à nos épousailles se souviendront que ce jour-là (le 21 août) nous disposions encore d'une toilette classique (à eau), et de deux toilettes sèches bricolées par votre serviteur, dont une n'a pas été utilisée du tout. En fait c'est la toilette classique qui a le mieux fonctionné essentiellement pour les besoins féminins, la plupart des hommes leur préférant,  pour uriner, les haies du champs avoisinant. Plusieurs personnes ayant utilisé pour la première fois la toilette sèche nous ont dit que c'était une bonne initiative, surprenante certes mais qui ne les dérangeait pas du tout. Elles ne remarquaient pas d'odeurs suspectes (et il faisait chaud ce samedi-là), regrettant quand même que dans la pièce où elle était il n'y avait pas d'évier pour se rincer les mains.

A la mi-octobre donc nous avons opté pour la toilette sèche à l'essai en disant bien aux autres membres de notre petite communauté : Noé le fils de Françoise et Mady, notre locataire Malien que c'était un test, qu'on évaluerait après un mois d'utilisation. D'emblée Noé ne fut pas enchanté, il mit d'ailleurs un temps certain à utiliser le système. Mady, de son côté, exprimait des doutes quant à l'hygiène et disait aussi qu'il avait l'impression que ses invités n'apprécieraient guère la chose, nous percevions clairement ses réticences. Depuis Félicité, une amie Camerounaise, a rejoint notre petite communauté et elle trouve formidable la toilette sèche, non pour son confort mais pour son utilité écologique. Faut dire aussi que cette jeune femme de 22 ans a été élevée par des parents soucieux d'écologie, consommant des produits bio et sensibles à l'avenir de la planète. Est-ce dire alors que la toilette sèche va rester seule chez nous avec une majorité de 3 contre 2 ? Pas sûr, nous tiendrons bientôt cette fameuse réunion d'évaluation entre nous pour déterminer ce qui arrange le mieux tout le monde et chacun quitte à remettre en fonction la toilette ordinaire pour ne pas que la minorité se sente désavantagée. Au point de vue économique strictu-sensu, la toilette sèche ne coûte pas moins cher à l'usage que la toilette à eau, c'est uniquement au niveau de "l'empreinte écologique" que la différence se marque.

Au lieu de partir dans les égouts et puis tout ce qu'il y a après avec la communion de divers produits toxiques, nos déjections, mariées aux matières carbonées que sont le papier recyclable et les copeaux de bois (ou la sciure), vont enrichir notre compost qui, à postériori, un an à deux ans plus tard, enrichira le sol de notre potager naturellement sans engrais chimiques pour produire des légumes et des fruits plus gouteux au bénéfice de tout le monde. Faut donc aussi avoir une vision à plus long terme.

Un des arguments-choc des opposants aux toilettes sèches c'est le niveau des déjections dans le seau de la toilette, plus il y en a, plus il y a de risque de mettre ses doigts dans l'excrément de quelqu'un d'autre, contact bactériel et tutti quanti, faut donc vider régulièrement ce seau et bien le nettoyer.  Certains diront "l'aseptiser", ce qui ne se fait pas en général - du moins je crois - chez les utilisateurs de toilettes sèches puisque les produits ad hoc sont souvent chimiques. Et s'ils existent au niveau bio ils coûtent malheureusement la peau des fesses, sans mauvais jeu de mots.

Voila, je voudrais conclure en vous demandant votre avis dans ce débat, parlez-nous de vos expériences sur le sujet, il n'y a rien de scabreux ni scatologique à parler de ces choses simples et naturelles, à vous la parole !

Benoît, le Sabre et le Goupillon... 22 novembre 2010

Le monde entier salue le dernier message pontifical autorisant dans certaines limites l'usage du préservatif. Un de mes amis dit notamment qu'enfin les curés pourront être protégés du SIDA. En fait le monde n'a rien compris aux déclarations du Pape Benoît. Il n'autorise pas le port du préservatif mais de la capote. La capote en lieu et place de la soutane ou par dessus. Une capote c'est un manteau ample comme on en portait dans les armées jusque même les années 1970, ça couvrait bien et vous abritait du vent. Et n'allez pas me dire que je déconne, le goupillon qui fut durant des siècles assimilé à la religion chrétienne du fait de son usage "bénitif" est aussi utilisé dans nombre de latrines pour nettoyer les cuvettes. Si un outil de la religion peut être assimilé à un ustensile hygiénique il n'y a donc qu'un pas à franchir pour voir en la capote un double sens qui, remarquez-le, tient toujours de la protection contre quelque chose. Et le sabre dans tout cela ? Et bien les théologiens vous parleront des foudres du seigneur, ses bras armés, pourfendant ce qui n'est point conforme à l'idéal, la croyance, le dogme, la règle, la Loi...Divine de surcroit. Notez quand même un autre usage plus festif consistant à sabrer le champagne.

Attention Benoit, c'est peut-être Mgr Léonard qui tient le sabre, fais gaffe à ce que tu dis !

Ces choses qui nous dépassent et nous font ch... - 22 novembre 2010

Vous naviguez en toute plaisance avec vos amis sur votre écran, toutes et tous vous pianotez comme ça vous chante ce qui vous charme ou vous émeut, vous philosophez au même titre que d'autres au zinc du Café du Commerce, vous dragotez gentiment en vous offrant fleurs et chocolats virtuels, vous vous amusez aux trouvailles d'amis perspicaces sur d'autres sites, vous vous sentez bien et n'avez pas envie que ça s'arrête même si en fin de soirée il ne reste pas grand monde avec qui tchatter, dialoguer, parler tout simplement, mais dans l'ensemble vous êtes content(e) de votre pain et de vos jeux quotidiens même que parfois vous avez l'impression de faire avancer le monde réel par votre signature, pour avoir transmis çà et là des messages pour de nobles causes...

Et puis, soudain, patatras, rien ne va plus ! Vos messages disparaissent, vous voyez qu'on vous adresse un commentaire et vous ne savez pas le lire, pire, on vous signale que vous n'avez plus accès, soudain donc votre univers vacille, c'est l'orage, la terreur, l'impression que tout se ligue contre vous, vous vous mettez à suer, les mains moites vous cherchez des solutions et votre souris ne répond plus, vous cliquez dans le vide, plus moyen même de fermer la fenêtre, c'est la cata, vous êtes dans le caca loin d'une toilette sèche providentielle, vous voyez pourtant des lumerottes rouges s'allumer, vos amis sont là, aussi présents que Dieu dans l'église quand la petite lampe rouge est allumée, et - comme pour Dieu - vous ne pouvez pas voir vos amis et vous bisquez, bisque, rage...aussi rouge qu'un ministre bourré sur un plateau de TV ou un homard sur un plateau de fruits de mer (version pour mes amis non-belges qui ne connaissent pas le ministre en question). Et, parfois cela dure des heures et ça vous sape le moral. Puis comme le soleil après l'averse tout redevient beau et vous oubliez votre rage, vos envies de plaintes dénonciatrices d'incompétences, tout redevient clean et beau, vous respirez, vous vous sentez mieux, vous n'avez rien compris à ce qui s'est passé, d'ailleurs vous ne voulez pas savoir cela vous dépasse et rien que d'y penser ça vous fait ch....
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:41 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

On ne votera pas en Belgique en 2010 - 26 novembre 2010

Non ce n'est pas un scoop ! Je ne détiens pas cette info d'un bruit de couloir, d'une confidence d'un négociateur et encore moins d'une négociatrice sur l'oreiller (comme on dit chez MédiaMarkt : Je ne suis pas fou !), c'est tout simplement le fruit d'une réflexion toute bête, entre le jour où on décide qu'on va voter et le dimanche où on vote on doit respecter un délai minimum de 40 jours ! Et il en reste 35 avant la fin 2010 ! Mais on pourrait quand même voter au plus tôt le dimanche 9 janvier ! Imaginez-vous une campagne électorale dans la période de réveillons, traditionnellement la plus arrosée, avec les pétards et feux d'artifices en prime, la colle baveuse des affiches prise par le gel, les politicards allant se les geler sur les marchés, les distributeurs de tracts et autres papillons, prospectus, flyers tous déguisés en Père Noël en plus des autres et des nez rouges couperosés, des haleines aux remugles de vin chaud, des kyrielles de Papas à chaque coin de rue... Sans compter les bon voeux et les bises à "picettes" avec toujours ces relents de vinasse...."votes pour Papa, tu auras une bonne année...", "Votes pour Papa, le Standard sera champion...", "Votes pour Papa, ton fils sera ministre..." ou du côté de Dinant : "Votes pour Riri, tu auras des jetons de casino gratis toute l'année..." et à vous d'en trouver d'autre pour égayer la galerie, ce ne sont pas les clowns qui manquent au grand cirque belge de Noël. Bon je m'égare, revenons-en aux élections, ce que l'on appelle le "Plan B" dans notre beau pays, c'est seulement si le "plan A" échoue, et encore selon certains le "plan B" ce ne serait pas la tenue d'élections mais "autre chose".... (?) : le sexe des anges peut-être ? Un plan 2bis ? Pourquoi-pas, il y avait bien le 107 quater dans ma jeunesse, du temps de VDB et consorts, il y a toujours le 127bis mais on n'y vote pas.... Comme on dit en message radio dans les gares francophones "Veuillez nous excuser", à longueur de journée pour dire que chaque train est en retard ou supprimé, tout n'est qu'une question de mots assénés pour vous faire paraître normale une situation qui ne l'est pas et ce n'est assurément pas cela "qui nous rendra le Congo". Que par ailleurs personne n'a jamais possédé hormis un roi franc-maçon et quelques grosses fortunes qui, sous des sigles différents continuent à spolier l'Afrique avec la complicité des marionnettes qu'ils ont, le plus souvent, aidé à mettre en place. Mais je m'éloigne encore du sujet. Bof ! Tout était dit benoitement, comme la messe d'ailleurs avec ou sans capote pour le froid ou la raison d'Etat dans le plus petit au monde.

A propos de cette centaine d'étrangers à la gare du nord - 29 novembre 2010 :

qui l'occupent pacifiquement comme logement d'urgence soutenus par quelques associations caritatives et des gens qui ont un coeur gros comme çà ces gens solidaires qui redorent un peu le blason de notre pays.

Je veux exprimer ici quelques idées qui ne feront pas plaisir parfois et qui surprendront peut-être quelques-un(e)s de mes ami(e)s.

D'abord une question toute bête : de quelles origines sont les personnes qui occupent actuellement la gare du Nord ?

Bruxelles est une ville cosmopolite où toutes les nationalités, toutes les origines cohabitent. Comment se fait-il que ces gens doivent rester dans de mauvaises conditions (froid, hygiène etc) alors que des compatriotes pourraient leur venir en aide ?

Pourquoi la solidarité pratique doit-elle toujours venir du "belge", ou "européen" pour faire court, vers l'autre de quelque origine qu'il soit et en détresse?

Pourquoi voit-on si peu d'anciens sans-papiers régularisés ou même devenus belges lutter pour le droit d'asile et la régularisation de leurs, souvent, compatriotes ?

Pourquoi les courriers des lecteurs de toutes les gazettes de ce pays sont-ils infestés par des écrits racistes, égoïstes, immondes ?

Pourquoi les politiques dits "de gauche" sont-ils si distants de la politique d'immigration, du sort réservés aux étrangers dans notre pays alors que ceux de "droite" ne se gênent pas pour réclamer des "mesures" ? Pour faire voter des lois liberticides, pour faire pire et plus fort que l'extrême droite "classique" dont ils agitent la menace, taxant même les associations qui luttent contre leur politique de faire le jeu de l'extrême-droite ?

Il y a à Louvain la Neuve près d'un de nombreux ronds-points un gigantesque bâtiment récent, plein de vitres, tout vide où on pourrait mettre des centaines de gens à l'abri du froid (est-ce qu'il n'y a pas nombre d'écolos dans ce bled ?), Il y a à Wandre (c'est sur Liège) un grand bâtiment de l'état, rue de Visé, près de l'ancien Intermarché, vide et chauffé, cela fait des années que je le dis, ce sont des solutions qui ne coutent rien et qui peuvent aider des gens qui n'ont aucun soutien (dont je persiste à croire pour certains étrangers que leurs communautés devraient au moins se rappeler à leurs devoirs de solidarité nationale et pas toujours compter sur le "bon belge qui n'a qu'à payer").

Voila, mes lecteurs conclueront que j'ai fait mon petit caca nerveux de chaque début d'hiver et qu'il suffit de tourner la page pour visionner d'autres choses plus rigolotes de Chevaljak, l'amuseur public. Il et elles n'auront pas tout à fait tort, je ne vais pas sombrer dans le pessimisme, je crois encore en l'Humanité, bravo à celles et ceux qui osent encore s'impliquer pour les autres sans compter de retour, je pense à vous Fabienne, Yasmina, Lucrèce et bien d'autres, majorité de femmes, tiens comme c'est curieux.

L'eau ferrugineuse - 3 décembre 2010 :

Celles et ceux qui me connaissent savent que durant de nombreuses années, de l'âge de 17 ans en 1970 à 1988 j'ai été un alcoolique qui refusait de reconnaître son état et de 1988 à février 2007 un alcoolique conscient de l'être, en recherche de solutions d'abstinence, médicamenteuse ou non ne trouvant que très épisodiquement et pas durablement ce beau chemin de la "liberté". jusqu'à février 2007 quand avec une amie, décédée depuis, abstinente elle aussi depuis 7 ans, j'ai renoué avec la réunion des Alcooliques Anonymes jusqu'aux jours où en septembre 2008, après des réunions difficiles où j'avais plus envie de boire en sortant qu'autre chose j'ai laissé tomber ce système que je ne déconseillerai jamais à quiconque veut arrêter de boire, c'est en effet un moyen bien plus efficace que les cures en hôpital ou les médicaments. Le problème aux réunions des AA c'est qu'il y a là des gens pour qui AA est comme leur seule famille, leur seule activité, comme si c'était à eux, de plus certains membres présents trichent consciemment, affirment ne plus boire depuis X temps alors qu'ils boivent couramment, d'autres aussi se servent des réunions pour draguer et pas rien que des hommes "paternant" des femmes en détresse, il y a aussi des femmes qui cherchent des "bons coups". AA est pour certaines personnes une espèce de club de rencontres et les contacts qu'on y fait, selon moi, doivent se limiter à l'amitié et à la solidarité du groupe pour l'individu. Avis perso, je le redis.

Bon, si j'écris ces lignes aujourd'hui c'est parce que j'ai deux amis très proches, alcooliques comme moi, tous deux ont choisi de se remettre à la boisson, le premier depuis quelques mois en se limitant très fort et cela a l'air de marcher ce qui tendrait à prouver qu'un alcoolique pourrait guérir de sa maladie et boire avec modération pour le plaisir sans danger d'aller plus loin, plus vite et plus fort. La seconde vient de reprendre le chemin de la dépendance, certes de ce qu'elle m'en dit c'est pour le plaisir, pas trop fort, de la bière et du vin quand, à son heure de gloire, elle buvait sa bouteille de Whisky par jour, elle en est loin mais le besoin de boire de l'alcool est bien là et elle s'en rend compte et, je pense, mais n'en suis pas sûr, elle veut ré-arrêter.

C'est vrai qu'on nous a seriné aux réunions des AA qu'en cas de rechute c'était garanti de descendre encore plus bas, encore plus profondément dans la dépendance et d'autant pire pour en ressortir et, à l'usage mes amis s'aperçoivent qu'ils peuvent boire avec modération et ne se sentent pas glisser dans un tourbillon descendant.

Sur base de ces deux expériences je pourrais me dire "et si je buvais une trappiste de Rochefort de temps en temps" ou encore "un bonne bouteille de vrai bon vin avec des amis" ou même "gouter à ma figuiôle !". Et bien non, je me connais, je sais bien que si je re-bois un verre de l'importe quoi ce sera reparti "comme en quarante" comme on dit. Je n'ai pas cette force-là pour boire comme quelqu'un de normal, ma force à moi, celle dont je suis fier d'ailleurs, c'est l'abstinence totale. C'est peut-être de l'abnégation, c'est peut-être me priver de bonheur dans une vie si courte, je m'en fous, j'ai fait ce choix, il me convient et je maintiens le cap en espérant revoir bientôt à mes côtés ces deux amis très chers, se battant à leur manière contre notre maladie commune quand elle est active chez les autres. J'ai confiance en eux pour combattre cette pieuvre qui, peu à peu, les entraine loin du rivage et, en tous cas, je ne les abandonnerai pas au contraire de certains AA rejetant ceux qui rechutent, les vouant aux gémonies, pis que des juges intransigeants.

3 ans et 9 mois d'abstinence ce serait vraiment con d'arrêter en aussi bonne voie, d'autant que je ne fume plus depuis 7 mois entiers.

Vous allez me dire : pourquoi écrire tout çà, cela n'intéresse personne, ce sont tes trucs perso, va donc les raconter dans tes réunions d'AA ou chez un psy mais pas ici, ça n'intéresse personne.

J'en suis pas persuadé de mon côté, peut-être je me trompe, je vous dis simplement que pour moi, l'écrire ça me fait du bien, l'idée aussi que ce sera lu aussi, et j'espère commenté.

Attention : voir l'intéressante discussion qui a suivi cette publication :
clic sur : http://www.facebook.com/jacques.chevalier#!/note.php?note_id=10150132478147004
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:42 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

CADEAU - 9 décembre 2010

Les plus vieux de mes amis se souviendront de cette belle chanson de Marie Laforêt où un petit garçon demandait de l'argent à sa maman en échange de menus services rendus à la maison et où celle-ci lui rappelait gentiment toutes les galères vécues par elle (comme par toutes les mamans) quand lui venait au monde et débutait sa vie, non pas en monnayant cela mais en lui faisant cadeau. A la fin de la chanson le gosse réalisait qu'il s'était fourvoyé dans sa revendication et barrait les termes de celle-ci en écrivant dessus "cadeau". C'était une belle histoire comme on aime à les entendre aux environ de Noël. C'est une chanson qu'il conviendrait je crois de diffuser largement au moment des multiples fêtes où l'on offre des cadeaux aux enfants en plus de Noël, St-Nicolas et des anniversaires puisque tout est prétexte à offrir (donc à vendre) des cadeaux pour tout et n'importe quoi n'importe quand.

Utile aussi pour rappeler aux enfants qui fêtent leur anniversaire et sont fort heureux d'y recevoir des cadeaux, voire un peu moins parce que ce n'était pas ce ont ils rêvaient, pas de miracles à l'américaine dans les ménages où ça galère pour simplement vivre, que ces cadeaux, quels qu'ils soient ne sont pas un DROIT. Qu'il serait bien que les enfants aient au moins une pensée pour leurs parents et particulièrement leurs mamans. Plus je vieillis plus je me dis, et je suis en tort aussi pour ne jamais l'avoir fait que le jour de son anniversaire ne doit pas être à sens unique, que chaque enfant devrait honorer ses parents et offrir quelque chose à sa maman, surtout quand il a encore cette chance de l'avoir près de lui ou en vie.

Evidemment on vit dans une société de plus en plus déboussolée où la cellule familiale est de plus en plus éclatée, où les vieilles notions d'autorité et de respect n'ont plus court, les sentiments sont "merchandisés", seules comptent les "performances", la jouissance directe maximale qu'importe si elle n'est que momentanée aussi de biens matériels que de sensations, ingestions alimentaires ou sensorielles, éléments (objets) quels qu'ils soient dignes de figurer dans un jeu de critères de comparaisons avec les amis, condisciples, collègues et même (souvent les mêmes) adversaires. Bon j'arrête là mes grandes théories "philosophiconnes" et abstraites. Ce que je voulais écrire dans cette page est qu'il me semble que les enfants devraient avoir un peu plus de respect envers leurs mamans, pas rien que les jours programmés avec cadeaux, pas rien qu'un dimanche de Fête des Mères. Toute l'année, parce qu'ils sont là, parce que nous sommes toutes et tous là, grâce à leur(notre) mère (et un peu de notre père mais faut bien reconnaître que son investissement est un peu faiblard en regard de celui de la femme). Même si ça fait un peu nunuche ou un peu cucu... il me plaisait de l'écrire.

J'en profite pour vous donner le lien You Tube vers la chanson de Marie Laforêt, elle est en version karaoké comme-ca vous pourrez mieux mémoriser les paroles :

http://www.youtube.com/watch?v=82ns-M73IJY

COMMENT IL FAIT LE GAMIN QUI NOUS REUNIT POUR ETRE AUSSI RICHE ? - 9 décembre 2010.

C'est vrai que je devrais aller voir le film mais j'aime pas trop le cinoche amerloque, or donc le gamin qui a créé Facebook, zut, je retombe plus sur son nom, preuve qu'il ne fait même pas partie de mes amis Facebook, donc ce gamin boutonneux va donner la moitié de sa fortune, et même un peu plus que la moitié il parait, à des oeuvres suivant en cela l'appel d'un autre très riche et jeune gaillard le dénommé Bill Gates. Et considérant que la fortune du gamin facebookien, est de 6,9 milliards de dollars, on espère qu'on sera dans le panel des associations sponsorisées, là c'est moins évident à savoir. Le fric c'est pas la même chose que la pluie, quand il tombe en masse il n'y a jamais d'inondation et on ne sait jamais où il est tombé, comme si, tout à coup il devenait virtuel.

Ce que je me demande c'est comment ce gamin a fait pour rassembler en si peu de temps tant de pognon, c'est quand même pas les 3 ou trois pubs de la colonne de droite que personne ne lit (en tous cas c'est mon cas) qui peuvent rapporter un tel pactole, surtout que je suppose qu'il n'est pas seul à toucher des bénefs. Sans doute qu'il s'est installé dans notre pays dans la cabane au fond du jardin de Didier pour ne pas payer de taxes pour sa boite. Faut qu'il fasse gaffe, les gens du PTB sont pas loin, à un jet de bière dirons-nous. Je comprends pas bien, il nous rassemble gratos, nous fait écrire des textes comme celui-ci pour flatter nos égos (et le mien en particulier, né le 29 octobre à la Saint Narcisse !) mais je lui donne rien au gars, je paye pas un balle pour mettre 4000 (et plus) photos sur ma page et faire lire ma littérature à des milliers de gens. Plein de gens passent des heures à gérer une ferme ou une ville virtuelle, s'échangent des images, montent en grade itou itou et ne payent rien de plus que leurs machines, leur abonnement Internet (quand ils ne tournent pas sir ceux des autres) et plus tout çà tourne et plus le gamin empoche du pognon. Est-ce que Guy Quaden pourrait m'expliquer ?

Bon je vais aller donner un second coup de pétrin manuel à mon pain d'épeautre avant de l'enfourner, ce que je sais c'est que j'ai payé pour la farine (et cher parce que Bio, que je paie aussi pour le gaz (une bombonne c'est 22 € pour son contenu) que je compte pas mon temps de travail (le gamin de facebook non plus mais pour d'autres raisons philosophiques, d'ailleurs on n'a pas gardé les cochons ensemble) et ce qui sortira de mon four je pourrais même le partager visiblement avec des pauvres pour de vrai si je ne le gardais pas pour notre petite cellule familiale arrivée juste au seuil de pauvreté (ou de dignité ? Faudrait demander à Daerden), enfin pour faire clair, on sait ce qu'on a au départ et à l'arrivée et qui en profite, c'est ce qui manque dans l'info qui dit que les riches donnent la moitié de leur fortune, difficile de savoir à qui exactement. Certes ce ne serait pas déontologique ou/et éthique de donner ce renseignement là, pourtant quand des petites gens font un repas spaghetti pour Télévie on les voit dans le journal remettre leur chèque de quelques centaines d'euros à tel ou tel projet, et de voir les mines réjouies des bénéficiaires, quand c'est peu c'est visible, quand c'est beaucoup c'est l'intention qui compte. Purée, je demanderais bien à Eric Cantona de me donner la moitié de ses avoirs bancaires histoire de remettre mon compte en positif pour longtemps.

Bon, je le dis plus, je vais m'occuper de mon pain ! Ah oui, vous savez ce que mon feu-camarade communiste Jean Terve, alors Ministre du ravitaillement disait en 1946 : "ne jetez pas le pain, c'est la tartine de demain !". Est-ce que le gamin de Facebook s'est inspiré des paroles de mon cama ? De Saint Martin peut-être qui donna la moitié de sa pelisse à un pauvre qui se révèla être Dieu qui fit du soldat un saint parce que ça fait bien dans l'Histoire, M... rappelez-moi le prénom du gamin qui a lancé Facebook pour qu'on lui colle un Saint- devant.

Hé ! C'est un bel article hein ? Vous n'y avez rien appris d'intéressant hein ? Moi non plus, vous avez seulement perdu un peu de temps, un peu d'argent, mais du virtuel... vous et moi sommes sur la bonne route pour devenir milliardaires comme le gamin, d'ailleurs j'offre çà qui le veut la moitié de mon découvert bancaire à rembourser !

Fin.

(enfin !)

J'AI UNE PETITE FEMME FORMIDABLE - 23 décembre 2010

Cette petite femme, tous mes amis Facebook ont appris à la connaitre au fil de mes pages, de mes vidéos et d'une quantité exponentielle de photos. Françoise, celle que j'ai "épousaillée" le 21 août 2010 sur fond d'éoliennes en spirale d'amour et d'amitié.



Le 2 janvier nous fêterons le deuxième anniversaire de notre rencontre sur le site de rencontres "Rendez-Vous.be" et cette fin du mois de décembre  marque notre 7ème mois de vie commune. J'écris cela pour certains de mes amis qui attachent une grande importantes aux chiffres et aux nombres.



La raison de l'article d'aujourd'hui c'est un peu le sens de Noël, cette fête pour laquelle il semble y avoir une aura de paix, d'amour et de solidarité, un événement majeur pour une grande partie de l'humanité tant sous ses aspects chrétiens que traditionnels ou encore "magiques" à toutes les sauces de l'imaginable et de l'imaginaire. Période dite de trève où l'on ouvre (un peu et pas longtemps, et pas tout le monde) sa porte aux autres, où l'on se réjouit autour de table bien garnies en familles réunies souvent (pas toujours ou pas du tout, nombreuses exceptions confirmant la règle) dans un rituel (économiquement) variable de remise de cadeaux? Une époque aussi, celle de l'avent, et même de l'après c'est selon la philosophie. Une époque où l'étoile et les astres ont soudain plus d'importance et plus de mystère avec beaucoup moins d'explications scientifiques, un peu comme si le spirituel reprenait ses quartiers. C'est aussi la période, surtout quand il fait froid et qu'il neige (mais beaucoup de gens aspirent à ce fameux "Noël Blanc") où les "pauvres" d'hier catalogués SDF depuis peu sont sous les feux de l'actu, et l'on s'émeut (enfin) de les voir crever de froid dans les recoins de bâtiments publics sur leurs cartons d'électroménagers, avec parfois une couverture donnée par telle ou telle association avec ses subsides, où on se dit qu'il faudrait, qu'y a qu'à, que c'est pas juste, que "je frai bien quelque chose mais quoi ? Que j'ai pas le temps... qu'il faut faire les dernières courses... les huitres c'est au dernier moment...



Vous allez me dire : mais quel rapport avec Françoise ?



Et bien voila, imaginez-vous qu'on est hier soir, le 22 décembre, je rentre du boulot et Françoise est venue me chercher à la gare de Gembloux, il est 19 h 05, fait bon dans la petite Kia de remplacement du garage, chemin faisant elle me propose de nous arrêter sur le petit marché de Sombreffe. Nous y allons une vingtaine de minutes, un petit bijiou cadeau pour quelqu'un de la famille, 500 grammes de boudins et une salade et on y va, il est vite 7 h 45 et Françoise se souvient qu'elle s'est arrangée avec notre locataire, Félicité, pour la reprendre au train de 19 h 40 à la gare de Tilly, on y fonce, on y est à 19 h 50, pas de Félicité, on lui téléphone, finalement elle rentrera par le train de 21 h 40, bon on râle un peu et on reprend la route vers la maison.

Dans la rue qui monte vers Marbais on remarque deux femmes et un petit garçon lourdement chargés de courses dans un Lidl ou un Aldi, ils sont descendus au train où Félicité aurait dû se trouver, la route est dégagée pour les voitures mais pas les trottoirs et on les voit peiner un peu à l'image de Joseph et Marie une autre nuit où il faisait froid...



Françoise stoppe à leur hauteur "vous allez à Marbais ?"



Les convoyer n'est pas une mince affaire, on charge d'abord la vieille maman et son petit-fils quelques sacs et le caddy de course très lourd, on les ramène sur le centre du village, la dame, marocaine, s'exprime mal en Français, nous avons du mal à la comprendre on la débarque sur le parking du Proxy et on va rechercher sa fille sur la route à 2 km et demi, on la charge avec tous ses paquets et la poussette du gosse et retour vers le Proxy, sur place elles ont encore beaucoup à marcher, au moins un bon km pour aller dans une cité. Après une discussion entre mère et fille, nous embarquons la fille et son gamin avec plein de sachets et la poussette et la conduisons près de la maison de la mère dans la cité, celle-ci revenant à pied par des raccourcis. La fille et le gamin nous remercient et nous repartons en regardant quand même après le mère pour la charger mais on ne la voit plus. Retour à la maison vers 20 h 40.



Petit repas boudins et tartines et puis il est vite temps pour Françoise d'aller rechercher Félicité à la gare de Tilly. Et malgré sa fatigue, au retour elle trouve le temps pour finir de crocheter un bonnet (style andin) pour une petite fille de sa classe qu'elle a tiré au jeu des anges. Regarder en vitesse ses mails, essentiellement pour l'école, et, vannée, se couche vers 23 h 30 sachant qu'elle doit se lever à 6 h.



Rien d'exceptionnel dans la vie d'une femme me direz-vous, rien qui justifie de faire perdre du temps aux gens à lire ce qui précède, et je présente d'ailleurs aux personnes incommodées par cela mes excuses les plus ronflantes.



Ce que je voulais dire, à travers cette petite histoire de solidarité pratique c'est que tout le monde est capable de le faire, que ce n'est pas une question de "pouvoir" le faire mais de "vouloir" le faire. Combien de voitures sont-elles passées à côté de ces deux femmes et de cet enfant sans s'arrêter, méfiants peut-être ?



Moi même je me disais, dommage qu'elles soit deux adultes si chargées, on n'a pas de place... tant pis, c'est dommage mais... C'est sans compter sur la générosité, l'humanisme vrai de Françoise, tout est possible quand on veut !



Je pense à elle qui est à l'école pour le moment, elle finira à 16 h 30 repassera par le garage à Ottignies reprendre notre voiture puis à Wavre chercher Noé (ou l'inverse) puis retour sans doute vers 18 h où elle me chargera pour les courses au Colruyt ou à l'Intermarché, on reçoit ses enfants au réveillon. Ce soir on s'y met pour nettoyer et cet aspirateur qui a rendu l'âme samedi dernier ! Françoise comptait sur Félicité pour un coup de main mais celle-ci reviendra encore à 21 h 40. Bon, je vais aller balayer la neige devant et derrière, faire la vaisselle, vider les seaux sur le compost, ranger un peu la baraque, emballer mes petits cadeaux pour Françoise pour demain sous le sapin qu'on n'a pas encore !



Est-ce Dieu (bien que n'y croyant pas du tout) ou autre chose que je me dois de remercier pour avoir mis Françoise sur mon chemin il y a presque deux ans. Bien qu'hostile à tous les salamalecs religieux j'ai envie de dire et de clamer que je la vis comme une sainte mais je laisse chacun penser ce qu'il ou elle veut au sujet de Françoise (y compris elle-même), c'est un avis personnel, un "état d'âme" qu'on dit et comme j'ai la mauvaise, selon certain(e)s, habitude d'étaler cet état sur Facebook, vous devez bien subir cela. Fatigant ce mec !



Joyeux Noël quand même !
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:43 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

L'ECOLE C'EST PAS COMME LE FOOT - 23 décembre 2010

Vous avez vu le temps ! Ce n'est un secret pour personne que la plus grande partie de la "communauté Française" est sous la neige, que les conditions climatiques sont telles qu'on a demandé cet après-midi aux travailleurs d'abréger leurs journées pour rentrer plus tôt à la maison et ne pas en re-sortir sauf en cas d'extrême nécessité, pour demain le message sera de ne prendre la route qu'en cas d'extrême nécessité, c'est le cas pour les parents des élèves des écoles, sûr que c'est trop dangereux pour les parents et les élèves et que c'est sans danger pour les instit's et profs (et leurs enfants quand ils sont élèves alors ?).

Je ne comprends pas comment cette ministre (M-D Simonet CdH) peut avoir si peu de "couilles" au point de ne pas prendre une décision somme toute très raisonnable (d'autant que demain c'est d'une demi-journée dont il est question) de fermer purement et simplement les écoles. C'est parce que dans certaines régions on roule plus facilement et là les cours pourraient avoir lieu... Une minorité d'endroits en tous cas ! Bon, alors les enseignants vont donc devoir braver les interdits pour aller effectuer des garderies éventuelles de gosses dont les parents n'auraient pas été prévenu. Je peux vous dire qu'ici le téléphone et l'ordi de Françoise chauffent ce soir. Soit dit en passant cette absence des enfants fera que la fête prévue n'aura pas lieu, reportée, c'est con de reporter une fête de Noël à la mi janvier...

On reporte bien les matches de foot même là où les terrains sont praticables, l'Union Belge appelle çà une remise généralisée. Marie-Dominique ne joue pas au foot sans doute, faut tout leur apprendre aux minisses.

J'AIME PAS LES REVEILLONS - 30 décembre 2010

Et je ne suis pourtant pas le schtroumph à lunettes ! En fait je n'aime pas les soirées où il est convenu qu'on doit s'amuser, où il y a du bruit et où il faut rester éveillé tard et où tonitruent les pétards. Les minuits et quelques en lèches-museaux avec souhaits pire que des quintes de toux, les bips des gsm en pagaille comme spermatozoïdes jetés en masse en quête de l'ovule-réseau. Ces soirs où l'on ingurgite des platées de pâtées grasses d'oies, où l'on presse-citrons sur des bêtes gluantes à l'agonie poivrée avant de les avaler comme on ravale un crachat à la vue de l'uniforme de l'interdit. Ce remake en moins familial de la libation Noélique sans le sapin ou avec un perdant ses illusions autant que ses épines, sans dinde mais avec parfois échanges de marrons pour quelque dinde égarée, mains s'égarant sur croupes sans crier gare... Je hais les réveillons mais ce que j'aime c'est le concert du Nouvel à Vienne à la télévision et surtout la Marche Radedski en clôture quand roulent les tambours, c'est là pour moi que débute enfin l'an nouveau même si je ne suis pas grand amateur de Strauss ni de viennoiseries... que l'on appelle "couques" en Brabant Wallon et "gougouilles" de par chez moi à Liège...

Sur ma page Facebook vous découvrirez ci-dessous une question que c'est comme un sondage, commentez-là, ou commentez ce texte, livrons-nous toutes et tous à de grandes joutes scrïpturales, ainsi il en restera quelque chose plus longtemps que le goût des huîtres ou du homard qui partiront, via les égouts, rejoindre la mer... dès le 2 janvier si pas avant.



NOTE DE L'AUTEUR

2011 fera l'objet d'une rubrique particulière. et ce sera ainsi chaque année où je continuerai d'infester Facebook et le net en général de ma rage scrïpturale.

Attention tous mes textes publiés du FB ne sont pas dans cette rubrique du forum de mon site perso, c'est un choix délibéré, j'écris cela en rappel pour ceux qui auraient pris le train en marche.

"I have a dream" comme disait l'autre... que je respecte beaucoup mais dont, à part cette phrase, je n'ai jamais rien lu, comme je le présume la plupart de mes lecteurs...

Mon rêve à moi c'est qu'un éditeur bien inspiré, un peu fou sans doute, se penche sur mon florilège littéraire et mette tout cela en musique sur du papier, de celui dont on fait des pages imprimées à l'encre et qu'on tourne une à une quand on est sur le pot, sur une banquette de bus ou de train, un siège d'avion, un relax au bord d'une piscine, un plumard aux lueurs table de nuit, ce truc qu'on appelle un livre et qu'on vend en librairie ou dans des bacs métalliques aux solderies...

Un ami me disait : "La culture n'est pas une marchandise.... c'est bien imité quand même !"
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:44 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

A propos de la fille de le pen  - 17 janvier 2011 :

Je sais il y a des sujets qui fâchent. Et pourtant pourquoi toujours faire la sourde oreille et draper d'interdit le mal vécu des gens quand celui-ci dérive. Parce que tout le monde peut dériver. Même à gauche, même là où personne ne s'y attend, il suffit souvent d'un vent défavorable, de petites misères à subir, d'injustices à vivre, de regards, de mots, d'appréciations sur ce qui est "juste" ou "pas juste", "bon" ou "pas bon", "convenable" ou "pas convenable". Et Marine l'a bien compris, et elle gagnera les élections en France sans utiliser le rouleau compresseur verbal de son père. et pourtant les français ne sont pas des cons, même s'il y en a une certaine proportion, rien n'indique que ce serait cette partie-là qui voterait Le Pen, sinon des préjugés, de la simplification.



Je l'ai vue, cette Marine, en face à face avec Rachida Dati, la ministre de Sarko, on ne peut pas dire que c'était un débat classique "droite"/"gauche" même si pour certains le fait d'être originaire d'un pays différent, voire d'une autre religion suffit à classer des gens dans un registre plus "démocratique" que les "nationaux blonds du nord" de son propre pays tenants et aboutissants d'un temps révolu que personne ne devrait plus pouvoir même penser à vivre. Duraille pour les victimes de la crise dans leurs HLM taggués puant l'insécurité permanente, le gaz lacrymogène en rue et le shit dans les escaliers, duraille d'être théoriquement dans ce débat défendus par une copine de celui qui karchérisait les étrangers quand il était ministre de l'Intérieur. Duraille dans un débat pareil, pour ces mêmes gens, souvent issus du petit peuple de la gauche ouvrière d'entendre les mots justes prononcés par une fasciste, une salope d'extrême-droite.



Comme pour les chats, l'extrême droite vous caresse dans le sens du poil et l'on ronronne, et quand c'est dit par une nana pas trop moche mais pas belle non plus, somme toute assez ordinaire, même avec son nom à faire peur, et bien ça marche. Celle-ci ne tombera pas dans les travers verbaux de son père. En Flandre Filip Dewinter l'a bien compris aussi, il y a des moments où il faut être différents, dissimuler ses noires sympathies et tenir des discours qui eux ont toujours marché, ceux qui versent dans le populisme. A noter que le populisme n'est pas qu'une recette de la seule extrême-droite !



Poujadiste ! Je me suis fait traiter par ce terme par un de mes amis, René, assistant social, ancien délégué syndical, un type que j'estimais (et estime toujours) beaucoup. Il n'appréciait pas que je dise que les "revenus" directs et indirects de la situation de "minimexé" rejoignaient, voire dépassaient, ceux des chômeurs, allant même jusqu'à défavoriser certaines catégories de salariés. Je faisais mes calculs en additionnant les "avantages" possibles de cette situation par rapport à d'autres ne proméritant pas d'avantages puisque considérés comme "bien payés". De ce temps-là n'existait pas encore l'article 27 permettant aux bénéficiaires précités d'assister à des concerts, des matches de foot, du théâtre, le cinoche etc pour 1,25 €. De ce temps-là (et encore actuellement) on parlait de "plus démunis", et cette catégorie n'a jamais subi les sauts d'index, mieux même elle s'est vue octroyer des hausses de plusieurs fois 1 à 3 %. De ce temps là le tissu social permettait de ne pas voir des gens crever de froid chaque hiver dans la rue. Les ayants-droits du CPAS étant bien couverts (jamais assez mais c'est compréhensible qu'ils le pensent ainsi et qu'ils arrivent - pas souvent - à s'unir pour revendiquer plus de droits, ce que les travailleurs semblent avoir oublié, englués qu'ils sont dans leur cocooning à crédit), on a créé le statut de SDF, très à la mode chaque hiver. De tous temps des gens sont morts de froid (et de faim) dans les rues de nos villes, des clochards mais aussi des alcolos ou d'autres déprimés de la vie. Chaque hiver chaque mort qui vient s'ajouter sur la liste des rues, chaque mort est comptabilisée SDF, et on s'aperçoit que chaque "SDF" qui meurt, que la plupart des mendigots dans les piétonniers sont "belges" ou en tous cas "européens". Ce qui fait dire à certains qu'on "aide" les étrangers au détriment de nos "compatriotes". Et tout cela participe à la montée de l'extrême droite dans la tête des gens. Ajoutez à ce cocktail fumeux le déni de la politique et des politiciens, les magouilles de tous bords, l'église catholique et ses pervers. Nous verrons bientôt se relever les porteurs de balais.



Pour ma part je veux pouvoir toujours avoir le droit de dire ce que je pense, même si cela ne plait pas, même si ça fâche, je veux pouvoir dire ce qui me fait gros sur la patate, sur ce que j'estime des injustices, et si certains me taxent de poujadisme c'est leur problème et non le mien. Et, je le reconnais, dans le discours de Marine Le Pen, il y a des choses qui me font peur parce que je les partage et me dis que nombre de gens peuvent aussi les partager. Plein de gens de gauche ont suivi Degrelle à une autre époque. A nous de faire gaffe et de résister pour ne pas devoir le faire les armes à la main. Mais basta des slogans vides contre les "fachôts". Ils ne sont pas de l'autre côté de la porte, ils sont dans la maison, avec nous, et nous ronronnons selon leurs désirs.

Des échanges locaux solidaires - 31 janvier 2011

Ma rencontre avec Françoise a fondamentalement changé mon existence, ma façon d'envisager celle-ci, j'ai découvert plein de choses et j'en découvre encore qui passaient peut-être à côté de moi sans que je les remarque ou daigne les remarquer, les regarder, les voir, c'est tout dire. Parmi ces choses de la vie il a le "SEL", cela signifie "système d'échange local", en fait c'est simple comme chou et c'est un manière comme une autre de ramer - tout en avançant - à contre-courant et cela dans une démarche résolument positive sans recherche de profit, une solidarité qui n'est pas du bénévolat ni du commerce.

Au SEL la monnaie d'échange, l'unité s'appelle le "Bonheur" Bhr en diminutif. Je sais qu'à Genève par exemple cela s'appelle le "grain de sel". Chaque SEL travaille un peu comme il l'entend mais l'idée de base est la même partout. On s'échange des services moyennant une rétribution que l'on fixe soi-même et de commun accord entre les parties, ce n'est pas un job régulier, c'est un peu comme ça vient selon les possibilités, les capacités de chacun à donner comme à recevoir. Dans les annonces que les familles du SEL fournissent en tant que prestataires on trouvera tout aussi bien de l'aide au jardinage, la confection ponctuelle d'un repas, la réparation de trois pavés dans une cuisine, une aide pour déboucher un évier, des cours de langues, de maths, d'informatique, de l'aide pour monter un site web, du baby-siting, du convoyage vers aéroport, des massages divers... Un petit peu de tout pour se rendre service entre familles ou/et personnes isolées sans s'engager dans des frais importants, cela signifie aussi un capital-confiance et un désir d'aller vers l'autre et de franchir le cap de la simple offre/demande commerciale sans tomber dans les services gratuits aux personnes défavorisées. Le SEL c'est aussi un lieu où on se rencontre dans des réunions conviviales où la pratique de l'auberge espagnole est très courante. A Villers-la-Ville qui est un très gros SEL avec plus de 50 familles rien que pour cette commune, plus de 150 si on compte les autres coins comme Louvain-La-Neuve, Chastres... au sein du même "SEL-COUP DE POUCE", on se rencontre, on pense à plein d'activités que l'on pourrait faire pour resserrer les liens entre les gens, construire et améliorer les amitiés, sans obligation, sans endoctrinement, sans élitisme non plus.

J'ai toujours milité dans ma vie, Jeunesse et Parti Communistes, Syndicat, collectifs, associations... mais en fait j'ai peu participé à des rencontres avec des gens de tous bords dans ce type d'échange, j'ai "plus donné" que reçu et même demandé, ici à Marbais, avec Françoise j'évolue et me sens bien dans cette évolution-là... Là maintenant je m'attèle à écrire un texte pour faire de la promo pour le SEL, un texte que j'enverrai aux petites gazettes locales, histoire de, peut-être amener quelques familles de plus dans le SEL, d'étendre la gamme des services solidaires et d'aller à la rencontre de nouveaux amis qui ne savent pas (comme c'était mon cas) ce qu'est un SEL. Je pense que parmi mes amis FB il y a des gens qui sont actifs dans d'autres SEL ou qui connaissent cette belle initiative, je les invite aussi à réagir à cet article-ci, dire ce qu'ils en pensent.

Ne pas se voiler la face et donc ne pas fermer peu à peu les yeux.  - 21 février 2011 :

Ne pas non plus prendre les vessies pour des lanternes et les pires inventions hasardeuses comme des vérités toutes faites tout en restant vigilants.



Que de précautions oratoires me direz-vous pour introduire mon article de ce jour ? Pourquoi ne pas asséner tout de go ma vérité à moi, toute faite, toute dure, toute intransigeante, tranchant "une fois pour toutes" ce que j'estime injuste même si je me trompe ?

Je n'aime pas la religion islamique. Je n'aime d'ailleurs aucune religion.

Enfin quand je dis çà cela ne veut pas dire que je les déteste ou lutte contre elles en tant que croyances des gens, mieux d'ailleurs, je les respecte et ne veux pas leur faire de tort tant qu'elles n'interfèrent pas dans l'histoire politique de l'humanité, tant qu'elles n'interdisent pas ni dans la forme ni dans les écrits, tant qu'elles n'établissent pas de rapport de supériorité d'un sexe vis à vis de l'autre, tant qu'elles aident les gens à mieux vivre et ne traitent avec qui le souhaite de ce que j'appelle l'après-vie.

Et pourtant je l'ai dit, je n'aime pas la religion islamique, avant de dire que je n'aimais aucune religion, c'est, me direz-vous, une attaque frontale contre une religion, une stigmatisation qui, je le reconnais, peut paraître injuste de ma part, une manifestation d'intolérance particulière.

Probable. Probable aussi que, comme chacun, au fil du temps, je sois influencé par tout ce que je vois, je lis, j'engloutis en masse d'infos en vivant plus mal que bien mes fins de mois difficiles, les trains bondés et en retard matin et soir, en subissant du rap de plus en plus agressif et un bouillon de culture indigeste à chaque zap sur la télé. Probable aussi que je reste insensible là où mes frères humains fleurissent la révolte des peuples se débarrassant de quelques guignols soutenus depuis des décennies par les Sarko et autres tenants du libéralisme bon chic bon genre, plus démocrates qu'eux tu meurs. Peut-être même que les discours populistes de la marine le pen (je mets pas de majuscules aux fachots) arrivent à percer ma cuirasse rouge... rouille.

Il me semble, et c'est, je crois, plus juste de l'exprimer ainsi avec beaucoup moins d'assurance que d'autres sur le sujet, il me semble donc que des gens, je ne sais pas quels gens en fait, ont intérêt à faire monter dans les peuples musulmans, arabes ou non, un sentiment de frustration pour justifier les appels à une islamisation radicale partout où c'est possible pour, in fine, dans nos démocraties "laïques" pousser les "majorités silencieuses" (terme préféré des fachots) à remplacer la démocratie par des pouvoirs forts racistes et xénophobes.

Attention les apprentis sorciers peuvent nous conduire tous et toutes à la catastrophe. Nous avons la chance en Belgique francophone de n'avoir comme correspondants du front national lepéniste que des obscurs crétins qui se bouffent entre eux, les flamands ont toujours leur dewinter et d'autres qu,i sans être au belang, tiennent les mêmes discours, en Hollande les fachots sont nombreux aussi et un peu partout la peste brune refait surface et... triste à dire... la gauche ne réagit pas, on laisse passer, on laisse faire et on donne le grain à moudre aux idées d'extrême-droite. On se voile volontairement la face, on parle d'autre chose... on évite les sujets qui fâchent, parfois on en invente quand ils peuvent justement encore amener farine au moulin. Et puis un jour on réagira à grands coups de karcher dans les cités et ça ne servira à rien, ce sera trop tard, c'est maintenant qu'il faut, d'urgence stopper une religion particulière qui s'érige en dogme politique tout en combattant le climat de peur d'islamophobie. Dans un pays comme le nôtre, ultra fliqué, sous surveillance constante, où tout le monde est fiché, estampillé, informatisé ce serait quand même paradoxal de voir monter des extrémismes dangereux.

J'ai décidé l'écriture de ce texte quand une amie - absolument pas d'extrême-droite - m'a envoyé sur mon mail par deux fois la consigne de publier la chanson de Pierre Perret "La femme grillagée" qui traite du problème de la burqah d'une manière qui me  convient en réaction avec la censure qui frapperait cette chanson depuis le 7 janvier en France et sur les médias. J'ai cherché via Google et n'ai rien trouvé étayant cette "vérité qui fâche". Mais j'ai trouvé sur les commentaires du site officiel de Pierre Perret, c'est sur ma page FB, le vrai éclairage sur la question. Je reçois de plus en plus des films de montage où on colle des séquences bout à bout, un drôle de melting-pot anti-islam où on donne la parole encore à cette marine le pen et à dewinter le tout sur fond musical grave et stressant, c'est l'art du sublimé. Et pourtant je suis sûr que tout n'y est pas faux mais c'est, à dessein, exagéré, monté en épingle.

Voila c'est peut-être mal écrit, je sais que cela ne plaira pas à tout le monde, c'est ce que je pense et je peux me tromper, c'est pas à prendre ou à laisser, c'est ma vérité à moi tout seul. Désolé d'avoir été un peu plus long que d'habitude.

Lien vers article et ses commentaires : http://www.facebook.com/jacques.chevalier#!/notes/jacques-chevalier/ne-pas-se-voiler-la-face-et-donc-ne-pas-fermer-peu-%C3%A0-peu-les-yeux/10150185811782004
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:45 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

3 minutes de recueillement pour les victimes du séïsme*tsunami au Japon - 14 mars 2011

Et si on en ajoutait quelques-unes pour toutes les victimes à venir au pays du Soleil nucléaire Levant, car il risque d'y en avoir pas mal je crois, même si "la situation est sous contrôle". Peut-être qu'il conviendrait de vite réaliser des séquences de recueillement pour les victimes à venir dans d'autres parties du monde, et pourquoi pas chez nous, nous avons aussi des centrales nucléaires et même de temps à autre un petit tremblement de terre. Et tant qu'on y est, quelques secondes de silence pour la baisse tendancielle du taux de profit des sociétés pétrolières et des états complices "obligés" de gonfler les prix à la pompe. Une nanoseconde pour le peuple Lybien. Au fait... y a-t-il un peuple libyen ? On ne voir fuir que des Egyptiens et autres étrangers et même parmi les forces militaires ou paramilitaires qui s'affrontent c'est, parait-il, remplis de mercenaires étrangers.

Je sais pas vous (qui me lisez), mais moi je me dis que "la fin du monde" approche à grands pas et que tout le monde y a sa part (même infime) de responsabilité. Je sais pas si ce sera en décembre 2012 ou bien plus tard...où bien plus tôt... et ce qui se passera. Je suppose que tout le monde va mourir ou en tout cas beaucoup souffrir.

"Expier" comme diraient(diront s'il en reste) certains qui mettent du dieu à tous les repas, à toutes les sauces. Peut-être que je me trompe et que tout ce qui se passe au Japon n'aura aucune conséquence chez nous. Tiens, au fait, on a beaucoup parlé à l'époque du "nuage" de Tchernobyl... Est-ce qu'en 45 et après on a évoqué celui (ou ceux) d'Hiroshima et/ou de Nagasaki. Peut-être qu'il n'y avait pas un poil de vent ces jours-là. et tous ces exercices nucléaires de par le monde, qu'en est-il resté hormis des silences "complices" ?

Je me souviens vers 1965 de cet engouement pré-soixante-huitard, pré-écologique (donc préhistorique si on y pense bien) contre la menace atomique et des Marches qui avaient lieu un peu partout, même si j'étais trop jeune pour y participer. Il y avait des dizaines de milliers de gens dans la rue et pas la moindre tête de missile nucléaire sur notre sol. Depuis, il y a des missiles nucléaires à Kleinebrogel et ce n'est même plus un secret, et personne à part quelques "activistes" ne s'en préoccupe. Et pourtant un accident et Paf ! ça pète et, même si ce sont des petits missiles (intelligents, le missiles américains sont doté de l'intelligence, normal il sont américains) cela risque bien de faire des dégâts. Oui mais, avec des si on met Paris en bouteille.

Bon, tout ça ne nous rendra pas le Congo et j'ai encore une grosse vaisselle à faire et nettoyer les seaux de la toilette sèche, soyons pragmatiques. Mourir d'accord, pas pour des idées  mais dans du propre ! Ceci dit n'allez pas croire que le simple fait de me prénommer Jacques fait de moi un fataliste ! Viva la Vida !

DIX CENTIMETRES - 17 mars 2011

"Le séisme de magnitude 8,9 qui a frappé vendredi le Japon a déplacé l'axe de rotation de la Terre de près de 10 cm, a annoncé l'Institut national de géophysique et de vulcanologie d'Italie."



Je viens de repiquer çà d'un des groupes auxquels je participe et je pose la question au érudits et autres mathématiciens, est-ce que libellée de la sorte cette info peut s'avérer exacte ? Ne vaudrait-il pas mieux parler de degrés, même tout petits, que de centimètres ?

Sûr qu'un tremblement de terre de cette magnitude doit avoir des effets sue la terre dans son ensemble mais ce que je ne m'explique pas, et peut-être cette question va-t-elle m'apporter des réponses, c'est quel phénomène peut-y y avoir au lieu exact de sortie d'une verticale à travers le globe aux exacts antipodes du point central du séîsme ?

Ce qui m'étonne aussi c'est qu'un si gros tremblement de terre n'ai pas déclenché tout près, disons dans un rayon de 500 à mille kms des éruptions volcaniques.

Plus on avance dans le temps plus j'imagine le Japon sombrant dans la mer aussi vite que l'île de "l'étoile mystérieuse" de Tintin, derniers instant constellés de champignons nucléaires éclatant çà et là en hommage post-mortem aux victimes des bombes atomiques américaines jetées sur Hiroshima et Nagasaki.

Et puis cette info qui circule en douce, en coulisse, en cachette... celle d'une troisième bombe américaine lâchée en 45 et qui n'aurait pas explosé et qui serait descendue tout profond dans la mer par là où le dernier tsunami a commencé, pas vraiment un tremblement de terre donc, un accident de parcours connu de très peu de monde... A force de créer des média-mensonges, un de plus ou de moins, quelle différence et puis ça fait si bien de dire (sans rire) que c'est une vengeance de la nature...

Bon je vais aller chercher de quoi faire des boulettes au magasin, le hachis porc et boeuf est bon le jeudi, il arrive tout frais, profitons-en, parce que jeudi prochain, peut-être, il n'y aura plus sur terre que du hachis, cuit, quel gâchis ! (bouzouk comme disait le Capitaine Haddock).

Lien vers l'article et ses commentaires : http://www.facebook.com/jacques.chevalier#!/notes/jacques-chevalier/dix-centimetres-/10150208329322004

Zone d'exclusion aérienne - 18 mars 2011

Waw, on n'entend plus que çà pour solutionner la crise Libyenne et vite en finir avec l'ex copain de jeux de Sarko and Co, cela signifie en clair que l'on va (ce soir ?) bombarder les aéroports militaires de Kadhaffi et que ses avions seront abattus si on les voit en vol. Je ne suis pas convaincu d'un succès garanti de cette opération, cela me rappelle certaines "frappes chirurgicales" avec leurs nombreux dégâts "colatéraux".

Où est donc passé le temps la la cigüe ou des sombres gens de confiance soudoyables pour assassiner leurs chefs. Oh c'est pas beau ! Mieux vaut une bonne guerre avec beaucoup de joujoux à casser pour en racheter des nouveaux. Va-t-on laisser échapper le Colonel comme on le fit pour Ben Laden fuyant à vélomoteur avec le Mollah Omar au guidon ? Va-t-on, le retrouver, lui ou un de ses multiples sosies dans un trou obscur comme cet Irakien dont, Nom di dju, je ne retombe plus sur le nom, pas Alzeihmer, l'autre... ? Va t'on le laisser partir à la mer dans une belle station où il pourra planter sa tente comme son voisin Egyptien, le laisser aller voir si la Mecque est voilée ? Ou alors va-t-on le troutrouter officiel après jugement sommaire comme Ceaucescu et le transformer en passoire comme un vulgaire bandit, à la façon Mesrine.

Tiens hier à la téloche on voyait un militaire fidèle à son Colon qu'il venait de récupérer des armes à eux saisies sur les rebelles. Au fait qui sont ces rebelles ? Et où est cette population dont tout le monde parle mais qu'on ne voit pas, ni avec l'un ni avec les autres ? Dans un pays 58 fois plus grand que la Belgique avec une population en 6 et 8 millions de personnes dont 1.700.000 à Tripoli. Qui sont (et combien ?) les fidèles de Kaddhafi ?



Bon des morts, c'est sûr il va y en avoir aujourd'hui, ce soir sans doute quand la grande armada de l'Otan va se mettre en branle et vous n'en verrez rien à la télé que des journalistes avec fond de nuit vous disant que c'est le black out et vous parlant tout à coup au conditionnel, temps très prisé dans les directs de JT !Vous reverrez cent fois les mêmes images floues, à croire que les TV ne sont équipées, comme moi, que de caméras de chez Aldi. Faudrait pas que le réacteur japonnais pète en même temps, trop d'info nuit à l'info !

M... toujours pas moyen de retomber sur le nom de l'ex dictateur d'Irak, ça va mal !

lien vers article + commentaires : http://www.facebook.com/jacques.chevalier#!/notes/jacques-chevalier/zone-dexclusion-aerienne/10150209197092004
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:46 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

BELGIUM : ONE POINT !  - 18 mars 2011

Cela ne suffisait pas avec les frasques de Daerden, avec le record du monde de lenteur pour former un gouvernement, voila encore un truc qui va faire bien rire des belges tous leurs voisins du monde : l'avion (un airbus) de la Défense Nationale chargé de rapatrier les belges vivant au Japon est...en panne à Anchorage en Alaska ! Problème informatique, faut changer une pièce or cet aéroport ne dispose que de pièces de rechange pour les boeings, faut attendre la dépanneuse ce qui fait que le zinc serait à nouveau opérationnel au plus tôt ce dimanche. Espérons que, s'il se plante à l'atterrissage au Japon, il ne finisse pas sa trajectoire dans une centrale nucléaire. Tant qu'à faire dans le risible... Surréaliste... c'est du belge !

Une grève de la faim peu courante  - 21 mars 2011 :

Peut-être avez-vous vu cette dépêche informant de l'intention d'un cafetier liégeois d'entamer une grève de la faim au finish contre l'interdiction totale de fumer au 1er juillet dans tous les bistrots du Royaume ainsi que d'autres mesures contraignantes pour la profession.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/1238920/2011/03/21/…

Je comprends bien ce cafetier et je m'insurge comme lui contre ces mesures 'sécuritaires" prises par des gens qui ne fréquentent pas les-dits bistrots, qui ont des préjugés défavorables à leur égard, c'est un opeu comme les administrateurs de la SNCB qui n'ont jamais voyagé debout, écrasés comme des sardines dans leurs trains poubelles et qui régissent tout de leur superbe suffisance.

Et pourtant j'ai arrêté de fumer et cette mesure devrait me plaire. Contrairement à nombre de gens que je connais qui ont stoppé le tabac il ne me viendrait pas à l'idée de critiquer les fumeurs, ce serait gros de ma part avec 40 ans de pollution imposée aux autres. Le tabac, même si ça tue à petit feu, cela permet à bien des gens de tenir le coup dans leur petite vie souvent moche et pas gaie, idem pour l'alcool d'ailleurs et qu'on ne vienne pas me dire qu'il faut boire avec modération ou encore apprécier ce qu'on boit à petites dose comme les oeunologues qui crachent même le vin après l'avoir mastiqué en bouche. Pourquoi est-ce que les brasseurs auraient conçu ainsi tant de mauvaises bières pas chère sinon pour entretenir un grand marché d'alcoolos qui resteront dépendant à n'importe quoi, la quantité plus que la qualité ?

Les petits bistrots, même s'ils servent de reposoirs à alcoolos qui en sortent bourrés tard, où tôt çà dépend de leur heure d'entrée et de leur capacité, ont une raison sociale évidente, surtout quand une grande partie des gens sont contraints à ne rien faire de leurs journées. Et quoi, les clients des bistrots vont devoir aller sur le seuil pour fumer ? Et bientôt on mettra d'abord des zônes fumeurs sur les trottoirs (à 20 mètres minimum d'un arrêt de bus par exemple, 40 mètres quand il y a du vent vers cet arrêt ?), et puis un jour on interdira de fumer dans la rue. De fil en aiguille comme on, ne pourra fumer que chez soi on augmentera les primes d'assurances incendie pour les fumeurs et fumer deviendra une cause de divorce. Assez curieusement, plus on interdit le tabac, plus on gonfle son prix avec des taxes et plus les cigarettiers engrangent des dividendes, faudrait qu'on m'explique.



Est-ce qu'on ne pourrait pas, juste une petite fois, pour essayer, faire une petite loi pour que les spéculateurs mettent un peu de pognon pour soulager tout le monde de la crise financière qui leur rapporte à eux sans rien foutre (et ils ne sont pas à fumer dans les bistroquets de quartier pourtant) ? Je dis ça pour mes amis socialos et écolos, juste pour leur rappeler qu'on attend quelque chose d'autres d'eux que leur soutien à la soldatesque à la Decrêm va-t-en-guerre de l'occident crétin en Libye.



Bon, vont croire que je pochtronne dans un caftar du fonds de Seraing ou au "Café du Commerce" comme on dit où les mecs pigmentés rouges sur le nez refont le monde, Raté, je ne bois plus depuis plus de 4 ans, mais, on me dira qu'il en reste toujours quelque chose. Allez je vous laisse et je souhaite à Monsieur Piette, le cafetier futur gréviste de la faim d'aboutir dans sa lutte et qu'il ne soit pas tout seul à bouger vu que l'Union fait la Force mais, faut reconnaître que c'est plus souvent "Unissez-vous pour nous", ce qui se traduit en langage syndical par "Les jaunes vivent du combat des autres"....c'est marrant... je viens de corriger, j'avais écrit les "jeunes" au lieu des "jaunes"... significatif donc !

références de cet article : http://www.facebook.com/jacques.chevalier#!/notes/jacques-chevalier/une-gr%C3%A8ve-de-la-faim-peu-courante-/10150212110337004
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:47 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

Des Zéros sur toute la ligne  27 mars 2011

Normal me direz-vous puisque cette histoire se passe au Japon, où on ramasse les perles à rebours. Voyez le journal "Le Soir" en ligne à 15 h 49 :

Tokyo Electric Power (Tepco), l’exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima, a reconnu s’être trompé en annonçant ce dimanche matin un niveau de radioactivité « 10 millions de fois plus élevé » qu’en temps normal dans une nappe d’eau qui s’est échappée du réacteur 2.

Donc résumons-nous, soit on est optimiste on se dit que le mec de Tepco s'est gourré dans le nombre des zéros de son estimation et la radioactivité était seulement de 1 million de fois plus élevé, et même peut-être, 100.000 fois; 10.000 peut-être... et si on est pessimiste cela veut dire que le mec s'est gourré dans l'autre sens, c'est 100 millions de fois, un milliard de fois peut-être. Au fait à partir de combien, de fois plus qu'UN est-ce dangereux ?

Soyons résolument positifs, soit il ne s'est rien passé dans cette centrale nucléaire japonaise, ou résolument négativistes, soit les victimes des radiations sont totalement incurables et qu'il ne sert à rien de les soigner en lisant cette dépêche dans le même Soir en ligne à 16 h 08 :

Trois ouvriers exposés jeudi à d’importantes radiations à la centrale nucléaire de Fukushima ont été déclarés aptes à pouvoir quitter un établissement de soins spécialisé sans risque immédiat pour leur santé, ont assuré ce dimanche des responsables.

Bon, rien ne sert de s'alarmer inutilement, le nuage nippon qui devait passer au dessus de chez nous vidé de tout risque radioactif ne devait pas passer, puis serait passé, ou va passer, de toutes façons sans danger. En fait j'étais dans les bois tout-à-l'heure et j'ai scruté le ciel, j'ai vu un nuage jaunâtre, j'ai eu peur du coup... puis, positivement je me suis dit : "bah ! C'est jaune et ça ne sait pas !" Et, soudain, mon mauvais ange gardien m'a fait un poke sur l'épaule gauche pour me rappeler mes problèmes de foie et le caractère bilieux de cette vision.

Enfin à 11 h 29 grâce au Soir en ligne on s'est dit que les belges sont, malgré tout, des gens très écologistes, économique, et tcéléri et tscélérat grâce à cette info qui fera hurler de rire tous les électriciens :

Au total, 750.000 familles belges ont participé à l’opération Earth Hour, qui consistait à éteindre ses lumières pendant 1 heure samedi soir, le record de l’année dernière ayant été égalé, indique le WWF, qui est à l’initiative de la campagne, sur base de chiffres du gestionnaire de réseau Elia.

Un mauvais soir pour les bougies !

Comment est-ce qu'on arrive à un résultat pareil, un audimat sur la lumière ? Elia serait donc capable de chiffrer si précisément la nature de la consommation électrique ? On devrait utiliser ses services pour dénombrer plus facilement les victimes civiles en Libye... A noter quand même que les victimes civiles n'ont pas le même statut selon le côté où on se trouve et surtout selon ceux qui en parlent et qu'on nomme les "médias".

Ceci pour dire qu'il n'y a pas qu'au Japon qu'il y a des zéros sur toute la ligne et des dysfonctionnements, un mot récent typiquement belge qui n'est plus fautif (il ne se souligne plus en rouge quand on le tape en word).

Mon article est brouillon ? Normal c'est dimanche !
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:48 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

On se voit dimanche ?  26 avril 2011

Nous on aime bien de fixer des rencontres, comme çà rien que pour le plaisir, rencontrer des gens que parfois on ne connait qu'on line et qui passent à un statut déjà bien différent des amitiés facebookéennes", c'est chouette de mettre des visages, de la vie, sur des noms, sur des photos plus ou moins récentes mais qui ne disent pas tout. C'est intéressant de parler en live avec celles et ceux qui "correspondent" avec nous, avec d'autres... Les occasions ne manquent pas, il suffit de les provoquer un peu, de les titiller presque. Ainsi, le dimanche 1er Mai qui vient n'est pas que la fête du Travail ou encore du muguet, on y voit des gens y célébrer Jeanne d'Arc en France et d'autres voir la vie en bleu à Jodoigne. Pour moi le 1er mai c'est avant tout la fête de la gauche, de toutes ses composantes et que ce serait bien qu'elles soient ensemble tant qu'à faire un jour plutôt que se chamailler entre chapelles et autres conceptions des grand-messes.

Depuis plus de 10 ans se déroule Place St-Paul à Liège la Fête associative et Syndicale qui regroupe sous nombre de tonnelles des quantités d'associations dont celles où, avec quelques ami(e)s, je suis très actif, je pense plus précisément à notre association "LîDjibouti" qui - cette année - héberge le Collectif Liégeois contre les Mutilations Génitales Féminines.

Sous notre tonnelle bleue foncé on pourra déguster des samboussas et beignets djiboutiens (3 de chaque avec une bonne sauce qui ne pique pas trop) pour 4 € la ration (le même prix que l'an passé avec un beignet en plus !), pour la partie plus liégeoise il y aura pour les plus rapides des boulets liégeois tels que je les confectionne et que l'on peut les voir sur les nombreuses galeries photos de ma page FB avec de la moutarde ou du ketchup ou du pickkles pour2 €/pièce, les deux à 3,50 €, les trois à 4,50 €. Il y aura des jus de pommes et pommes/poires de chez Sainbiose à Sombreffe à 1,50 € le verre, un délice. Durant l'après-midi il y aura diverses animations sur la Place : par exemple : LES FANFOIREUX, une fanfare au style atypique qui déménage ou encore des démonstrations de Batucada et Capoeira par BRAZIKA... à 18 h un groupe qui chante en anglais sur des rythmiques "groove" : MST puis le concert d'YVAN LE BOLLOC'H "Ma guitare s'appelle Reviens".

Comment nous retrouver ? Nous serons, comme chaque année depuis trois ans Place St-Paul côté Cathédrale, devant les portes arrière du Palace et de l'agence immobilière à côté (un grand porche), nous y aurons quelques tables et quelques bancs pour réunir nos amis et si tout se passe comme d'hab' notre stand sera ouvert de 10 h 30 à presque 19 h, plus tôt si on tombe trop court dans les marchandises. Ah oui aussi vous dire que cette année il n'y aura pas de boissons alcoolisées à notre stand, mais le stand d'à côté sera bien fourni on peut faire confiance à ces amis.

Voila on espère vous rencontrer le 1er mai, vous pouvez aussi, si vous avez un peu de temps nous filer un coup de main pour le service (servir au bar, ramasser les vides et les crasses, monter et démonter le stand, racoller vos ami(e)s... ).

Le "badaudisme"  26 avril 2011

Incendie criminel dans les Fagnes, plein d'hectares ravagés et un joli spectacle pour des badauds à la recherche de sensations fortes, d'autant que, quelques jours auparavant au JT de la RTBF on pouvait voir des exercices des pompiers de cette région sur feux réels avec entraînement d'extinction via des nasses contenant un bon m³ d'eau, une espèce de "canadair" à la belge, qui aura certainement marqué les imaginations.

Un bête accident sur l'autoroute dans l'autre sens de circulation c'est tout de suite le spectacle, tout le monde ralentit pour mieux voir et même s'il n'y a rien à voir il y aura des choses à raconter.

Une sirène dans la rue et tout le monde sort pour voir, faudrait dire aux glaciers de changer leurs musiquettes qui n'attirent plus personne. Quand j'habitais à Cheratte, surtout l'été, il y avait de multiples tout petits incendies, on voyait passer tout le charroi des pompiers d'Herstal parfois quatre fois par jour, souvent pour vraiment pas grand chose mais c'est comme ça, ça fait sortir les badauds, ça multiplie les commentaires des gens qui savent mieux que les autres, ça alimente les potins et les considérations pas toujours positives qui à l'égard des jeunes, qui à l'égard des étrangers, qui à l'égard des politiques qui ne font rien ou encore de la police assimilée aux "carabiniers d'Offenbach". Heureusement les incendies sont souvent bénins et les accidents de la route majoritairement suscitent plus de dégâts matériels que de risques humains mais, parfois, les badauds sont cause de plus d'ennuis même s'ils ne se mêlent pas directement à ce qui se passe et restent à distance, le fait de rappliquer en voiture près de la zone du sinistre peut empêcher les véhicules d'assistance de passer, se mettre trop près d'un foyer d'incendie même si on se dit qu'on est loin assez est de l'inconscience et une tâche supplémentaire pour les "hommes du feu" qui doivent tout d'un coup assurer la sécurité de gens tout à fait étrangers au sinistre que sont les badauds.

Je crois que chacun devrait se dire dès qu'il se passe un accident, quelle qu'en soit la gravité : "est-ce que matériellement ma présence sur place peut servir à quelque chose et quelles sont mes limites ?" Cela doit durer une fraction de seconde. On ne saute pas dans une rivière pour sauver quelqu'un de la noyade quand on ne sait soi-même pas nager, là on peut comprendre. A quoi pourraient bien servir mes "commentaires" de "spécialiste" aux sauveteurs qui risquent leurs vies en s'engageant méthodiquement dans les situations à risques ?

Il y a une autre race de badauds, celle que je déteste le plus, c'est celle des provocateurs de faits causant des préjudices à tous et à chacun, les allumeurs de feux dans les fagnes dont nombre étaient certainement dans les badauds proches, ceux qui ont besoin de montées d'adrénaline pour satisfaire leurs libidos. Qu'ils se précipitent en courant dans un mur de béton et qu'ils foutent la paix aux gens.

Bon, vous me direz que moi aussi je fais partie des badauds quand je filme tout et rien avec mes caméras, que ce n'est pas du grand cinéma et que cela s'apparente à du "badaudisme" que j'ai l'air de stigmatiser, oui il y a de ça, moi aussi j'ai l'oreille attirée par le pin-pon qui passe dans la rue, surtout quand il s'arrête pas loin de chez moi. Fut un jour il y a bien longtemps quand je vivais rue de Sluse à Liège, chez une amie (qui se reconnaîtra car elle est sur FB), nos voisins étaient pratiquants d'une religion que je ne citerai pas, une voiture venant des Guillemins a pris trop vite le virage et s'est retourné juste devant la salle d'à coté de chez nous, les fidèles sont sortis et y sont allés de leurs commentaires du style "ils ont ce qu'ils méritent, ils puent l'alcool, ça sent le tabac..."... quelques flammes venaient du moteur et les 4 jeunes dans l'auto étaient groggy, un voisin d'en face a eu la bonne présence d'esprit de prendre l'extincteur de sa voiture tandis que j'essayais avec un autre voisin d'ouvrir les portières de la voiture pour permettre aux jeunes de sortir. On pense pas à sa propre sécurité à ce moment-là, il y a le feu... faut sortir les gens, et tout çà avec à deux mètres un rassemblement goguenard de badauds inutiles et dangereux que j'ai renvoyé dans leur église en leur criant que tout allait péter. Tout s'est bien terminé finalement et c'était ce qui comptait. Bon j'arrête ici mon texte je présume que vous avez compris mes impressions sur le sujet, peut-être nous dire les vôtres en commentaires ?

Bien content de ne pas être membre du Parti Socialiste  13 mai 2011

... Imaginez-vous comme cela doit être difficile de se dire que les frères socialistes de Flandre ont voté hier avec l'extrême droite, laissant triompher le vlaams belang sur la question sensible de l'amnistie des collabos de la seconde guerre mondiale. Que va-t-il se passer au siège commun du PS et du SPa au Boulevard de l'Empereur ? Cela doit être Titanic ou quelque chose d'apparenté.

En fait, je ne sais pas ce qu'ils ressentent mes camas du PS déjà qu'ils doivent se taper les frasques d'un alcoolo sans compter les trop nombreux cas de magouilles et d'exercices tyranniques du pouvoir à divers échelons de la part de certain(e)s de leur copains et copines. Faut avoir le moral et une solide condition physique et mentale pour être encore membre de ce Parti.

Enfin ce qui soulage quand même les "afficionados" du PS ce sont les sondages, là où on leur dit que malgré tout le passif le PS reste le premier parti en Wallonie, cela doit leur faire du bien même si cela paraît anormal et contradictoire.
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevaljak
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 183
Localisation: MARBAIS
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Point(s): 107
Moyenne de points: 0,58

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 16:49 (2011)    Sujet du message: Suite Répondre en citant

16 mai 2011 : Et si on leur expédiait Papa pour remplace DSK ?

C'est vrai quoi ! J'ai lu ce matin dans un "Paris-Match" sur le présentoir de la salle d'attente de ma doctoresse préférée que la France était "prête" à accueillir les Wallons comme de nouveaux concitoyens.

La France c'est grand et même si le vote n'y est pas obligatoire il y a quand même plein de gens qui se déplacent souvent deux dimanches d'affilée (faut le faire) pour faire valoir leurs droits à la démocratie, même si certains y choisissent des partis anti-démocratiques... Le Parti Socialiste Français c'est aussi un grand machin, tellement grand qu'on s'y bat comme des chiffonniers pour savoir qui sera, peut-être "the" challenger au petit Nicolas ou... plus inquiétant le ou la rival(e) de Marine, la fille du borgne. Imaginez, ils étaient au moins quatre, deux femmes et deux gars, Ségolàne et Martine (des styles différents), François et Dominique, point commun gauche caviar même s'il m'a fallu du temps pour réaliser que DSK était socialiste, pour moi le patron du FMI ne pouvait être que de droite...

Exit DSK ! Même si c'est pas vrai qu'il est l'homme qui aimait les femmes, ça se fait pas, c'est bien connu, tout le monde est prude, à commencer par les curés, alors à gauche, à fortiori... Bon, c'est vrai que c'est sans doute un coup monté pour l'éjecter de la course au strapontin septennal et je suis pas persuadé que ça vienne de chez le petit Nicolas ni du côté de la blondasse incendiaire (qui ferait bien de faire attention à ne pas s'enflammer comme l'égérie de son poupa), je crois que ça bien que cela vient du sérail socialisse là où les loups ont coutume de se manger entre eux. Quelles sont les chances des trois autres, deux bobos bcbg et une moche très populo, pas vraiment de quoi passer la rampe du 1er tour surtout vu l'éparpillement des voix vers le Front de Gauche, les écolos, le crypto-écolo télévisuel et tout le barnum français qui parle plus vrai que vrai, qui pense plus juste que juste... En fait DSK viré, selon les éditorialistes (qui sont aussi voyants-extra-lucides à leurs heures) on risque de même pas avoir un socialard, même bobo, au second tour où l'on retrouverait un choix entre la peste blonde et le scélérat.

Donc, si j'étais socialiste (on peut rêver) et Français (on peut rêver aussi moins l'aspect cauchemardesque) et dirigeant quelconque (un mauvais rêve), je me retournerais vers la Wallonie et ferais monter Papa au Stade de France pour renforcer l'image d'un parti prude. Papa ne met pas les mains aux fesses de ses attachées et ne se comporte pas comme un gorille en rut avec des journaliste même très jolies, Papa boit et est un gars qui maitrise bien les chiffres, c'est un homme "de dossiers" et puis il supporte le club de foot qui appartient à un Marseillais au nom célèbre, plus belle la vie en quelque sorte !

Jolies qu'elles seront les banderoles et t-shirts au 1er Mai 2012, "Papa Président !". D'Ans à la France il n'y a qu'un pas et... ça rime !

Et même si la Wallonie reste belge, amis Français, prenez-le, mettez-le à chambrer dans une cave à vins bien au Sud. Avec lui comme Président ce sera le changement dans la continuité, effet clownesque garanti, Papa a le nez rouge naturellement !

17 mai 2011 : 1.000.000 $ de caution mais DSK reste en prison !

Purée, même les riches restent en taule au paradis terrestre, faut dire que, je copie/colle du Soir : "M. Strauss-Kahn est visé par sept chefs d’accusation, dont acte sexuel criminel et tentative de viol et de séquestration, à la suite des accusations d’une femme de chambre de 32 ans, employée dans l’hôtel Sofitel de New York."

Moi je me suis toujours demandé comment faisaient les gens dans ce grand pays démocratique pour rassembler en vitesse tant de pognon pour la rançon, heu non, la caution, pour sortir de prison. Bon, c'est vrai que dans ce pays idyllique les coupables sont régulièrement condamnés à des centaines d'années de prison, donc ceux qui le peuvent crachent au bassinet avant la totale et ici notre DSK il risque je crois pas loin d'un siècle ! A 62 ans, même libérable au tiers de la peine comme d'autres en Belgique, cela le ramènerait au pieu en bonne compagnie pour son centenaire, pas sûr qu'Anne Sinclair tienne jusque là.

Et si la chute de DSK faisait partie d'un enchainement logique ? Ou qu'on voudrait présenter comme tel, si sa dégringolade avait été programmée aussi bien que celles des tyrans - ex-amis de certains - qui sont tombés en disgrâce récemment sans qu'au fait rien ne change vraiment dans ces pays, on a fait sauter des fusibles pour en remettre d'autres mais on ne change pas le compteur. est-ce que DSK n'aurait pas été "sacrifié" sur l'autel du mensonge organisé pragmatique et structuré, et pourquoi d'autres grosses pointures impliquées on ne peut plus dans des histoires de cul sont-elles encore place comme Berlu par exemple ?

Qui tire les ficelles des marionnettes ?

Qui a été déposer des cassettes porno dans la chambre d'Oussama.

Qu'est-ce que c'est que cette véhémence contre des gens que l'on a tué ou qu'on réduit à rien, cet acharnement à la limite, pour nous prouver que les "gros" poissons de ce monde ne sont pas à l'abri, que la "démocratie" renait là où régnait la barbarie, ou comme chantait Ferrat "qu'un souffle de liberté flottait sur Saïgon avant que cette ville s'appelle Ville Ho Chi Minh"...que tout est possible (tout est permis....comme dans le Temps de Vivre, musique du film Z de Costa Gavras) ou que "la vérité n'est pas toujours révolutionnaire" comme dans "Cadavres exquis" ? Purée, quel tartinage de culture/confiture, Chevaljak se prend pour un intello !

Attention les mecs (et les nanas) ne tombons pas dans le piège, il n'y a pas une poignée de salauds à dégommer et tout le monde après il est beau, il est  gentil (Jean Yanne pour continuer mon étalage de culture/confiture). Les gens qui "gèrent" le monde sont beaucoup moins connus que leurs marionnettes et autres portefaix, ce sont (entre autres - mais qui sont les autres ?) les spéculateurs, ceux qui tirent du profit sans même investir une once de travail et ce ne sont pas, selon moi, des extra-terrestres ou "lémuriens", mais des gens qui ont bien compris que pour vivre heureux il faut être caché. Bon, ceci nous éloigne de DSK, de la soubrette de 32 ans qui l'accuse (7 chefs d'inculpation contre DSK, 7 : chiffre magique, porte bonheur qu'il parait, heureusement qu'il n'en n'a pas eu 13 le DSK sinon il serait bon pour 300 ans de geôle) et qui est afro-américaine comme Obama. Au fait, a-t-elle, comme Monica à l'époque, des stigmates, de l'ADN blanchâtre sur sa jupette ? Si non ça ne compte pas, na !

Oh que je suis con ! Bièsse ti ! Le million de dollars de caution c'est avec la vente de sa Porsche bien sûr ! Pauvre homme... obligé de vendre sa bagnole pour sortir de prison.Un scandal' eut dit Georges Marchais !

Et la juge... "Jackson", de la famille du chanteur ?

Tout cela me parait de plus en plus nébuleux, enfin à ce coup-ci on ne pourra plus accuser Oussama !...

Quoique...

20 mai 2011 : 6.000.000 $ de caution et DSK reste en prison !

Prude Amérique ! Les tenanciers du Bristol Palace se sont rétro-actés quand ils on su que leur locataire à 14.000 dollars par mois était DSK, pour le service il avait notamment droit à une... femme de chambre ! En attentant la bonne épouse Anne Sinclair a su trouver non plus un million mais SIX MILLIONS de US$  dont un pour la caution libératoire et les 5 autres pour la garantie que l'homme restera bien aux USA, à Manhattan, sous surveillance, avec un bracelet... Et comme le logement n'est pas encore trouvé, et bien DSK reste en prison (à noter que c'est infiniment moins coûteux mais il s'en fout). Bon il a la chance d'avoir une femme immensément riche et qui l'aime au point de lui pardonner ses égarements. Qui sait ? Peut-être est-elle un tantinet maso ou bien est-ce un couple "libéré", deux anciens hippies....

Bon, ça commence à bien faire les histoires de ce mec, on ne parle plus que de ça, et le monde continue de tourner plus ou moins mal selon la position qu'on a ou plus sûrement selon les moyens dont on dispose ou ne dispose pas. On a déjà classé aux oubliettes la libération possible de la femme de Dutroux, pas de caution, seul problème, la France semble ne pas en vouloir même au sein d'un couvent à l'abri de tous les regards.

Et si on l'envoyait aux States faire femme d'ouvrage dans la future cage dorée de DSK ? Avec interdiction de cracher même si c'est infect. En attendant alors que la Belgique va vivre dans la fumée des BBQ, Elio va se taper un Xième WE de travail pour peut-être arriver à constituer un gouvernement le 13 juin prochain. Papa quant à lui va rôder demain soir du côté de la Place Saint-Lambert à Liège, un peu de brosse à reluire et se faire voir surtout parmi les fans du Standard qui devrait logiquement remporter la coupe... Notons toutefois qu'en cas de défaite les rouches boiraient le calice jusqu'à la lie. Autre chose que les "cul-secs" de Papa !

Je viens de m'envoyer une (moyenne) frite de la baraque-friterie de Sart-Dames-Avelines, avec un "belcanto", c'est une variante du "mexicano" en moins piquant mais tout aussi indéterminable de ce que c'est comme "viande". J'ai une fois de plus la panse en arrêt "cuve pleine", c'est pas encore cette semaine que je perdrai du poids ! Vous allez me dire que ces lignes n'ont plus rien à voir avec le titre de mon article et vous aurez cent mille fois raison, ce qui prouve que vous m'aurez-lu jusqu'ici ce dont je vous remercie. Allez les amis, une bonne soirée et un bon WE à vous, ayez une pensée sur ce pauvre DSK qui va - une nuit de plus - devoir se satisfaire de la Veuve Poignet !
_________________
"Même ce qui est vrai est faux"
Père Alfred - Liège - 1964


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:34 (2017)    Sujet du message: Mes écrits sur Facebook

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le petit monde de chevaljak Index du Forum » le petit monde de chevaljak » Les écritures de Chevaljak Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 4 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com